Merci Monsieur Michalak !

  • Merci Monsieur Michalak !
    Merci Monsieur Michalak !
Publié le , mis à jour

L’ouvreur français a apporté la lumière dans cette victoire bonifiée contre les Canadiens (41 - 18) qui a encore été poussive. Décisif sur le premier essai il a également été parfait au pied. Il faudra un Frédéric Michalak à ce niveau-là contre les Irlandais la semaine prochaine.

Depuis le début Philippe Saint-André a voulu l’installer comme son titulaire à ce poste. Croyant toujours en son talent pur et à sa capacité à se sublimer et à sublimer le jeu du XV de France. Il a montré ce soir qu’il était au rendez-vous. Décisif sur le premier essai du match pour Wesley Fofana, il semble être en pleine possession de ses moyens et à la différence de ses camarades il semble être à l’aise sur le terrain et dans le système de jeu imposé par PSA. Il comprend le jeu plus vite que ses partenaires. Sur le premier essai, il franchit la ligne avec une aisance rare, change le ballon de main pour pouvoir raffuter un adversaire qui se présente face à lui et sert à sa droite Fofana avec une belle chistera. Quelques minutes plus tard, on a cru à un bis repetita. L’ouvreur transperce la ligne cherche du soutien, le voit à quelques mètres sur sa droite, en la personne de Fofana mais il ne peut allonger une passe dès lors, il tape du pied gauche, excusez du peu, un petit coup de pied de recentrage parfaitement dosé. Fofana rate de peu le ballon mais nous n’étions pas loin de l’essai. Tout au long du match, il a ensuite parfaitement réussi à animer ce XV de France souvent poussif. Dynamisant tous les ballons, il a su faire jouer autour de lui des joueurs lancés tels que Guirado, Maestri ou encore Dulin à certains moments. Il a su redynamiser les ballons alors que Tillous Borde les ralentissait tous. En fin de match, lorsque Morgan Parra est entré et que la défense canadienne s’essoufflait en peu, on a encore plus observé toute sa classe et sa vista. Le talent pur de Michalak que l’on connaît. Pour parfaire cela. Il a de plus réalisé un sans-faute au pied avec quatre transformations et deux pénalités. Il n’appartient désormais qu’à lui d rééditer la performance et de tirer ses partenaires à son niveau.

Il entre un peu plus dans l’histoire du XV de France

Lors du deuxième match de préparation face aux Anglais, Frédéric Michalak avait battu le record de points inscrits sous le maillot bleu alors détenu par Christophe Lamaison. Avec ses 14 points, il est devenu ce soir le meilleur marqueur français en Coupe du monde devant Thierry Lacroix (124 points), totalisant lui 136 points. Dans le système de jeu de Saint-André un demi d’ouverture habile devant la ligne et précis dans les tirs au but est essentiel. Michalak est capable du pire comme du meilleur, parfois pris dans son enthousiasme. En équipe de France, il a également souvent raté ses grands rendez-vous notamment en phase finale en 2003. Espérons donc que Michalak continue sur sa lancée. Ce qui est sûr c’est qu’il semble déterminé à le faire pour ce qui est sa dernière Coupe du monde. À la manière de Jonny Wilkinson, son entraînement quotidien et personnel au pied en atteste. Espérons qu’il nous mène, comme l’Anglais à la crinière blonde l’avait fait en 2003, sur le toit du monde ! M. L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?