Fédérales : le jeu reprend

  • Fédérales : le jeu reprend
    Fédérales : le jeu reprend
Publié le / Mis à jour le

Les attentats survenus vendredi 13 novembre à Paris et à Saint-Denis ont causé un profond bouleversement du calendrier. En Fédérale 1, 2 et 3, et en comptant les équipes « réserve » ce ne sont pas moins de 76 matchs qui ont été remis.

10 jours après les tragiques événements, la vie et le jeu reprennent leurs cours. Voici les principaux enjeux de ces matchs de rattrapage.

Fédérale 1

Poule 1 > Bobigny – Chalon-sur-Saône : Les Balbyniens devront impérativement obtenir un bon résultat. Actuellement derniers de la poule, sans pour autant être lâchés d’un point de vue comptable, les joueurs de Bobigny ont besoin de point pour lancer leur saison et se replacer dans le ventre mou. Les Chalonnais, eux, font figure de prétendants sérieux à la qualification. Ils occupent une quatrième place qu’ils vont défendre coûte que coûte.

Poule 2 > Rouen – Bergerac : Rouen ne voudra pas concéder de points sur sa pelouse. Idéalement placé pour jouer la qualification, dans le sillage du quatuor de tête, les Rouennais devront disposer de Bergerac pour continuer leur marche en avant. Mais les Bergeracois, derniers, n’ont plus de temps à perdre s’ils veulent s’éviter une saison « galère ».

Poule 3 > Deux matchs à rejouer dans cette troisième poule : Castanet – Oloron est un match de milieu de tableau : le vainqueur basculera du bon côté du classement et luttera pour la qualification. Le vaincu, par la force des choses, regardera vers le bas et sera sous la pression de la zone rouge. Un match déterminant pour la suite de la saison. L’autre rencontre, Lombez-Samatan – Agde, est un match à ne pas perdre pour les Gersois. Ils sont actuellement bons derniers et une nouvelle déconvenue leur compliquerait sérieusement la tâche. Les Agathois sont un peu mieux lotis et aborderont ce match à l’extérieur avec un peu moins de pression.

Fédérale 2

Poule 1 > Orléans, s’il négocie bien ce match en retard contre Domont, a les moyens d’intégrer le quatuor de tête. Son adversaire, qui fait partie du ventre mou du classement, pourrait regarder vers le haut en cas de succès. Et se mêler à la lutte pour les accessits lors des prochaines journées. En l’état, les Domontois sont toujours sous la pression du bas de tableau. Dans l’autre match en retard de cette poule, Suresnes et Tours ont moins de pression. Voilà deux équipes du haut du tableau. Le vainqueur de cette opposition prendra une option sérieuse pour passer les fêtes au chaud.

Poule 2 > Beauvais – Le Creusot et Saint-Denis – Beaune sont les deux rencontres qui se joueront ce week-end pour mettre le calendrier de cette poule à jour. Ces quatre formations sont pointées entre la quatrième et la septième place du classement. Là encore, les vainqueurs prendront un ascendant sur les vaincus dans la course à la qualification sans que rien ne soit pour autant rédhibitoire au vu des journées restant à jouer.

Poule 3 > Match a priori déséquilibré dans cette poule. Seyssin, bon dernier avec zéro point, reçoit Meyzieu, le septième, toujours en course pour la qualification. On voit mal Seyssin, même à domicile, remporter ce week-end sa première victoire…

Poule 4 > Gruissan – Six-Fours où le match de la peur. Ces deux équipes pointent aux deux dernières places. Le vainqueur pourra encore espérer se maintenir. Le vaincu pourrait être définitivement condamné. Surtout si c’est Gruissan, qui ne compte qu’un seul petit point au classement avant ce match (- 8 par rapport à Saint-Raphaël, premier maintenu).

Poule 5 > L’Isle-Jourdain – Saverdun sera un match de milieu de tableau. Les Gersois (cinquièmes ex æquo), sont un peu mieux lotis que leurs adversaires qui pourraient leur passer devant en cas de victoire. Ce sera tout l’enjeu de cette rencontre. Dans l’autre match en retard de la poule, la configuration sera quelque peu similaire : Fleurance lutte pour son maintien mais reste accroché au bon wagon tandis que Céret est en position de qualifiable. Une victoire des Gersois relancerait le bas de tableau…

Poule 6 > Marmande – Lannemezan, match entre deux équipes de bas de tableau. Le vaincu jouera le maintien, tandis que le vainqueur prendra un bon bol d’air.

