Biarritz : Une trêve et ça repart ?

  • Biarritz : Une trêve et ça repart ?
    Biarritz : Une trêve et ça repart ?
Publié le , mis à jour

À l’issue du premier bloc, le Biarritz Olympique trustait la dernière place du championnat de ProD2. Quatre défaites en autant de match, pour un seul point de bonus glané face à Aurillac, la situation de crise semblait actée. Mais alors comment le BO va-t-il sortir la tête de l’eau ?

« La trêve n’est quand même pas mal tombée pour nous, assure le coach des avants Benoît August. On a fait pas mal de changements et on aborde ce deuxième bloc avec un nouvel état d’esprit ». Sur le papier le Biarritz Olympique doit rapidement retrouver un nouvel élan pour repartir de l’avant et sortir, voir même s’éloigner, de la zone rouge. Mais le calendrier qui attend les joueurs de Benoît August ne l’entend pas de la même oreille. Les Biarrots reçoivent le LOU ce soir, puis se déplacent à Perpignan, avant que Béziers ne se rende à Aguiléra. Ces trois rencontrent précéderont le derby, tant attendu, face à Bayonne. Ce deuxième bloc se terminera enfin par la réception de Narbonne. Pour schématiser le BO, dernier du ProD2, va affronter lors des cinq journées à venir : le deuxième, le troisième, deux quatrième ex-aequo, le sixième et le septième du classement.

Dernière attaque, dixième défense

Avec l’arrivée (18 septembre) de David Darricarrère dans le rôle de consultant, le BO espère se donner un nouvel élan afin de ne pas lutter pour le maintien jusqu’à la fin de saison. « On va devoir être très forts lors de cette deuxième phase du championnat ! On va évidemment se concentrer sur le match face au LOU, mais ça ne peut qu’être délicat face à une équipe qui aurait plus sa place en Top 14 qu’en ProD2. Mais entre le stage de trois jours à Côtterets, l’arrivée de David Darricarrère et le travail psychologique qu’on a effectué pendant cinq semaines on espère redonner envie au groupe qui était abattu à la fin du premier bloc ». Moins bonne attaque et dixième défense du championnat, le BO devra donc rapidement se remobiliser. Le retour de leurs internationaux l’Américain Takudzwa Ngwenya et le Fidjien Nemia Soqeta devrait également permettre à Biarritz de remettre la marche avant. Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?