Les sauveurs de la semaine

  • Les sauveurs de la semaine
    Les sauveurs de la semaine
Publié le , mis à jour

Après une semaine de compétition, de nombreux essais ont été marqués. Jusqu’ici treize matchs ont été joués, ce qui a donné lieu à pas moins de 74 essais inscrits. Et il y aurait pu en avoir encore plus…

Voici les sauveurs de la première semaine ! Ces cinq joueurs ont donné le maximum pour empêcher le pire à leurs équipes alors que tout semblait être joué sur une action. Si pour certains, sauver cet essai n’a rien changé au résultat final, pour d’autres leur détermination a permis à leur équipe d’empocher un bonus.

France — Italie : Luke McLean

Sur une percée de l’ailier français Noa Nakaitaci, la défense italienne est mise à mal. Rattrapé, le clermontois donne le ballon à son talonneur Guilhem Guirado qui fonce seul vers l’en-but. C’était sans compter sur l’envie de l’arrière italien qui dans un dernier espoir plaque le Français, ce qui permet à ses coéquipiers de revenir à temps pour arrêter le tricolore à quelques centimètres de la ligne. Très belle action de la part des Italiens même si, au final, le résultat reste le même.

Angleterre – Fidji : Waisea Nayacalevu

Lors du premier match de ce Mondial, les Fidjiens ont souffert face aux Anglais qui jouaient devant leur public. En début de match, et alors que le XV de Rose ne mène qu’un essai à zéro, Anthony Watson file à l’essai, le long de la ligne de touche. Waisea Nayacalevu se jette dans ses pieds et le propulse en touche à moins d’un mètre de son en-but. Malheureusement pour lui, cela ne changera pas la physionomie du match et les Fidjiens s’inclineront assez lourdement.

Afrique du sud – Japon : Kotaro Matsushima

Ce match a été la sensation de ce début de Coupe du monde. En toute fin de match alors que l’Afrique du sud est encore devant au tableau des scores, Henry Pollard franchi la ligne de défense et file tout droit entre les poteaux. C’était sans compter sur le retour du centre Matsushima qui le rattrape et permet à ses coéquipiers de revenir et empêcher cet essai. Une action qui a certainement sauvé les Japonais puisqu’au bout du suspens, les joueurs nippons ont inscrit un essai qui leur a offert la victoire. Sans le sauvetage de Matsushima, les Springboks se seraient certainement imposés.

Angleterre – Fidji : Mike Brown et Jonny May

Après une mêlée au centre du terrain, le demi de mêlée fidjien Matawalu, auteur d’un excellent match, s’empare du ballon et traverse tout le terrain. Repris au dernier moment par les Anglais May et Brown, le fidjien aplatit tout de même. L’arbitre accorde l’essai avant de demander l’arbitrage vidéo en voyant les écrans géants. À la vidéo on voit que le numéro 9 laisse échapper le ballon en voulant aplatir.

Écosse – Japon : Ayumu Goromaru

Juste avant la mi-temps, alors que les Écossais n’ont toujours pas inscrit d’essai dans cette rencontre, Seymour se faufile le long de la touche pour aller aplatir. Il est finalement rattrapé par l’arrière japonais qui revient en sauveur sur cette action. Finalement les Écossais marqueront cinq essais en deuxième période et s’imposeront largement. De quoi oublié cette occasion manquée.

J.E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?