Jokers Coupe du monde : l’heure du bilan

  • Jokers Coupe du monde : l’heure du bilan
    Jokers Coupe du monde : l’heure du bilan
Publié le , mis à jour

Avec la fin de la Coupe du monde le retour en masse des internationaux, les intérimaires de ce début de saison voient leur mission toucher à sa fin. Après ce week-end, ils ne devraient plus en rester que quelques-uns en France. Revue d’effectif et projections.

Le Mondial se clôture ce samedi à Twickenham. Le Top 14 va revenir sur le devant de la scène, les vedettes vont être rapatriées… et les jokers Coupe du monde vont voir leur contrat arriver à terme. Contractuellement, ils pourront rester jusqu’au 15 novembre sous ce statut. Mais à partir de cette 7e journée, ils vont, pour ma majorité, céder leur place sur les pelouses françaises.

Ce dispositif avait été initié par la LNR lors de l’édition 2011. À l’époque, quinze joueurs avaient été appelés à la rescousse dans l’élite : des invités plus ou moins anonymes du Sud — dont André Pretorius (Toulon), Riian Swanepoel (Clermont) ou encore Ryan Cross (Perpignan) – et des trentenaires, vieilles connaissances pour la plupart, en quête d’un dernier challenge — Vilimoni Delasau (Toulouse), Philippe Bidabé (Biarritz), Jean-Baptiste Gobelet (Stade français).

Toulon, club le plus friand

Quatre ans après, ce principe a été renouvelé, avec un relatif succès. Le nombre de joueurs engagés pendant la durée de la compétition est passé à vingt-sept, répartis à travers onze clubs : Talalelei Gray et Tomas Leonardi (Toulouse) ; Mitch Inman, Lachie Turner, Sireli Bobo, Julien Caminati, Willie du Plessis, Gerhard Vosloo et Matt Stevens (Toulon) ; Nicolas Mirande et Arnaud van der Merwe (Racing 92) ; Chérif Slimani et Tomas Vallejos (Stade français) ; Florian Faure et Stan Wright (Oyonnax) ; Andrew Smith, Craig Burden, CJ Van der Linde, Jacobie Adriaanse et Jacobus Roux (Montpellier) ; David Raikuna (La Rochelle) ; Iuri Natriashvili, Jean-Baptiste Bruzulier et Albert Vulivuli (Clermont) ; Saimone Taumoepeau (Brive) ; Manu Ahotaeiloa (Bordeaux-Bègles) ; Hannes Franklin (Agen).

Ce week-end, une page va se tourner dans notre championnat. À Toulon tout particulièrement, club le plus concerné avec sept recrues provisoires pour dix-neuf joueurs retenus en Grande-Bretagne. « J’espère que nous allons offrir une belle sortie à ceux qui vont nous quitter », évoquait Maxime Mermoz, samedi dernier, en prévision du déplacement à Grenoble. Avec le retour en masse des internationaux, un nouveau Top 14 va débuter.

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?