« Gagner pour être sereins pendant la trêve »

  • « Gagner pour être sereins pendant la trêve »
    « Gagner pour être sereins pendant la trêve »
Publié le , mis à jour

Titulaire ce jeudi soir face à Perpignan, le troisième ligne biterrois Rémi Bourdeau revient sur le match nul face à Albi et sur la préparation du derby face à l’USAP.

Quel est votre sentiment après le match à Albi ?

Je pense qu’il ne faut pas avoir de regrets sur ce match. Tout d’abord parce que l’équipe n’a pas été dominatrice durant la première mi-temps. Mais sur les dernières minutes de la rencontre, il aurait fallu être un peu plus réaliste en concrétisant plus d’occasions.

Du coup, comment avez vous préparez ce derby face à Perpignan ?

Le groupe se prépare le plus sereinement possible en se disant qu’une victoire serait la bienvenue avant les fêtes de Noël. Elle nous permettrait de conserver la troisième place pendant la trêve. La motivation est donc toute trouvée. Le groupe voudra être serein pour les vacances, et cela passe par une victoire ce jeudi soir.

Et justement, avec le recul, cette troisième place vous surprend-elle ou est ce logique d’après vous ?

Si on nous avait dit cela au début de la saison, je pense que tout le monde ici aurait tout de suite signé. Mais, vu ce que le groupe propose depuis le début de la saison, cela paraît tout de même logique. Il est vrai que depuis le début de la saison, les matchs ont surtout eu lieu sur terrain sec donc notre jeu de mouvement et de déplacement se marie très bien avec ce type de terrain. Je ne sais pas comment cela va se passer lorsque l’hiver arrivera et que l’équipe devra adapter son système de jeu mais pour le moment notre jeu fonctionne bien et c’est ce qui a permis à l’équipe de se retrouver à la troisième place du classement.

L’objectif principal est donc clairement de réaliser un dernier gros coup cette année en battant l’USAP ?

C’est exactement cela. Nous visons à tout prix la victoire. Les Perpignanais vont venir ici avec un peu moins de doutes qu’avant car ils ont remporté leur dernier match après cinq rencontres sans succès. Je pense que ce sera donc un match très disputé et que notre groupe devra se rassurer un peu en conquête. À mon avis, l’USAP va nous attendre sur ce secteur là et il faudra être en place pour pouvoir mettre en place notre jeu.

Gardez-vous en tête la double confrontation face à l’USAP perdue la saison passée ?

Non, pas vraiment. Le groupe n’a pas énormément changé depuis mais ce n’est pas quelque chose qu’il garde forcément en tête. Personne n’y pense car l’équipe est dans une nouvelle saison, une autre dynamique et il veut justement concrétiser cette bonne forme en début de saison par une victoire contre Perpignan sans penser à l’an dernier.

Quelles sont, d’après vous, les forces et faiblesses de cette équipe catalane ?

Beaucoup de joueur de cette équipe sont de ma génération, ont joué en équipe de France en jeune. C’est une équipe très jeune qui a beaucoup d’envie et de vitesse. Je pense notamment à des joueurs comme Yohann Artru ou Jean-Bernard Pujol qui sont très vifs dans les lignes arrières. À mon avis, les Perpignanais vont vouloir se rassurer devant aussi donc ils vont proposer un gros combat d’avants pour ce week-end. La mêlée et la conquête devraient être leurs forces ce week-end, surtout qu’ils ont récemment changé d’entraîneur. Ils vont certainement proposer beaucoup d’affrontements et c’est là qu’il faudra répondre présent.

Au-delà de cela, quelles seront les clés du match selon vous ?

Justement, il va falloir les faire déjouer en conquête. Le but étant de leur montrer que Béziers n’est pas qu’une équipe qui envoie toujours son ballon sur les ailes mais aussi que nous sommes bons en mêlée et en touche. Bref que Béziers est une équipe complète.

Avez-vous le sentiment que la notion de derby est toujours présente ou est un match « comme les autres » ?

Les joueurs le ressentent un peu surtout par l’engouement des supporters. Mais en ce qui concerne l’approche du match de la part des joueurs et des entraîneurs, elle est la même que pour toutes les autres rencontres. Ce que veut à tout prix le groupe c’est la victoire pour être serein pendant les vacances donc nous essayons d’éviter de nous mettre de la pression supplémentaire.

Sur un plan plus personnel, comment analysez-vous votre début de saison ?

J’ai eu un peu de mal durant les quatre premiers matchs car je revenais d’une blessure que j’ai contractée pendant les vacances ce qui m’a empêché de faire le premier mois de la préparation physique. Depuis le match face à Tarbes (5e journée, N.D.L.R), j’ai l’impression d’être monté en régime et que j’ai senti que je faisais des prestations un peu plus abouties. J’espère que je vais continuer comme cela et que je vais encore progresser.

Propos recueillis par Julien Louis.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?