Semaine perturbée avant un match difficile

  • Semaine perturbée avant un match difficile
    Semaine perturbée avant un match difficile
Publié le , mis à jour

Avant la réception de Grenoble, Jean-Baptiste Elissalde s’est exprimé sur cet adversaire qui leur a posé beaucoup de problèmes ces derniers temps.

Depuis le 3 mai 2014, Toulouse n’a plus battu Grenoble. La saison passée, avec les Clermontois, les hommes de Fabrice Landreau étaient les seuls à avoir battu les Toulousains à deux reprises. Pas étonnant que les Rouge et Noir craignent donc cette réception à Ernest Wallon. « Grenoble nous a battus deux fois l’année dernière donc ce n’est pas forcément l’équipe qui nous réussit le mieux, explique l’entraîneur des arrières toulousain, Jean-Baptiste Elissalde. Ajoutez à cela les performances qu’ils ont faites ces deux derniers matchs… L’erreur serait de penser à la Coupe d’Europe avant de jouer ce match-là. » Rester concentrés sur cette échéance, voilà le mot d’ordre des hommes d’Ugo Mola pour cette semaine. Pourtant, après une très belle victoire à Montpellier, les éléments climatiques du sud-ouest n’ont pas permis aux Toulousains de prendre le chemin de l’entraînement comme prévu. Perturbés par des vents violents durant deux jours, ils n’ont pas pu prendre part aux entraînements, privilégiant donc la récupération. « Cela nous a permis de nous régénérer car le match du week-end dernier a été intense donc il y avait pas mal de petits bobos. Mais du coup on a mis plus de temps à rentrer dans le vif du sujet et les entraînements n’ont pas été très bons… »

Manque d’implication

Malgré tout, l’entraîneur des Rouge et Noir a remarqué un manque de discipline cette semaine. « Je pense qu’il y a eu pas mal de relâchement cette semaine avec un sentiment de devoir accompli, du coup il n’y avait pas beaucoup d’implication et d’application. » Mais, il ne manque pas d’ajouter que, parfois tout se déroule très bien la semaine et cela ne fonctionne pas le week-end. L’inverse est possible car cela s’est déjà vu aussi. Pour mettre à mal l’équipe grenobloise, le staff toulousain a parfaitement analysé le jeu de leurs adversaires du week-end et sait comment faire pour les empêcher de s’imposer à nouveau à Ernest Wallon. « Il ne faut pas quitter le ballon. C’est un des paramètres à prendre en compte. S’ils l’utilisent il va falloir être très patient défensivement et pertinent sur notre circulation défensive dans les zones proches, ce qui découle sur une meilleure organisation sur les zones larges. » Pour mettre cela en place, les Toulousains pourront compter sur le retour de leurs internationaux. Mais, ils devront faire sans huit joueurs blessés. Ainsi Huget, Cros, Albacete, Johnston, Perez, Kunitani, Gray et Baille remplissent l’infirmerie pour des blessures plus ou moins grave et ne seront pas présents ce week-end. J.E.

Le groupe pour affronter Grenoble

Les avants : Aldegheri, Kakovin, Muller, Tialata, Steenkamp, Marchand, Tolofua, Maestri, Maka, Millo-Chluski, Tekori, Camara, Dusautoir, Harinordoquy, Picamoles.

Les arrières : Bezy, Doussain, Flood, McAlister, David, Fritz, Fickou, Clerc, Matanavou, Médard, Poitrenaud.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?