Les Springboks se ressaisissent en prenant le bonus

  • Les Springboks se ressaisissent en prenant le bonus
    Les Springboks se ressaisissent en prenant le bonus
Publié le , mis à jour

Après une défaite historique contre les Japonais la semaine dernière, les protégés d’Heyneke Meyer ont réussi à vaincre avec le bonus offensif une équipe samoane qui s’est montrée dangereuse uniquement en début de match. Grâce au double bonus pris la semaine dernière les Sud-Africains sont donc actuellement leader de la poule B.

Le résumé

Le début de match fut très équilibré. Les Samoans secouant à l’impact les Sud-Africains et jouant tous les ballons à la main. Grâce à une pénalité longue distance de Stanley, l’ouvreur samoan, ils prenaient l’avantage 6 – 3 à la 12ème minute. Avant qu’une interception assassine de JP Pietersen, ne vienne doucher les espoirs des coéquipiers d’Oscar Treviranus. Pollard rajouta deux pénalités avant la mi-temps donnant le score de 14 – 6. Impériaux en touche avec notamment l’infatigable Matfield, et solides en mêlée, les Sud-Africains ont petit à petit mis la main sur le match. Ils ont directement remis les Samoans sous pression au retour des vestiaires Pietersen inscrivant un doublé. Les Samoans marquant le coup physiquement. On peut reprocher à ces derniers d’avoir tenter deux pénalités difficiles au lieu d’aller chercher des touches. Seule l’occasion d’essai à la 62e aura permis de voir les Samoans dangereux en deuxième mi-temps. Malgré un relatif manque de confiance palpable, les Springboks ont enchaîné les essais allant chercher le bonus. Leurs finisseurs ont brillé puisque JP Pietersen a inscrit un triplé et Bryan Habana en fin de match a marqué son soixantième essai sous le maillot des Springboks, le quatorzième en Coupe du monde. Il est à un essai de Jonah Lomu. Ils devront désormais l’emporter face à l’Écosse pour assurer la première place du groupe. Quant aux Samoans rien n’est perdu pour obtenir la troisième place de cette poule voire la deuxième. Ils doivent encore affronter le Japon et l’Écosse. Les Samoans ont assurément les armes pour rivaliser avec ces deux équipes. Cette poule B s’annonce bel et bien serrée jusqu’au bout !

Le tournant du match

L’essai de JP Pietersen sur interception à la 15e minute est sûrement le tournant du match. Tel un coup de poignard pour les Samoans qui étaient jusque là bien entrés dans la partie. Après cet essai ils n’ont plus été capables de mettre les Sud-Africains en danger. Au niveau des quarante mètres sud-africains, alors que les Samoans tenaient le ballon, JP Pietersen intercepta la passe de Michael Stanley pour Alessana Tuilagi et fila à l’essai.

Le plus bel essai

Au retour des vestiaires les Springboks ont continué à jouer dans le camp samoan. Ils furent logiquement récompensé par un essai marqué en bout de ligne par JP Pietersen. Sur le coup, Willie Le Roux et Jean de Villiers ont tous les deux réussi, deux brillantes passes sur le pas successives qui ont permis d’effacer les défenseurs samoans et de décaler Pietersen sur l’aile.

Le fait du match

L’essai refusé aux Samoans à la 62e minute, est frustrant pour les Samoans. Dans une seconde mi-temps où ils ont été dominé, l’arrière Nanai-Williams, l’un des seuls Samoans à avoir surngagé dans ce match, était à deux doigts d’offrir un essai au Manu Samoa. En effet, l’arrière récupèra un ballon sur la droite du terrain à hauteur de ses 40 mètres, il accéléra, mystifia Willie Le Roux et Tendaï Mtawarira par un petit coup de pied par dessus, au-dessous duquel il se retrouva dans les 22 mètres sud-africains. Le jeu se poursuivit puisqu’il trouva Fotuali’i à son intérieur. Ce dernier transmis le ballon à Tusi Pisi, s’en allant aplatir. Mais l’essai fut refusé à cause d’un en-avant de passe entre Nanai-Williams et Fotuali’i. Le mouvement était splendide mais pas parfait. Dommage...

