Le rachat columérin

  • Le rachat columérin
    Le rachat columérin
Publié le , mis à jour

Face à une formation carcassonnaise en quête de repère, Colomiers s’est logiquement imposé avec en prime le point du bonus offensif. La Colombe s’est rassurée après son cuisant échec à Aurillac

Colomiers — Carcassonne 31-9

par Didier Navarre

Résumé

Deux équipes touchées dans leur chair lors de leur précédente journée, deux formations en quête de rachat et dans ce domaine, c’est Carcassonne qui est rentré le plus vite dans cette rencontre à la faveur d’une pénalité de Benjamin Caminati (5e). Or cette entame fructueuse s’est avérée être de la poudre aux yeux. Petit à petit, Colomiers a pris la mesure de ce débat. Avec un alignement bien place, une mêlée, un tantinet supérieure, des intentions de jeux bien affirmés, les Columérins ont logiquement pris la tête en cette première période. Mis sous pression, confinés dans un rôle de défenseur, les Carcassonnais pouvaient s’estimer heureux d’accuser un déficit de dix unités (6-16) au changement de côté. Quatre minutes après la reprise, la situation audoise s’est avérée très compliquée après la réalisation de l’ailier Clément Lagain en bout de ligne ponctué plus de huit temps de jeux. Le tableau d’affichage était vraiment flatteur pour les Haut-Garonnais (23-6). Les bases de la victoire étaient bien posées d’autant que Carcassonne n’a jamais réussi à élever son niveau de jeu. Trop résignés, les Audois ont tenté toutefois à limiter les dégâts. À l’ultime seconde de jeu, ils n’ont pas réussi à empêcher les Columérins à prendre l’unité défensive. Vendredi soir, Colomiers était tout simplement meilleur et plus fort.

Le tournant du match

L’essai en bout de ligne de Clément Lagain (44e minute) a permis à Colomiers de creuser l’écart (+17) et d’asseoir sa domination. Contraint de courir après le score, Carcassonne n’avait pas les ressources physiques suffisantes pour revenir dans une partie où les Audois n’ont jamais réussi à se défaire de l’emprise adverse.

Le plus bel essai

Outre le tournant du match, l’essai en bout de ligne de Clément Lagain a enchanté le public de Michel-Bendichou. Il est le fruit d’une longue séquence, de succession de perforations dans le grand et petit périmètre.

L’homme du match

Afaesititi Amosa a mis sa formation sur la voie du succès. Dans son rôle de perforateur, il a sérieusement mis en difficulté la défense audoise. Toujours bien placé, il a distillé, libéré d’excellents ballons. Précieux autour des rucks, il est à créditer d’une bonne rencontre en défense.

La fiche technique

A Colomiers – Vendredi à 19h30 — 2500 spectateurs

Arbitre : M. Pradere (cbl)

Evolution du score : 0-3, 3-3, 3-6, 10-6, 13-6, 16-6/23-6, 23-9, 26-9, 31-9.

Carcassonne : 3 P Caminati (5e, 12e, 48e)

Cartons jaunes : Matthew (29e), Ben Bouhout (79e)

Colomiers : 3 E Beco (15e), Lagain (45e), Sitauti (80e), 2 T (15e, 45e), 4 P Skrela (10e, 33e, 40e), Coll (67e)

Colomiers : 15. Saout ; 14. Lagain, 13. Maurino, 12. Lagain, 11. Sitauti, (o) 10. Skrela (21. Coll 54e), 9. Neveu (m) (22. Inigo 70e) ; 7. Puech, 8. Amosa (20.Bézian 62e), 6. Beco (cap) ; 5. Mémain (18. Chartier 74e), 4. Lewaravu (19. Fa’amatuainu 58e) ; 3. Roux (23. Castellina 58e), 2. Acosta (16. Weber 70e), 1. Dubois (17. Falatea 69e).

Carcassonne : 15. Gros ; 14. Lazzarotto, 13. Grammatico (22. Lima 65e), 12. Matthews, 11. Natoga, ; (o) 10. Caminati (21. Latorre 79e), 9. Domenech (20. Raynaud 45e) ; 7. Koffi, 8. Teyssier (18. Maurens 65e), 6. Gimeno ; 5. Coste (cap) (19. Tisseau 55e), 4. Oulaï ; 3. Telefoni (23. Ben Bouhout 55e), 2. Jullien (16. De Carvalho 65e), 1. Lobo (17. Drancourt 45e)

Les meilleurs

A Colomiers ; Saout, Skrela, Neveu, Beco, Mémain, Roux ; à Carcassonne ; Koffi, Oulaï, Raynaud.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?