• 1996-2015 : dix-neuf ans de Super League
    1996-2015 : dix-neuf ans de Super League
Publié le / Modifié le
International

1996-2015 : dix-neuf ans de Super League

Samedi, à Manchester, dans l’enceinte d’Old Trafford, Leeds et Wigan vont disputer la finale 2015 de la Super League. De sa création, en 1996, à nos jours, découvrons les vainqueurs et les chiffres qui ont marqué cette épreuve.

1996-1997 : le titre au premier du classement

Lors des deux premières éditions, en 1996 et 1997, la Fédération anglaise (RFL), organisatrice de la compétition, avait décidé d’octroyer le titre au premier de la poule unique. Les deux premiers lauréats furent St Helens et Bradford. En 1996, St Helens avait terminé premier avec 40 points et avait devancé Wigan, 2e avec 39 points, et Bradford, 3e avec 34 pts. L’année suivante, le podium fut constitué de Bradford (40 pts), des London Broncos (33 pts) et de St Helens (29 pts).

1998 : la première finale

C’est en 1998 qu’eurent lieu la première finale et donc les premières phases finales. À l’issue de la phase préliminaire, Wigan, Leeds, Halifax, St Helens et Bradford s’était qualifiés. La finale, disputée à Manchester, opposa les deux premiers et les Warriors s’étaient imposés 10 à 4 devant les Rhinos. Dix-sept ans après, ce sera la revanche.

Quatre clubs titrés

Depuis 1996, seulement quatre clubs ont été titrés : Il s’agit de St Helens (6 titres : 1996, 1999, 2000, 2002, 2006, 2014), Leeds (6 titres aussi : 2004, 2007, 2008, 2009, 2011, 2012), Bradford (4 titres : 1997, 2001, 2003, 2005) et Wigan (3 titres : 1998, 2010, 2013).

Ils ont atteint la finale

Deux clubs ont à ce jour disputé la finale mais n’ont jamais été sacrés. Ce sont Warrington (en 2012 et 2013) et Hull FC (en 2006).

Quelques chiffres

La finale la plus prolifique En 2011, Leeds bat St Helens 32-16. Quarante-huit points sont inscrits, le record de l’épreuve.

La finale la moins prolifique En 1998, Wigan bat Leeds 10-4. En 1999, St Helens s’impose devant Bradford 8-6. Quatorze petits points inscrits, c’est le plus petit capital pour une finale.

Le plus gros écart En 2001, Bradford bat Wigan 37-6. +31, c’est le plus gros écart de l’histoire.

Le plus petit écart En 2002, St Helens bat Bradford 19-18, soit un écart d’un point, ce qui est, à ce jour, la plus petite marge lors d’une finale.

La plus grosse affluence En 2006, la finale entre St Helens et Hull FC avait attiré 72 582 spectateurs. En 1998, la première finale entre Wigan et Leeds avait attiré 43 553 spectateurs.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir