Montauban s’en sort au bout du suspense !

  • Montauban s’en sort au bout du suspense !
    Montauban s’en sort au bout du suspense !
Publié le , mis à jour

Montauban se rassure en remportant le match de la peur sur sa pelouse. Les Vert et Noir ont montré de très belles choses mais ont failli voir ce match leur échapper dans les derniers instants !

Montauban — Mont-de-Marsan 16-14

Par David Bourniquel

Résumé

Le public montalbanais est passé par toutes les émotions vendredi soir. L’inquiétude a d’abord primé puisque ce sont les Montois qui ont attaqué le match par le bon bout. Plus véloces, bien en place et très alertes, les Landais développaient un rugby très plaisant. Les deux ailiers Ropate Ratu et Vilikisa Salawa se régalaient et donnaient le tournis aux défenseurs tarn-et-garonnais qui avaient le mérite de ne pas s’affoler et de laisser passer l’orage. Emmanuel Saubusse, peu en réussite face aux perches (trois échecs), gardait bien malgré lui Montauban dans le match. Et ce sont les Montalbanais, plus réalistes qui réalisaient le premier « break » au tableau d’affichage grâce à un superbe essai de Pierre Barthère. Retrouvés en mêlée fermée et rassérénés par ce bel essai, les Montalbanais prenaient enfin le jeu à leur compte. Une période de domination permettant aux locaux de compter jusqu ‘à dix points d’avance (13-3, mt). Las, très vite en début de deuxième période, Mont-de-Marsan revenait dans le match grâce à un exploit personnel de l’ailier Salawa, qui concluait après avoir gagné un duel dans les airs contre Viriviri. 13-8, puis 13-11. Montauban sentait le vent du boulet… Et le tournant du match intervenait peu après l’heure de jeu : jusque-là supérieurs en mêlée, les Montalbanais concédaient une pénalité dans leurs 22 mètres sur l’épreuve de force. Laousse-Azpiazu ne manquaient pas l’occasion de placer les siens en tête… D’aucuns pensaient alors que Mont-de-Marsan avait fait le plus dur. Mais Antoine Lescalmel redonnait l’avantage aux Montalbanais ! 16-14 à la 77e ! Montauban sablait le champagne quand, sur l’ultime action, Laousse-Azpiazu avait l’occasion de donner la victoire aux siens. Il échouait et Montauban pouvait souffler. Une victoire salvatrice !

Le tournant du match

79e minute. Montauban mène 16-14 au terme d’une deuxième mi-temps complètement folle. Alors que les Tarn-et-Garonnais pensaient avoir fait le plus dur, les Montois obtenaient une ultime pénalité. Yoann Laousse-Azpiazu avait la victoire des siens au bout du pied mais sa tentative échouait au pied des poteaux.

Le plus bel essai

Le chef-d’œuvre de Pierre Barthère. Un peu contre le cours du jeu, alors qu’Emmanuel Saubusse venait de manquer une deuxième pénalité qui aurait pu permettre aux siens de prendre le score, Montauban prenait l’initiative. Pour leur première incursion balle en main dans le camp montois, Florent Domenech réussissait à s’extirper du premier rideau défensif et perçait sur quinze mètres. Passage au sol, le jeu rebondissait et le ballon échouait à Sébastien Ascarat qui, d’un subtil petit coup de pied, trouvait Pierre Barthère en bout de ligne. Essai sublime, et Montauban prenait la tête 10 à 3.

Le meilleur joueur

Vilikisa Salawa. Un véritable feu follet. C’est lui qui a relancé les siens en début de deuxième période grâce à un exploit personnel sur son aile. On l’a vu souvent se proposer, à tous les postes de la ligne d’attaque. Sa vitesse et ses permutations avec Ropate Ratu ont donné mal à la tête aux Montalbanais.

La fiche technique

À Montauban – vendredi 19 h 30 – 5 484 spectateurs

Arbitre : M. Ramos (Languedoc).

Évolution du score : 3-0, 3-3, 10-3, 13-3 (MT) ; 13-8, 13-11, 13-14, 16-14.

Montauban : 1E Barthère (26e) ; 1T Lescalmel (26e, 2P (11e, 35e, 78e, Lescalmel

Mont-de-Marsan : 1E Salawa (47e), 2P Saubusse (15e), Laousse-Azpiazu (53e, 64e,)

Cartons jaunes : Brethous (38e, antijeu), Tokula (71e, brutalité).

Montauban : 15. Lo Tolot ; 14. Ascarat, 13. Tupuola, 12. F. Domenech, 11. Nasagavesi (20. Mangione 68e) ; 10. Lescalmel (21. Fortunel 78e), 9. Urruty (22. Byrnes 51e), 7. A. Domenech (19. Haddon 56e), 8. Barthère, 6. Gibouin ; 5. Pinet, 4. Esclauze (18. Caisso 71e) ; 3. Tussac, 2. Ladhuie (cap.) (16. Rochier 65e), 1. Tekassala (17. Agnesi 65e).

Mont-de-Marsan : 15. Lucu ; 14. Ratu, 13. Tokula, 12. Laporte (22. Laousse-Azpiazu 50e), 11. Salawa ; 10. James, 9. Saubusse (20. Briscadieu 63e) ; 7. Tastet (cap.) (19. Béal 20e – 27e, 73e), 8. Taulanga, 6. Brethous ; 5. Tutaia (19. Liebenberg 48e), 4. Dargier ; 3. Boyoud (23. S. Ormaechea 44e), 2. Caudullo (16. Blanchard 64e), 1. Muzzio (17. Fiorini 44e).

LES BUTEURS

Saubusse : 1P/4, James : 0T/1, 0P/1, Laousse-Azpiazu : 1P/2. Lescalmel : 2P/3, 1T/1

Les meilleurs

à Montauban, Byrnes, Lo. Tolot, Lescalmel ; à Mont-de-Marsan, Blanchard, Fiorini, Liebenberg, S. Ormaechea, Ratu, Salawa ;

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?