1954, le second titre des Bordelais

  • 1954, le second titre des Bordelais
    1954, le second titre des Bordelais
Publié le , mis à jour

Le 16 mai 1954 au Stadium de Toulouse, Bordeaux et Marseille se retrouvent pour la conquête du titre. Les Bordelais s’imposeront 7 à 4.

L’opportunité est trop belle pour animer le championnat de France. Bien des joueurs rêvent de participer à cette compétition internationale et espèrent taper dans l’œil de Jean Duhau, l’entraîneur de l’équipe de France. Par la force des choses, les matchs de la compétition domestique sont particulièrement animés. Lyon, le XIII catalan, Avignon, le Celtic de Paris donnent du volume à l’épreuve. Mais en fin de championnat, ce sont Marseille et Bordeaux qui coiffent respectivement leurs adversaires lors de la phase éliminatoire. Le 16 mai 1954, au Stadium de Toulouse, Girondins et Provençaux se retrouvent pour le gain du titre.

Face-à-face de personnalités

Le public toulousain est particulièrement gâté pour cette finale. Cette finale entre Atlantique et Méditerranée est un face-à-face entre personnalités de la discipline. Dans les rangs phocéens, le demi de mêlée Jean Dop est l’animateur de l’équipe avec le deuxième ligne Jean Pambrun, le talonneur Antranik Appelian, le pilier Jean Rinaldi. Les Bordelais ont également du répondant avec l’excellent ailier, Raymond Contrastin, le puissant troisième ligne Armand Save, le deuxième ligne d’origine italienne, Angelo Boldini, l’élégant centre Christian Duplé et le charismatique « Dédé » Carrère qui sera élu homme du match de cette finale.

Une finale terne

Deux excellentes équipes sur le papier, des individualités de qualité, malheureusement cette finale fut terne. André Passamar, le chroniqueur treiziste de l’époque avait résumé ainsi : « Les initiatives étaient sans relief à l’image d’un temps maussade et gris. » Les équipes comptaient trop sur leur buteur pour faire la différence. Dans ce domaine, Marseillais et Bordelais étaient à égalité. Deux pénalités d’Audy pour Bordeaux et autant du Marseillais Prudhom pour Marseille avaient conduit à un score de parité (4-4) à la 79e minute.

L’exploit de « Dédé » Carrère

Les deux équipes se dirigeaient tout droit vers une prolongation. Soudain, André Carrère qui évoluait au centre est sorti comme un diable de sa boîte. Du milieu du terrain, il récupère un ballon. D’un premier changement de pied, il élimine deux défenseurs, la porte est ouverte, il échappe à l’autre vague défensive et d’une course chaloupée, il finit dans l’en-but phocéen pour le plus grand plaisir des trois mille supporters bordelais qui avaient effectué le déplacement.

La fiche technique

À Toulouse - le 16 mai 1954 - Bordeaux bat Marseille 7-4 (2-2).

8 000 specateurs.

Bordeaux : 1E Carrère (79e) ; 2P Audy (7e, 49e).

Marseille : 2P Prudhon (11e, 64e).

BORDEAUX Audy ; Afonso, Carrère (cap.), Duplé, Contrastin ; (o) Treilhes, (m) Lamouliatte ; Save ; Granereau, Boldini ; Bartoletti, Palats, Tréboutat.

MARSEILLE André ; Prudhon, Gilsac, Lavantès, Grasseau ; (o) Morelli, (m) Dop (cap.) ; Moncéré ; Pambrun, Delaye ; Rinaldi, Appelian, Ferrero.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?