Fofana un futur forfait et des questions

  • Fofana un futur forfait et des questions
    Fofana un futur forfait et des questions
Publié le , mis à jour

Probablement forfait, la blessure de Wesley Fofana pose question car il s’agit d’un joueur majeur pour Philippe Saint-André mais aussi parce qu’il la traîne depuis près d’un an.

C’est le seul petit grain de sable dans la machinerie du XV de France. L’élongation à la cuisse gauche de Wesley Fofana qui le handicape depuis sa sortie prématurée du dernier France – Écosse, le 5 septembre dernier. Au départ, il ne s’agissait que d’une simple contracture. Le sélectionneur Philippe Saint-André s’est toujours montré rassurant à propos d’un joueur qu’il tient en haute estime et qui fait partie avec Maestri et Debaty des trois joueurs qui sont dans le groupe France depuis le premier match de l’ère PSA. Pourtant, si officiellement Fofana est en convalescence, aux rares séances d’entraînement ouverte aux regards extérieurs, le Clermontois était constamment ménagé. Il travaillait en marge du groupe avec l’un des trois préparateurs physiques. Par une indiscrétion récupérée au CNR, on apprenait que la contracture était finalement une élongation, c’est-à-dire que des fibres musculaires étaient déchirées. Le genre de pépins qui peut être ennuyeux et mettre du temps à cicatriser. Surtout que Fofana est un récidiviste… C’est pour cela que le staff du XV de France ne voulait pas, disait-il, prendre le moindre risque avec lui. En octobre dernier, lors d’un rassemblement au CNR avant la série de tests, sur une série de sprint, Fofana avait déjà eu une première alerte à ce muscle, entraînant l’ire de Franck Azéma sur la mauvaise communication entre le staff médical des Bleus et celui de Clermont. Lors du Tournoi des 6 Nations, nouveau problème à l’ischio-jambier. Il renonce aux deux derniers matchs pour une petite déchirure à la même cuisse et laisse Mermoz et Fickou briller face aux Italiens et Anglais. Au final, c’est la succession de rechutes qui inquiète et interpelle, mais aussi la communication du staff qui adopte pour le moment une drôle de positive attitude. Pourtant, dès mardi, l’évidence sautait aux yeux. Discrètement certes, mais de manière inexorable. Lors d’une séance terrain effectuée à huis clos, on l’apercevait sortir de la salle de musculation de la Trinity School, tandis que ses partenaires regagnaient eux aussi le bus, mais depuis le terrain de rugby… De plus, la présence en conférence de presse d’Alexandre Dumoulin dimanche dernier laisse à penser que l’ancien Berjallien pourrait être associé au Toulonnais Bastareaud. « Je suis en stand-by », affirmait le Racingman. Ce jeudi, on saura…

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?