Cooper et le RCT éclatent Montpellier

  • Cooper et le RCT éclatent Montpellier
    Cooper et le RCT éclatent Montpellier
Publié le , mis à jour

Toulon a une fois encore affolé les compteurs à domicile avec un troisième succès bonifié consécutif (52-8). Les Varois retrouvent les places de qualifiables, juste devant leurs victimes du jour.

Par Vincent Bissonnet et Julien Louis

LE RESUME

Depuis la défaite initiale face au Racing-Metro, les Toulonnais se sont promis de gâter leurs supporters. Ce samedi, ils ont obtenu une troisième victoire bonifiée consécutive à domicile face à un Montpellier remanié. Dès l’entame, les Varois monopolisaient la balle et occupaient le camp adverse dans le sillage de la doublette Pélissié-Cooper, décidée à insuffler un maximum de rythme. A défaut de parvenir à l’en-but, les hôtes du jour poussaient leurs adversaires à la faute avec six pénalités concédées en douze minutes et deux cartons jaunes à Bees Roux (12e) et Ben Mowen (13e). A treize, le MHR résistait neuf minutes avant de craquer dans les derniers instants de son infériorité numérique. Servi à hauteur, Samu Manoa franchissait le rideau et libérait les siens (22e). En confiance, les Varois continuaient d’accélérer. Lachie Turner, après un superbe travail de Juan Smith en bord de touche puis sur un coup de pied à suivre de Quade Cooper, doublait la mise. A la 31e minute, le RCT tenait déjà son bonus. Julien Malzieu, après une interception et une longue course solitaire (39e), lui enlevait pendant six minutes. Dès la 45e, le triple champion d’Europe récupérait le précieux cinquième point avec le début du festival Tuisova. Le Fidjien inscrivait un triplé (46e, 57e et 63e) pour porter son total de l’année à six réalisations. Steffon Armitage, sur un groupé-pénétrant (70e), pêché mignon des Varois jusque-là, puis Sébastien Tillous-Borde (78e) ajoutaient la touche finale à la démonstration toulonnaise.

UN HOMME DANS LE MATCH

Tous les regards étaient braqués sur sa personne. Quade Cooper, la sulfureuse star des Wallabies, effectuait ses grands débuts en Top 14, avec seulement deux entraînements collectifs dans les jambes. L’ouvreur a livré une prestation brillante et relativement convaincante. L’Australien est impliqué sur trois des quatre essais varois : sur le premier, il a fixé deux défenseurs sur le temps de jeu précédant la percée de Samu Manoa ; sur le troisième, il a adressé une merveille de passe au pied à suivre pour Lachie Turner ; sur le quatrième, il a effectué une passe dans le bon tempo et dans l’intervalle pour Josua Tuisova au près de l’en-but. A son débit, on peut noter ce coup de pied à suivre malavisée sur une situation de surnombre (17e), sa passe interceptée par Julien Malzieu à l’origine de l’essai héraultais et cette propension à se compliquer la tâche en tentant l’impossible ou l’insolite. Mais ne réclame-t-on pas, à longueur d’année, plus de spectacle en Top 14...

LES PLUS BEAUX ESSAIS

Deux échappées solitaires opposées. Julien Malzieu et Josua Tuisova ont marqué des essais très similaires dans leur conception, en s’échappant de leurs vingt-deux mètres pour scorer après une course longue. Deux réalisations de marathoniens, qui ont laissé pourtant deux impressions opposées. L’ailier fidjien (meilleur marqueur du RCT avec six essais), auteur d’un triplé comme son partenaire S. Armitage à Grenoble le week-end dernier, dégageait lui une sensation de puissance et de vitesse pure impressionnante. Il n’a d’ailleurs jamais été inquiété par le retour d’un défenseur. A l’inverse, l’ancien international français, est lui allé au bout de lui-même pour conclure son envolée. Il puisait déjà au démarrage avant de s’arracher avec qu’une seule idée en tête : courir en travers, tout en visant le poteau de touche opposé ! Mission réussie. Malzieu mit ensuite un temps fou à récupérer, lui qui n’avait plus marqué d’essai en Top14 depuis le 14 février 2014. A sa décharge, douze années le séparent de son cadet, Tuisova. Les années passent…

TOULON-MONTPELLIER: 52-8 (MT : 19-8)

À Toulon – Samedi 14h45 – 12879 spectateurs

Arbitre: M. Silvestre (Argentine). Note: *

Évolution du score : 7-0, 12-0, 19-0, 19-3, 19-8 (M.T); 26-8, 31-8, 38-8, 45-8, 52-8

TOULON 15. D. Armitage (21. Taylor, 72e); 14. Tuisova, 13. Bastareaud (20. Belan, 66e), 12. Mermoz, 11. Turner; 10. Cooper, 9. Pélissié (22. Tillous-Borde, 59e); 7. S. Armitage, 8. Fernandez Lobbe, 6. Smith (cap.) (19. Gorgodze, 59e); 5. Taofifenua (18. Mikautadze, 61e), 4. Manoa; 3. Stevens (23. Chilachava, 47e), 2. Guirado (16. Etrillard, 8e), 1. Chiocci (17. Fresia, 47e)

MONTPELLIER 15. Floch; 14. Bérard, 13. Smith, 12. Ebersohn (21. Tuitavake, 57e), 11. Malzieu; 10. Lucas (20. Perraux, 68e), 9. Wright; 7. J. du Plessis, 8. Mowen (cap.), 6. Liebenberg (17. Ishchenko, 14e, Liebenberg, 23e; 19. Galletier, 48e); 5. Timani (18. Delannoy, 59e), 4. Donnelly; 3. Cilliers (23. Adriaanse, 63e), 2. Ivaldi (16. Sauveterre, 59e), 1. Roux (Ishchenko, 48e)

Non entré en jeu: 22. Mogg

Toulon: 8E Manoa (22e), Turner (28e, 31e), Tuisova (46e, 58e, 62e), S. Armitage (70e), Tillous-Borde (78e); 6T Pélissié (22e, 31e, 46e), D. Armitage (62e, 70e), Taylor (78e)

Montpellier: 1E Malzieu (39e); 1P Lucas (36e)

Cartons jaunes: Roux (12e), Mowen (13e)

LES BUTEURS : Pélissié : 0P/2, 3T/5, D. Armitage : 2T/2, Taylor : 1T/1; Lucas : 1P/1, Floch : 0P/1

LES MEILLEURS : A Toulon : Tuisova, Turner, Cooper, Fernandez Lobbe, Smith, Manoa; à Montpellier : J. du Plessis, Malzieu.

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?