Fickou : « Un match très moyen »

  • Fickou : « Un match très moyen »
    Fickou : « Un match très moyen »
Publié le , mis à jour

Même si le Stade toulousain s’est imposé (24-18) face à Oyonnax à l’occasion de la deuxième journée de Champions Cup, il n’a pas réalisé une prestation accomplie. Et raté le bonus offensif, comme le regrette le trois-quarts centre international Gaël Fickou.

Propos recueillis par Jérémy FADAT

Quel goût vous laisse cette victoire ?

Mon ressenti global, c’est celui d’un match très moyen. On en a conscience. Toulouse n’a pas été au niveau auquel on l’attendait. On a tenté des choses mais il y avait trop de maladresses. On ne réussissait pas la dernière ou on faisait tomber le ballon ou alors il finissait en touche. On n’a pas réalisé une rencontre complète et il faut savoir se remettre en question. Oyonnax s’est accroché et il faudra être plus ambitieux et précis pour rivaliser avec les plus grandes équipes d’Europe.

Justement, en n’obtenant pas le bonus offensif, vous comptez désormais cinq points de retard sur les Saracens...

On espère ne pas être trop décrochés par rapport à eux. C’est très dur mais on va tâcher de les coller au maximum au classement. On va d’abord retrouver notre championnat de France et on espère y montrer un visage plus précis et ambitieux avant les prochaines échéances européennes. Il va y avoir d’autres rendez-vous et ce sera encore plus difficile. La qualification va beaucoup se jouer sur la double confrontation face à l’Ulster. Elle sera décisive pour la suite de la Coupe d’Europe.

Le bonus offensif était-il l’objectif au coup d’envoi ?

L’objectif, c’était de l’emporter et on l’a fait. Mais on aurait aimé qu’il y ait la cerise sur le gâteau. Ce n’était pas pour ce soir. Nous ne sommes pas satisfaits de la prestation que nous réalisée. Le côté positif, c’est que nous avons gagné. Mais en ne marquant que trois essais. On va travailler pour rectifier nos erreurs.

Vous avez encore inscrit un essai magnifique. Pouvez-vous nous le raconter ?

Déjà, ça part d’une belle conquête. Louis (Picamoles, N.D.L.R.) sort bien le ballon. Ensuite, Luke (McAlister, N.D.L.R.) joue bien aussi et fixe la défense. Puis c’est Flo (Fritz, N.D.L.R.) qui me met dans l’intervalle. Moi, je décide d’attaquer la ligne mais c’est beaucoup plus simple quand mes partenaires font les bons choix. J’ai senti que j’étais dans le trou mais qu’il y avait un adversaire entre nous deux. J’ai essayé de le travailler avant d’accélérer et de me trouver face au dernier défenseur. J’ai choisi de faire deux crochets intérieurs et voilà, c’est passé.

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?