Coupe du monde : l’hécatombe continue

  • Coupe du monde : l’hécatombe continue
    Coupe du monde : l’hécatombe continue
Publié le , mis à jour

De sept, la liste des forfaits survenus pendant le mondial, est passée à huit ce matin avec l’officialisation de la longue absence du deuxième ligne écossais Grant Gilchrist.

Déjà privé d’Aaron Cruden, Leigh Halfpenny, Napolioni Nalaga ou encore Jonathan Davies, tous blessés avant le début de la compétition, le mondial ne cesse de perdre ses étoiles sur blessure. A cette longue liste sont, après seulement dix jours de tournois, venus s’ajouter Scott Williams (centre du Pays de Galles sur commotion cérébrale) ; Hallam Amos (ailier du Pays de Galles pour une blessure à l’épaule droite) ; Cory Allen (centre du Pays de Galles pour une blessure au niveau des adducteurs) ; Yoann Huget (ailier du XV de France pour une rupture au ligament du genou droit) ; Waisea (ailier Fidjien pour une blessure au genou droit) ; Billy Vunipola (troisième ligne centre anglais, blessé au genou droit), Grant Gilchrist (2e ligne écossais pour une douleur à l’aine) et surtout la légende du rugby sud-africain Jean De Villiers (centre fracture de la mâchoire). Une hécatombe qui semble s’acharner sur les nations majeures depuis le début de la compétition.

Jean de Villiers, le dernier rendez-vous raté

Blessé huit mois la saison passée (blessure perpétrée contre le Pays de Galles en novembre), Jean de Villiers avait fait le nécessaire pour revenir à temps et participer au Four Nations 2015. Mais le 8 août, lors de la 3e et dernière journée de la compétition face à l’Argentine (défaite à Durban 25-37), le centre aux 109 sélections (!) avait ressenti une douleur au visage. Diagnostique ? Fracture de la mâchoire, pas de quoi remettre en question son mondial. S’il a ainsi pu participer au début du mondial, le capitaine emblématique des Boks ne s’était semble-t-il pas correctement remis de sa blessure car dès la deuxième rencontre de l’Afrique du Sud, il est sorti sur blessure à la 72e minute, remplacé par Pat Lambie. Après le côté gauche c’est désormais le côté droit de sa mâchoire qui n’a pas résisté. Cette fois sa Coupe du monde est bien terminée pour ce joueur emblématique de la sélection sud-africaine. Comme sa carrière internationale par ailleurs… Car suite à cette énième blessure et ce nouveau couac en Coupe du monde (2003 : retenu mais n’a pas joué ; 2007 : blessé dès la première journée ; 2011 : élimination en quart de finale face aux Wallabies) il a annoncé sa retraite avec les Boks. Pour remplacer ce joueur, 37 fois capitaine de la sélection, Heyneke Meyer a fait appel au joueur des Bulls Jan Serfontein (22 ans ; 21 sélections). Une histoire qui se finit mal entre la sélection sud africaine et un joueur qui lui a pourtant tant apporté.

Le Pays de Galles pas épargné

À une liste des blessés Gallois déjà bien fournie (Leigh Halfpenny, Jonathan Davies, Rhys Webb, Eli Walker) sont venus s’ajouter Cory Allen, Scott Williams ou encore Hallam Amos. Liam Williams (arrière) aurait lui aussi pu quitter ses partenaires mais après une batterie de tests, son épaule fragilisée contre l’Angleterre semble vouloir le laisser tranquille. Si Warren Gatland gère pour le moment plutôt bien les différentes blessures, il ne faudrait pas que le sort continu de s’acharner sur les Gallois. Les bons résultats (avec évidemment la victoire sur les Anglais) éclipsent pour le moment la longue liste des blessés mais il faudrait que l’hécatombe s’arrête pour les Gallois quand on sait qu’il reste leur reste, potentiellement, encore plus d’un mois de compétition. Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?