Toulon s’est fait peur, 20 minutes...

  • Toulon s’est fait peur, 20 minutes...
    Toulon s’est fait peur, 20 minutes...
Publié le , mis à jour

Entre la fausse affaire de dopage, les déclarations du président Boudjellal et l’attente de la divulgation ou non d’un numéro on en aurait presque oublié qu’il y avait un match à jouer

Toulon — La Rochelle 42-24

Par Émilie Dudon et Pierre-Olivier Chirol

Résumé

Toulon a un peu de mal dans le début de rencontre. Les Varois perdent leur première touche et leur première mêlée. Pourtant la ligne de trois quarts reste dangereuse. Chaque fois que le ballon est écarté, la défense Rochelaise est en danger. Du Plessis tente un coup de pied rasant, contré et récupéré par Aguillon qui croit filer jusqu’à l’en-but. Ce n’est pas du goût de Tuisova, en mode catcheur qui le reprend par le cou. Carton jaune et essai de pénalité où l’art de se rendre la tache difficile. Dans la foulée, sur une nouvelle offensive Rochelaise, Delon Armitage se blesse laissant sa défense à treize. Les arrières combinent et c’est le pilier Kaulashvili, un peu là par hasard qui marque sur un retour intérieur. Le RCT va se remettre en ordre de marche grâce à Tuisova à la réception d’une chandelle, personne devant lui, il ne lui reste plus qu’à déposer un Lapeyre bien esseulé pour remettre Toulon sur les rails. Le capitaine Juane Smith valide une bonne séquence pour remettre les deux équipe à égalité. La Rochelle se débarrasse systématiquement du ballon et donne des munitions aux triple champions d’Europe. Barraque commet un en avant volontaire juste avant la mi-temps. Carton jaune logique, et Toulon reprend l’avantage juste avant la pause. La deuxième mi-temps sera marquée par la domination toulonnaise. Les rares ballons Rochelais sont très vite rendus, soit par des fautes, soit par des coups de pieds pas très bien inspirés. Trois essais supplémentaires, dont un du jeune Bélan pour une victoire ne souffrant d’aucun conteste

Le fait du jour

L’attente principale autour de ce match résidait dans le fait de savoir si oui ou non Mourad Boudjellal allait divulguer ou non le numéro d’Elisabeth Fleury, la journaliste de RTL. C’est finalement sur le ton de l’humour que le président a réagit. Des « scoops RTL » ont été dévoilés aux spectateurs tout au long de la rencontre sur les écrans géants. De la perruque de Tana Umaga à Bernard Laporte futur James Bond, avant un message empli d’humour et de bon sens : « A Toulon on n’est pas bêtes. Quand on a le numéro d’une fille on ne le donne pas aux autres. » Clos du spectacle à la 80e minute où l’emblématique jingle de RTL a remplacé l’habituelle sirène.

L’essai du match

31e minute, Barraque envoie une nouvelle chandelle. Tuisova est à la réception et voit une autoroute devant lui. Aucun défenseur replacé, la pépite Toulonnaise démarre et le pauvre Lapeyre, esseulé à l’arrière, ne peut que subir le crochet fidjien. Tuisova se fait pardonner de son carton jaune et entame la série de quatre essais toulonnais en dix minutes.

L’homme du match

Il est Fidjien, puissant, rapide et il marque. Josua Tuisova a une nouvelle fois épaté Mayol. Un début de match compliqué après son carton jaune reçu à la suite de sa prise de la « corde à linge » sur Aguillon. Dès son retour il va signer l’essai du match. Sa solidité à l’impact et sa vitesse vont faire de lui l’atout numéro un de l’attaque Varoise. Toujours obligé d’utiliser deux voire trois joueurs pour l’arrêter les Rochelais vont consommer bon nombre de leurs forces pour ne serait-ce que pour le ralentir. Il va même s’offrir un doublé en fin de match. Et dire qu’il n’a que 21 ans…

La fiche technique

A Toulon – Samedi 14h15 — 12653 Spectateurs

Arbitre : M. Lafon (LY)

Evolution du score : 0-3, 3-3, 3-10, 3-17, 10-17, 17-17, 24-17 (MT) 31-17, 31-24, 38-24, 45-24 (score final).

Toulon : 6E Tuisova (30e), Smith (37e), Vosloo (40e), de pénalité (58e), Belan (64e), Tuisova (76e), 1P Pélissié (7e), 6T Pélissié (32e, 37e, 40e, 58e, 65e, 76e)

Carton jaune : Tuisova (16e)

La Rochelle : 3E de pénalité (16e), Kaulashvili (20e), Herry (60e), 1P Holmes (5e), 3T Holmes (17e, 20e), Barraque (61e)

Cartons jaunes : Barraque (39e), Eaton (54e)

Toulon : 15. D. Armitage ; 14. Tuisova, 13. Belan (21. Seuteni, 73e), 12. Mermoz, 11. Turner (20. Bobo, 66e) ; 10. W. Du Plessis, 9. Pélissié ; 7. Vosloo (19. Ollivon, 63e), 8. S. Armitage, 6. Smith (cap.) ; 5. Taofifenua (18. Suta, 67e), 4. Lassalle ; 3. Stevens (23. Boughanmi72e), 2. Etrillard (16. Orioli, 49e), 1. Chiocci (17. Ménini, 53e).

Non entré en jeu : 22. Escande

La Rochelle : 15. Lapeyre ; 14. Lacroix, 13. Barraque, 12. Aguillon, 11. Herry ; 10. Holmes (21. Fortassin, 63e), 9. Audy (20. Januarie, 43e) ; 7. Kieft (19. Tanguy, 72e), 8. Gourdon (22. Guyot, 67e), 6. Sazy (cap., 18. Lagrange, 57e) ; 5. Graham, 4. Eaton ; 3. Kaulashvili (23. Gau, 61e), 2. Forbes (16. Roumieu, 50e), 1. Pelo (17. Sénéca, 53e).

Les buteurs

Holmes : 1P/2, 1T/1 ; Barraque : 1T/1 ; Pélissié : 1P/1, 6T/6.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?