2011 : Si près, si loin …

  • 2011 : Si près, si loin …
    2011 : Si près, si loin …
Publié le , mis à jour

Jamais la France n’aura été si proche de soulever le trophée Webb-Ellis. Après un parcours chaotique les Bleus vont livrer leur plus belle prestation face aux All Blacks.

Pessimistes avant le coup d’envoi, les nombreux spectateurs réunis aux quatre coins de l’hexagone allaient vibrer au moment du Haka. Alors que Piri Weepu s’apprête à entamer le Kapa o Pango, les 23 bleus se disposent en V. Une flèche ou un V pour victoire et surtout pour montrer aux Blacks qu’ils ne s’imposeraient pas aussi facilement que le voulaient les pronostics. La flèche avec Thierry Dusautoir en pointe s’approche au plus près pour défier du regard les Conrad Smith, Richie McCaw et consorts… Pourtant le début de match est à l’avantage des Néo-Zélandais. Ces derniers ouvrent même le score. Pas par Piri Weepu et son jeu au pied de série, mais sur une superbe combinaison en touche à la 14e. À la 22e, Parra quitte les siens sur blessure. Tout ressemble au scénario catastrophe. Pourtant le match, très fermé, conduit à un 5-0 à la mi-temps en faveur de la Nouvelle-Zélande. Donald entre et reprend le jeu au pied pour mettre les siens à 8-0 au retour des vestiaires.A la 47e, la révolte française se met en marche et le capitaine Thierry Dusautoir s’encastre dans le poteau, glissant le ballon derrière la ligne. Revenus à un point, les Bleus vont se frotter à une défense hermétique et un arbitrage de Craig Joubert critiquable et très critiqué. Une seule pénalité tentable sera accordée. À la 65e, Francois Trinh-Duc tente sa chance de près de cinquante mètres. Le coup de pied passe à côté et la France vient mourir à deux points du Graal.

P-O.C

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?