L’homme du match

Il est difficile d’élire le meilleur Sud-Africain. Pietersen a incontestablement pesé sur l’issue de la rencontre avec ses trois essais. Tout comme Handré Pollard, qui s’est montré plus à l’aise que Pat Lambie la semaine dernière. Mais il faut certainement trouvé l’homme du match devant, tant la suprématie des Springboks dans le secteur de la conquête et dans le combat au près a été un des facteurs principaux de la victoire sud-africaine du soir. Il faut donc saluer la performance de la troisième ligne sud-africaine avec le retour remarqué de Duane Vermeulen tout en puissance. François Louw a encore été impérial, infatigable plaqueur, puissant ballon en main, et redoutable déblayeur, il n’est pas le joueur le plus en vue, il est toutefois fondamental dans ce XV sud-africain. Le talonneur Adriaan Strauss, a aussi réalisé une belle partie, fiable dans ses lancers, leader d’une mêlée conquérante, disponible dans le jeu courant, et bon gratteur il va donner du fil à retordre à Bismarck Du Plessis. Enfin il semble que l’homme du match soit un des deux deuxièmes lignes tant Victor Matfield et Eben Etzebeth ont été impériaux ce soir. Leur moisson en touche, surtout celle du premier ont permis aux Boks d’asseoir leur domination et ont constitué des bonnes rampes de lancement. Leur agressivité ainsi que leur goût pour le combat ont également permis de mater le rugueux et impétueux paquet d’avants samoans. M.L.

LA FICHE TECHNIQUE

À Birmingham – Villa Park — samedi 26 septembre à 17 heures 45 – 39 526 spectateurs

Afrique du Sud bat Samoa 46 - 6.

Arbitre : M.Barnes (ANG)

Évolution du score : 3 – 0, 3 – 3, 3 – 6, 8 – 6, 11 – 6, 14 – 6, 17 – 6 (MT), 24 – 6, 29 – 6, 34 – 6, 39 – 6, 46 – 6.

Afrique du Sud : 6E Pietersen (15e, 47e, 77e), Burger (58e), Brits (70e), Habana (83e); 1T (48e) Pollard, 1T (84e) Lambie, 4P (2e, 19e, 24e, 39e) Pollard

Samoa : 2P (9e, 12e) Stanley

Afrique du Sud : 15. W. Le Roux ; 14. JP Pietersen, 13. J. De Villiers (cap.) (22. Lambie 71e), 12. De Allende (23. Kriel 48e, 13. De Villiers 77e), 11. Habana ; 10. Pollard , 9. Du Preez (21. Pienaar 73e) ; 7. S.Burger (20. Kolisi 67e), 8. D. Vermeulen, 6. Louw ; 5. Matfield (19. De Jager 54e), 4. Etzebeth 3. J. Du Plessis (18. Malherbe 53e), 2. A.Strauss (16. Brits 67e), 1. Mtawarira (17. Nyakane 61e)

Samoa : 15. Nanai-Williams ; 14. K. Pisi , 13. P. Perez, 12. Lee-Lo, 11. A. Tuilagi (23. G. Pisi 65e); 10. M. Stanley (22. T. Pisi 53e), 9. Fotuali’i (21.Afemai 77e) ; 7. J. Lam, 8. Treviranus (cap.) (20. V. Tuilagi 62e), 6. TJ Ioane ; 5. Tekori (19. Levave 46e), 4. Paulo ; 3. Johnston (18. Perenise 51e), 2. Matu’u (16. Avei 51e), 1. Taulafo (17. Afatia 63e)

LES BUTEURS

Pollard 1T/6, 4P/4, Lambie 1T/1; M.Stanley 2P/5

LES MEILLEURS

Afrique du Sud : Strauss, Matfield, Etzebeth, Louw, Vermeulen, Pollard, De Allende, JP Pietersen, Le Roux. Samoa : Ioane, Treviranus, Nanai-Williams.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?