Agen s’offre le champion

  • Agen s’offre le champion
    Agen s’offre le champion
Publié le , mis à jour

Agen a vaincu le Stade français, ce samedi, à Armandie. Sa deuxième victoire de la saison procure une inestimable bouffée d’oxygène au promu. Les Parisiens s’enlisent de leur côté dans la deuxième partie de tableau...

Agen 28 - 23 Stade français

LE RESUME

Les débats ont commencé avec une demi-heure de retard. Après trente longues minutes d’observation et d’imprécisions, les Parisiens frappaient les premiers. En supériorité numérique, ils inscrivaient un essai en première main par Paul Williams, parfaitement servi par Jonathan Danty après franchissement du rideau adverse. Armandie plongeait alors dans la torpeur. Sur un exploit solitaire, Burton Francis allait sonner la révolte. Après une percée de l’ouvreur au cœur de la défense parisienne, Mathieu Lamoulie marquait entre les poteaux (38e). A 13-10, les Lot et Garonnais abordaient la deuxième mi-temps avec l’avantage au score et dans les têtes. Cet ascendant allait se confirmer. Et s’accentuer. Après une nouvelle pénalité de son ouvreur sud-africain, le SUALG profitait de deux cartons jaunes infligés au Stade français pour accélérer. Antoine Erbani (56e), au terme d’un mouvement d’ampleur, et Johann Sadie (61e), sur une contre-attaque heureuse, concrétisaient l’audace offensive des hommes de Mathieu Blin. Les champions de France, apathiques et maladroits, parvenaient à sauver l’honneur avec un essai de pénalité (75e) et la pénalité du bonus défensif (80e). Après le succès obtenu face au Racing-Metro, Agen s’est offert un deuxième précieux succès. Pour le champion de France, en revanche, le faux départ de cette saison se confirme...

LE TOURNANT

48e minute. Le dénouement de la partie reste indécis. En quatre minutes, la rencontre a pris une toute autre configuration. Sur une pénaltouche dans les 22 mètres - obtenue après une faute parisienne en mêlée, les Agenais poussaient les Parisiens à la faute. Une faute grossière sanctionnée d’un carton jaune à Mathieu Ugena (50e). Deux minutes après, Julien Tomas commettait de nouveau l’irréparable dans un ruck. Le Stade français se retrouvait à treize. Et allait payer cette infériorité au prix fort, avec une pénalité et deux essais concédés...

L’HOMME DU MATCH

Joueur d’instinct aux performances irrégulières, Burton Francis s’est révélé sous son meilleur jour ce samedi. L’ouvreur sud-africain a réalisé une prestation accomplie, au pied comme à la main. Son 5/6 au pied a permis au SUALG de rester au contact puis de prendre les commandes de la rencontre. Et la longueur de ses coups de pied sur les pénaltouches a permis aux siens d’occuper le camp adverse. Surtout, il a sonné la révolte lot et garonnaise, huit minutes après l’essai de Paul Williams, quand le doute commençait à s’immiscer dans les esprits. Sa percée au centre du terrain suivie d’une passage de bras remarquablement exécuté a abouti à l’essai de Mathieu Lamoulie.

LA FICHE TECHNIQUE

Évolution du score : 3-0, 6-0, 6-3, 6-10, 13-10, 16-10, 21-10, 28-10, 28-13, 28-20, 28-23 (score final)

AGEN : 15. Lamoulie ; 14. Mchedlidze (22. Narumasa 70e), 13. Sadie, 12. Mazars (cap), 11. Tilsley ; 10. Francis, 9. Balès (20. Darbo 65e) ; 7. Erbani (19. Vaquin 63e), 8. Giraud, 6. Hamilton ; 5. Demotte (18. Naikatini 62e), 4. Ratuniyarawa ; 3. Joly (23. Du Preez 50e), 2. Tadjer (16. Barthomeuf 70e), 1. Afatia (17. Ryan MT-72e).

STADE FRANÇAIS : 15. Bonneval ; 14. Arias (22. Raisuqe 70e), 13. Williams, 12. Danty, 11. Sinzelle ; 10. Plisson, 9. Tomas (20. Daguin 63e) ; 7. Macalou (19. Ugena 14e), 8. Ross, 6. Nicolas ; 5. Papé (cap), 4. Flanquart (18. Gabrillagues 49e) ; 3. Slimani (23. Alo Emile 66e), 2. Sempéré (16. Bonfils 50e), 1. Zhvania (17. Van der Merwe 46e).

Agen : 3E Lamoulie (38e), Erbani (56e), Sadie (61e), 2T Francis (38e,61e), 3P Francis (4e, 21e, 50e)

Carton jaune : Giraud (29e)

Non entré en jeu : 21. Guemes

Paris : 2E Williams (30e), de pénalité (75e), 2T Plisson (30e), 3P Plisson (27e, 63e, 80e)

Cartons jaunes: Ugena (49e), Tomas (52e)

Non entré en jeu: 21. Bosman

Buteurs: Francis : 3P/3, 2T/3 ; Plisson 3P/5, 1T/1

Les meilleurs: Francis, Sadie, Tadjer, Hamilton, Joly ; Danty, Williams

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?