Poule 7 > Trélissac – Levézou-Ségala, voilà le choc des extrêmes. En cas de victoire, les Trélissacois pourraient en effet s’installer en tête du classement. Les Aveyronnais, eux, doivent s’imposer pour quitter la dernière place.

Fédérale 3

Poule 1 > Trois rencontres sont à jouer dans cette poule pour mettre le calendrier à jour : Maisons-Laffitte-Saint-Germain-Poissy recevra Marc-en-Barœul. On voit mal comment les joueurs de « MLSGP » pourront l’emporter, eux qui totalisent -4 (!) points au compteur. Le quatrième du classement, Marc-en-Barœul, devrait s’imposer. Et condamner définitivement ses adversaires du jour. Le match entre Plaisir, le leader, et Ris-Orangis, son dauphin devrait quant à lui être beaucoup plus indécis. Le vainqueur sera premier à l’issue de cette journée. Evreux-Caen opposera deux équipes aux buts différents : les Caennais joueront pour faire un pas de plus vers l’obtention du maintien tandis que les joueurs d’Evreux visent la qualification…

Poule 2 > Pont-à-Mousson et Epernay sont les deux seules formations à avoir pu jouer le week-end passé (victoire d’Epernay, 24-18). Le leader, Auxerre, se déplace, à Vincennes, le septième. Antony-Metro pourrait signer l’acte de condamnation de Versailles en cas de victoire. Boulogne-Billancourt doit battre Pithiviers, le dernier de la classe, pour se rapprocher de la quatrième place qualificative.

Poule 3 > Hormis Vierzon, qui a disposé du Pays de Meaux la semaine passée (17-12), tous les matchs se joueront dimanche. Le leader Drancy recevra le Roc Houilles, dans un match indécis entre gros bras. Choc des extrêmes entre Pontault-Combault, le dauphin, et Chinon, la lanterne rouge déjà quasiment condamnée. Match capital pour la qualification entre Joue et les Castelroussins. Le vainqueur prendra une sérieuse option en plus d’un ascendant psychologique important pour la suite. Enfin, le RC Chevreuse et Blois, tous deux à égalité avec neuf unités, se disputeront quatre points pour basculer du bon côté du tableau.

Poule 6 > Poitiers et Royan-Saujon joueront ce week-end leur match entre mal classés. Les deux équipes se partagent la dernière place et le vainqueur de leur duel fera très mal au vaincu ! Lui pourra encore espérer… Dans l’autre match, Belvès et Floirac, occupants du haut du tableau, auront moins de soucis à se faire.

Poule 7 > Trois équipes de bas de tableau jouent ce week-end. Le leader Périgueux ne devrait pas trop peiner pour se débarrasser de Nontron, Le duel entre les deux derniers Montflanquin et Souillac promet d’être engagé. Malheur au vaincu, même si nous accordons un petit avantage à Montflanquin, qui reçoit…

Poule 8 > Deux matchs se joueront ce week-end, avec des physionomies similaires : deux équipes à lutte pour la qualification, Nogaro et Layrac, recevront deux formations qui se battent pour leur maintien, Rion-des-Landes et Riscles. La situation des Risclois est toutefois moins problématique que celle des joueurs de Rion-des-Landes car ils ont trois points de plus…

Poule 11 > Quillan et Côte vermeille sont les deux seules équipes de cette poule à la lutte ce week-end. Toutes deux occupent le ventre mou et sont à égalité de points (9). Comme souvent dans cette configuration à ce stade de la saison, le vainqueur se rapprochera des places qualificatives et pourra regarder vers le haut. Le vaincu, à l’inverse, devra ferrailler dans le bas du tableau quelques journées encore.

Poule 15 > Les deux leaders, Montmélian et Nuiton, se sont déjà imposés le week-end passé. Il reste quatre matchs à jouer : Givors aura fort à faire contre Saint-Marcel-Isle-d’Abeau, un sérieux prétendant à la qualification. Ambérieu et Tournus, les deux derniers toujours vierges de victoire, auront l’occasion de signer leur premier succès. Pas sûr que cela soit suffisant pour se maintenir…

S’il triomphe de Saint-Claude, Lyon-Saint-Priest aura une vraie carte à jouer dans la course à la qualification. Sinon, son adversaire viendra lui disputer l’accessit jusqu’au bout. Ce match est l’occasion de faire la différence.

Poule 16 > Match a priori déséquilibré entre Nantua, quatrième et grosse écurie de la poule qui se déplace à Rillieux, bon dernier, qui peine à gagner des matchs cette saison (zéro victoire). Les joueurs de Nantua devraient l’emporter et s’installer sur le podium de la subdivision.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir