Dax – Biarritz, si près si loin...

  • Dax – Biarritz, si près si loin...
    Dax – Biarritz, si près si loin...
Publié le , mis à jour

Voilà deux équipes qui ont connu un début de saison plus que particulier. Dax, quatorzième, reçoit Biarritz dernier du classement, ce jeudi soir à 20 h 45, toutefois leurs derniers matchs respectifs montrent qu’ils montent en puissance, le résultat de la rencontre pourrait être cruel pour l’une et l’autre des deux équipes

On ne peut pas dire que les Dacquois aient pu préparé ce duel de mal classés, de la meilleure des façons. En effet, en raison du report du derby landais la semaine dernière, les protégés de Raphaël Saint-André n’ont pas pu bénéficier de jours de repos et surtout ils n’ont eu que quatre jours entre la défaite contre Mont-de-Marsan (26 – 10) et cette réception cruciale face à Biarritz. D’autant plus que pour récupérer, le staff a décidé de laisser le dimanche aux joueurs, et d’axer la journée de lundi sur la régénération. Les Dacquois ne sont pas totalement en confiance malgré le sentiment de monter en puissance. Comme l’a déclaré Jean-Christophe Goussebaire le président dacquois au sortir de la défaite contre Mont-de-Marsan, son équipe est « prête et loin à la fois ». S’ils restent sur deux défaites à l’extérieur, à Aurillac et à Mont-de-Marsan, ils ont toutefois de réelles raisons de croire en la victoire. D’une part car ils n’ont connu la défaite à domicile, qu’une seule fois cette saison contre Bayonne et d’autre part car ce qu’ils ont montré contre Aurillac et Mont-de-Marsan, laisse augurer une embellie. Ils ont effectivement réalisé des choses intéressantes à Aurillac, ils ont bien défendu, mais ils ont seulement été largement dépassés en conquête et ont aussi manqué de réalisme. A Mont-de-Marsan, les Dacquois ont fait jeu égal en conquête, et ont réussi à mettre leur place en jeu, mais se sont montrés timorés. Ce match de la peur, n’est pas idéal pour se lâcher mais les Landais ont des individualités à faire parler à l’image de Tuineau, Chiappesoni mais aussi et surtout de la pépite au centre Naqalevu, qui ne cesse de progresser. Enfin, l’histoire est sympa, Julien Peyrelongue fera son retour ce jeudi soir, face à son ancien club qu’il a quitté à l’été 2014, il tentera de guider ses partenaires vers le succès. Une victoire qui leur permettrait de valider les progrès entrevus ainsi que de prendre un peu d’air sur les relégables.

Biarritz : quitter la zone de relégation pour la première fois de la saison

Quant aux Biarrots, s’ils sont administrativement plus dernier au classement, après les 15 points qui ont été retirés à Tarbes cette semaine, le BO demeure relégable et ce, depuis la première journée... En revanche, ce qui est certainement signe du renouveau biarrot, c’est bien qu’en cas de victoire à Maurice-Boyau et de défaite d’Aix-en-Provence à Aurillac vendredi, les hommes de Benoît August et de David Darricarrère sortiraient pour la première fois de la zone de relégation. Une satisfaction qui viendrait valider l’embellie constatée depuis la victoire contre Béziers, la courte défaite dans le derby basque, et la dernière victoire contre Narbonne. L’arrivée de David Darricarrère semble avoir eu l’effet escompté. Toutefois, si les Biarrots semblent avoir tablé sur une victoire à Dax, la tâche sera loin d’être aisée, mais une défaite n’enterrerait pas les espoirs basques puisque la relégation administrative de Tarbes est une aubaine et modifie la lutte pour le maintien. M. L.

Les équipes

Dax

15. Prat14. Bureitakiyaca, 13. Naqalevu, 12. Ternisien S., 11. Alcalde10. Peyrelongue, 9. Pic- 7. August (cap), 8. Chiappesoni, 6. Ternisien Ch. - 5. Tuineau, 4. Bert3. Kuparadze, 2. Delonca, 1. David. Remplaçants : 16. Bethery, 17. Choinard, 18. Bernard, 19. Derrien, 20. Salle-Canne, 21. Mieres, 22. Lacoste, 23. Lakepa.

Biarritz

15. Hamdaoui ; 14. Ngwenya, 13. de Luca, 12. Burotu, 11. Giresse ; 10. Le Bourhis, 9. Lucu ; 7. Sousa, 8. Soqeta, 6. Usarraga ; 5. U. Fono, 4. Lund ; 3. Van Staden, 2. Ruffenach, 1. Cabarry (cap). Remplaçants : 16. Levi, 17. Lourdelet, 18. Hewitt, 19. I. Fono, 20. Magnaval, 21. Davies, 22. Couet-Lannes, 23. Clément.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?