Brive frappe un grand coup

  • Brive frappe un grand coup
    Brive frappe un grand coup
Publié le , mis à jour

Suspens terrible à Brive qui parvient tout de même à s’imposer de trois petits points (29-26) face à une équipe de Toulon qui a souffert en mêlée fermée. Le CABCL monte à la cinquième place du classement.

Brive — Toulon 29-26

Par Nicolas Augot

Résumé

Il a fallu attendre une mi-temps pour que les débats s’animent. Quarante minutes étaient nécessaires pour évacuer la fébrilité inhérente à cette reprise, pour reprendre confiance sur des choses simples. Il fallait compter sur les fautes pour meubler le tableau d’affichage. Brive pouvait compter sur sa supériorité en mêlée fermée, Toulon bataillait dans les rucks avec plus de justesse que les Corréziens. Peu de spectacle avant la pause, notamment en raison des nombreuses de fautes de main, notamment de la part des Toulonnais à l’approche des vingt-deux mètres adverses. Au retour des vestiaires, le RCT parvenait enfin à enchaîner plusieurs temps de jeu dans l’avancée. Une séquence longue qui permettait à Maxime Mermoz d’aplatir en coin pour créer un écart de dix points en faveur des visiteurs au tableau d’affichage (9-19, 43e). Le CABCL répliquait trois minutes plus tard par un groupé pénétrant de 25 mètres où les trois-quarts venaient prêter main forte à leurs avants. Mieux, les hommes en noirs de Nicolas Godignon prenaient les devants grâce à un contre magnifique mené par Matthieu Ugalde et Alfie Mafi avant d’être conclu par le remuant Teddy Iribaren. Mais le chassé-croisé se poursuivait grâce à un superbe essai de Lachlan Turner trois minutes plus tard. En fin de match, le RCT avait deux balles de match par Turner puis par Delon Armitage mais ils manquaient ces deux pénalités. Gaëtan Germain n’avait besoin que d’une occasion pour donner l’avantage aux siens. Un avantage définitif malgré une dernière tentative de Turner après la sirène.

Le fait du match : La mêlée de Toulon à la dérive

Le staff technique du RCT est toujours inquiet au moment de coucher sur la feuille de match son huit de devant. En raison des absences (Chiocci, Chilachava, Guirado, Orioli, Stevens, Smith, Gorgodze, Vosloo, O’Connell, Samoa), les Toulonnais sont toujours diminués dans un secteur clé où les Brivistes ont des arguments. Ils avaient déjà martyrisé les Parisiens de Gonzalo Quesada, ils ont une nouvelle fois appuyé là où ça faisait mal. Sept pénalités, un carton jaune contre Menini, un changement de droitier avant la pause, un essai encaissé sur une mêlée où l’introduction leur était pourtant favorable, les avants toulonnais ont vécu un calvaire en Corrèze.

La fiche technique

A Brive — Samedi 14 h 45 — 12 062 spectateurs

Arbitre : M. Attalah (France-Comté)

Evolution du score : 0-3, 3-3, 6-3, 6-6, 6-9, 6-12, 9-12 (M.T.) ; 9-19, 16-19, 19-19, 26-19, 26-26, 29-26.

Brive : 15. Germain ; 14. Mafi (22. Namy 67e), 13. Mignardi, 12. Tuatara-Morrison (21. Laranjera 64e), 11. Masilevu ; 10. Ugalde, 9. Iribaren (20. N. Bezy 72e) ; 7. Waqaniburotu, 8. Sanconnie, 6. Hauman (19. Luafutu 3e-12e) ; 5. Mela (cap.) (18. P. Marais 51e), 4. Snyman (19. Luafutu 60e) ; 3. Jourdain (23. Jgenti 51e), 2. Ribes (16. Da Ros 51e), 1. Pointud (17. Lavergne 64e).

Toulon : 15. D. Armitage ; 14. Tuisova, 13. Belan, 12. Mermoz, 11. Turner ; 10. W. du Plessis, 9. Pélissié (22. Escande 35e, M.T.) ; 7. S. Armitage, 8. Ollivon (19. Annetta 67e), 6. Bruni (17. Fresia 54e-62e) ; 5. Mikautadze (20. R. Taofifenua M.T), 4. Lassalle (18. Suta 62e) ; 3. Boughanmi (23. Vernet 40e-78e), 2. Etrillard, 1. Menini (17. Fresia 62e).

Brive : 2E Méla (46e), Irribaren (63e) ; 2T, 5P Germain (5e, 9e,, 36e, 60e, 77e); DG

Toulon : 2E Mermoz (43e), Turner (66e) ; 2T W. du Plessis ; 3P Pélissié (16e), du Plessis (25e, 29e) ; DG du Plessis (2e).

Non entrés en jeu : 16. Soury, 21. Seteni.

Carton jaune : Menini (fautes répétées 51e)

Les buteurs

Germain : 2T/2, 5P/6, DG/; Pélissié : T/, 1P/2, 1DG/1 ; W. du Plessis : 2T/2, 2P/5 ; D. Armitage : 0P/1.

Les meilleurs

pour Brive : Irribaren, Pointud, Snyman, Ugalde, P. Marais ; pour Toulon : Lassalle, S. Armitage, W. du Plessis, Turner.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?