Guitoune, Marquer n’est pas gagner...

  • Guitoune, Marquer n’est pas gagner...
    Guitoune, Marquer n’est pas gagner...
Publié le , mis à jour

Le Bordelais a marqué deux fois en une rencontre. Mais le staff reste perplexe quant à sa maîtrise de basiques du poste à ce niveau.

Sofiane Guitoune a peut-être gagné une petite place dans les livres d’histoire de la Coupe du monde. Dans la rubrique anecdotes. L’ailier a inscrit deux essais en une rencontre, sa seule, peut-être, de la compétition. Non retenu face à l’Italie et au Canada, le Bordelais, en verve face à la Roumanie, pourrait ne plus fouler les pelouses britanniques, si le choix de l’encadrement se portait bel et bien sur Brice Dulin, comme pressenti.

« Quand tu es trois-quarts aile, ton premier job est de marquer. Il a mis deux essais et n’est pas passé loin du triplé. C’est positif. Il a fait de bonnes choses », estimait pourtant Philippe Saint-André dans son compte-rendu de la deuxième victoire tricolore. Alors, comment expliquer son possible statut de réservistes ? Aux yeux de l’encadrement, l’Algérien d’origine n’apporte pas toutes les garanties sur les basiques du poste.

« Un mauvais match en cinq sélections »

Sa prestation de Twickenham, en test-match, semble encore porter préjudice au Girondin. L’intéressé s’était improvisé avocat de sa cause dans les coulisses du stade olympique après son doublé : « J’ai fait un mauvais match sous le maillot du XV de France. Un mauvais match en cinq titularisations, ça arrive à tout le monde, non ? Je ne suis pas devenu nul du jour au lendemain et j’avais envie de démontrer que mes qualités étaient toujours là. » Ses aptitudes de finisseur et ses prédispositions athlétiques ne sauraient être contestées. Philippe Saint-André, en éternel amoureux du poste d’ailier, ne peut d’ailleurs rester insensible à ces atouts de taille.

Mais à l’heure d’affronter l’Irlande, le sélectionneur se soucie avant tout de la capacité à répondre présent sous les ballons hauts et dans les duels en défense. Ses petits pêchés mignons. Marquer n’est pas gagner : ainsi pourra-t-on peut-être résumer le paradoxe Guitoune…

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?