Clermont s’est fait peur

  • Clermont s’est fait peur
    Clermont s’est fait peur
Publié le , mis à jour

Dans un match rythmé d’essais mais aussi de séquences de jeu brouillonnes, Clermont s’est finalement imposé. Sur le fil...

A Clermont-Ferrand, Stade Michelin

Dimanche 14 heures

16 838 spectateurs

Clermont-Ospreys : 34-29

Résumé

Sous un soleil qui dessinait les moindres détails de la pelouse de Marcel Michelin, c’est pourtant une mi-temps pour le moins brouillonne que nous ont proposé Clermont et Ospreys. Dès l’entame du match les Gallois semblaient n’avoir qu’un seul objectif en tête : inscrire le premier essai de la partie, coûte que coûte. Ainsi, alors que l’occasion se présentait à deux reprises pour prendre les points au pied, le demi d’ouverture Dan Biggar et ses hommes choisissaient la touche dans l’idée de foncer à l’essai. La défense clermontoise ne déméritait pas, mais écopait dans le même temps d’un carton jaune après que Lapandry ait retenu le pilier sans ballon qui se démarquait pour filer à l’essai. Quelques secondes plus tard et sans avoir obtenu gain de cause, les Gallois inscrivaient les premiers points de la partie avec un drop transformé par Biggar. Déjà trop d’avance pour que Les Jaune et noir ne répliquent sous le pied de Camille Lopez. David Strettle pour sa part, inscrivait le premier essai de la partie après un cadre débordement affligeant pour l’arrière adverse qui ne résistait pas face à sa rapidité d’appuis. Dès lors, l’ASM avait trouvé la recette et rythmait la partie grâce aux relances perpétuelles de ses centres. C’est d’ailleurs Aurélien Rougerie qui venait inscrire un nouvel essai avant la pause et permettait aux Clermontois de partir aux vestiaires rassurés tandis que les Gallois avaient de quoi se mordre les doigts quand à leurs choix stratégiques de début de rencontre. À la reprise, Clermont repartait dans ses erreurs de début de match et permettait ainsi aux Gallois d’inscrire deux essais consécutifs : un sur maul pénétrant inscrit par Tipuric, le second, sur un mauvais retour défensif de la part de Noa Nakaïtaci qui permettait à Walker d’aplatir derrière la ligne. Deux actions qui suffisaient à faire réagir les hommes de Franck Azema : Strettle faisait à nouveau parler sa rapidité sur un exploit individuel, Fofana, quant à lui, récupérait en bout de ligne une passe au pied de Brock James qui permettait à Clermont d’obtenir le point de bonus offensif à cet instant là. Mais une fin de seconde mi-temps explosive, remettait toutes les certitudes Jaune et Bleu en jeu : Les Gallois inscrivaient deux essais consécutifs dans les dernières minutes mais s’inclinaient finalement 34 à 31 à Marcel Michelin.

Le fait du match

Les Gallois auront sûrement de quoi se mordre les doigts quant à la première mi-temps de la rencontre : à deux reprises, ces derniers avaient l’occasion d’inscrireles premiers points de la partie au pied. En choisissant la touche sans aboutir à l’essai derrière, ils se privaient ainsi de six points dans la partie. Des points qui auraient pu changer la donne au résultat final...

L’essai

Le premier essai de l’ailier clermontois David Strettle aura marqué les esprits, surtout ceux de l’arrière adverse, Daniel Evans : l’ailier anglais lui a fait subir un cadrage-débordement digne de l’école de rugby, sur lequel le Gallois a été entièrement spectateur, tout comme le public de Marcel Michelin, ravi devant cette action.

L’homme du match

David Strettle aura humilié ses adversaires. Rapide, trop même , pour être rattrapé par le moindre Gallois, il a été à l’origine de bien des percées dans cette rencontre, mais surtout, il est l’auteur de deux essais, dont un troisième qui aurait été synonyme de triplé si Davies ne l’avait pas retenu par le maillot à quelques mètres de la ligne d’en-but.

La fiche technique

Arbitre : M. Clancy (IRL)

Evolution du score : 0-3, 3-3, 6-3, 13-3, 20-3 (mi-temps) ; 20-10, 20-17, 27-17, 34-17, 34-22, 34-29 (score final)

Clermont > 15. Abendanon ; 14. Strettle, 13. Rougerie, 12. Fofana, 11. Nakaitaci (23. Vuli Vuli, 29e-37e) (23. Vuli-Vuli, 74e) ; 10. Lopez (22. James, 59e), 9. Parra (21. Radosavljevic, 77e) ; 7. Lapandry (20. Kolelishivli, 69e), 8. Lee (20. Kolelishvili, 27e-32e), 6. Chouly (cap.) ; 5. Vahaamahina (19. F. Van der Merwe, 55e), 4. Cudmore ; 3. Zirakashvili (18. Kotze, 63e), 2. Kayser (16. M. Van der Westhuizen, 77e), 1. Domingo (17. Chaume, 63e)

Ospreys > 15. D. Evans ; 14. Garbham (22. S. Davies, 69e), 13. Spratt, 12. Matavesi (23. Dirksen, 39e), 11. Walker ; 10. Biggar, 9. Leonard (21. Habberfield, 60e) ; 7. Tipuric, 8. King, 6. Lydiate ;

5. A.-W. Jones, 4. Ashley (19. Thornton, 67e) ; 3. Arhip (18. Jarvis, 18e-27e) (18. Jarvois, 48e),

2. Baldwin (16. Parry, 48e), 1. P. James (17. Bevington, 74e)

Clermont > Points : 4 E Strettle (26e, 67e), Rougerie (36e), Fofana (76e) ; 2T/2 (27e, 68e), 2P/2 Lopez (18e, 40e) ; 2T/2 (68e, 77e) Parra

Carton jaune : Lapandry (13e)

Ospreys > Points : 4 E Tipuric (50e), Walker (52e), Parry (80e), Habberfield (80e) ; 3T/4 (51e, 53e), 80e), 1DG/1 (17e) Biggar

Non-entré en jeu : 20. Naker

Blessé : Matavesi (cheville)

Carton jaune : S. Davies (73e)

Les meilleurs : Strettle, Abendanon, Rougerie, Parra, Zirakashvili, James pour Clermont-Ferrand ; Biggar, Tipuric, A.-W. Jones, Walker pour les Ospreys.​

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?