Ben Lucas : « Il faut vite évacuer cette défaite »

  • Ben Lucas : « Il faut vite évacuer cette défaite »
    Ben Lucas : « Il faut vite évacuer cette défaite »
Publié le , mis à jour

Pour la première fois de la saison, le MHR a perdu sur son terrain samedi dernier : Toulouse est venu s’imposer à l’Altrad-Stadium (33-25). Pas idéal pour préparer un périlleux déplacement à Toulon ce week-end... L’ouvreur Ben Lucas, qui mène l’attaque héraultaise en l’absence de Trinh-Duc et Catrakilis, blessés, nous livre ses impressions.

Quelle analyse faites-vous de cette défaite ?

Il est évident de dire qu’à chaque fois qu’on est perd, c’est une déception. D’autant plus quand c’est sur son terrain. Que dire de ce match alors ? Nous n’avons pas su saisir notre chance en fin de rencontre, quand nous étions près de leur ligne durant les dernières minutes. Mais c’est comme ça. Et je crois, pour être honnête, qu’il y a quand même des choses positives à ressortir de cette rencontre.

A la 75e et à la 78e, vous avez tapé deux pénalités en touche au lieu de les tenter face aux perches, ce qui vous aurait ramené à 5 points et vous aurait permis d’assurer le point de bonus défensif. Pourquoi ?

C’était une décision de notre capitaine. Et toute l’équipe était d’accord. Ce que nous voulions, c’est la victoire, alors nous avons tenté le coup à fond. Ça n’a pas marché.

Pour la première fois de la saison, il y avait de nombreux changements sur la feuille de match pour cette rencontre. Cela a-t-il nuit au rendement collectif selon vous ?

Une chose est sûre : nous nous étions bien entraînés toute la semaine. Elle était bonne, vraiment. Ce qu’il s’est passé, c’est que nous avons fait une mauvaise entame de match en laissant Toulouse inscrire vingt points durant les vingt premières minutes. Il était impossible de revenir après ça.

Peut-on parler d’un coup d’arrêt pour Montpellier après un début de saison pourtant très réussi ?

Je crois que c’est juste un faux pas. C’est du rugby, vous ne pouvez pas gagner tous les week-ends ! On aimerait bien. Cette défaite est frustrante, clairement. Mais il faut vite l’évacuer. Nous n’avons pas le choix : nous allons affronter la meilleure équipe d’Europe le week-end prochain et ça va être un très gros match. Si nous restons sur ce revers contre Toulouse, nous ne serons pas compétitifs et n’avancerons pas.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?