L’Italie en souffrance

  • L’Italie en souffrance
    L’Italie en souffrance
Publié le , mis à jour

Panorama d’un rugby transalpin qui reste très loin de l’excellence.

Le rugby italien ne sortira pas grandi de cette Coupe du Monde. Quinze ans après l’entrée de l’équipe nationale dans le Tournoi, les résultats sont toujours aussi médiocres. Cette coupe du Monde nous a encore monté combien les Italiens étaient loin du niveau requis pour la qualification. Heureusement que la sélection est portée par un joueur au talent unique, Sergio Parisse. Qu’est ce que ce serait sans lui ? Ce rugby qui revendique pourtant 80 000 licenciés n’a pas formé beaucoup de vrais talents. Son championnat domestique et ses franchises de Ligue Celte nagent dans la médiocrité. Quant aux performances en Coupe d’Europe, ce n’est même pas la peine d’en parler. Visiblement, le rugby italien n’apporte pas assez de visibilité médiatique pour intéresser de gros partenaires. Il se contente de vivoter avec de temps en temps un petit exploit dans le Tournoi.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?