Guillaume Rouet en a sous la pédale

  • Guillaume Rouet en a sous la pédale
    Guillaume Rouet en a sous la pédale
Publié le , mis à jour

Demi de mêlée numéro 1 de l’Aviron bayonnais cette saison en Pro D2, il a réalisé un début de saison tonitruant. Il sera encore titulaire ce soir face à Carcassonne à Albert-Domec et tentera de mener son équipe vers une nouvelle victoire à l’extérieur. Elle permettrait aux Bayonnais de rester parmi les premiers du championnat.

Fidèle Bayonnais, Guillaume Rouet a réalisé un superbe début de saison. Avant cette 5e journée de Pro D2, le demi de mêlée est tout simplement le meilleur marqueur d’essais du championnat avec quatre unités ainsi que le cinquième meilleur réalisateur avec 48 points. Sur quatre matchs il est à 100 %, avec huit transformations réussies et quatre pénalités converties. Autant dire qu’il est un des principaux artisans du début de saison convaincant de l’Aviron. Et ce, malgré une intersaison mouvementée après la descente et le projet avorté de fusion. Ce n’est pas Vincent Etcheto qui dira le contraire : « Je ne dirais pas que c’est la bonne surprise car on le connaît mais il faut reconnaître qu’il est vraiment très bon. Il fait le lien entre les jeunes et les plus expérimentés. Il est comme un poisson dans l’eau. Il est bien entouré par des joueurs comme Jean Monribot ou Dwayne Haare. Il est aussi bien dans le rugby que l’on veut pratiquer. » Au principal intéressé d’acquiescer : « Je me sens bien dans cette équipe. Je m’épanouis dans ce jeu très offensif. J’aime envoyer beaucoup de volume de jeu. » Et son coach d’ajouter : « Il ne lâche rien c’est un bosseur et surtout un vrai petit athlète. Ce n’est pas par hasard, s’il est arrivé à percer les défenses et à marquer des essais. » Guillaume Rouet en convient : « J’ai été contraint de travailler physiquement pour bien revenir après mes deux opérations au même genou [en 2010-2011, N.D.L.R.]. Et maintenant je n’ai plus aucune souffrance donc tout va bien. » Carcassonne et les autres sont donc prévenus : Guillaume Rouet est à surveiller comme le lait sur le feu. Bien physiquement, il colle au ballon et fait la différence au ras des rucks. Enfin, l’Aviron possède deux grands artilleurs avec Martin Bustos Moyano et Guillaume Rouet, de quoi voyager sereinement… A ce sujet, Vincent Etcheto d’ajouter : « En ce qui concerne son rôle de buteur, en début de saison Martin [N.D.L.R. Bustos Moyano] était blessé il nous fallait donc un buteur. Guillaume est un buteur naturel, il lui a juste suffi de travailler, de retrouver une routine. Donc je ne lui ai absolument pas mis de pression. En lui demandant de faire de son mieux pour nous dépanner dans cet exercice et cela a porté ses fruits. Tant mieux ! On sent que Guillaume est en confiance et c’est le meilleur qui puisse arriver pour lui et pour l’équipe. » Cependant le retour de Martin Bustos Moyano depuis le match contre Bourgoin l’a relégué au rôle de buteur suppléant. Un statut parfaitement accepté par le demi de mêlée : « Maintenant que Martin est revenu, Vincent nous a laissé le choix mais dans ma tête c’est clair, c’est Martin le buteur numéro 1 et cela me va très bien comme ça. » Guillaume Rouet préfère donc se concentrer sur le rôle de métronome de l’attaque bayonnaise aux côtés de Lucas Meret. Les matchs s’enchaînant il faudra aussi suivre ses jeunes suppléants qui sont Joannes Henry (21 ans, 2 matchs cette saison, 3 points) et Bastien Fischer.

Objectif 2019 avec l’Espagne

Tout cela en gardant dans un coin de la tête sa destinée internationale puisqu’il compte six sélections avec l’Espagne : « J’irai en sélection uniquement avec l’accord de l’Aviron. Mais j’adore y aller on a beaucoup de bons mecs. » Plusieurs internationaux espagnols jouent d’ailleurs en Pro D2 comme Guillaume Rouet (N.D.L.R. Thibault Visensang, Mathieu Peluchon, Gautier Gibouin, Christopher Ruiz, Sébastien Rouet…). Il espère pouvoir jouer le Tournoi des 6 Nations B avec « El XV del León » au sein d’une équipe qui vise la qualification pour le prochain Mondial : « Maintenant l’objectif est de se qualifier pour le Mondial 2019 et on a encore plus de chances d’y parvenir maintenant que la Géorgie est directement qualifiée [N.D.L.R. Car elle a fini troisième de sa poule lors de la Coupe du monde 2015]. » Guillaume Rouet a donc d’alléchants défis qui se présentent devant lui et le premier s’annonce dès ce soir à Carcassonne. M. L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?