Les rois de la Méditerranée

  • Les rois de la Méditerranée
    Les rois de la Méditerranée
Publié le , mis à jour

L’ASBH remporte le derby qu’elle avait perdu à deux reprises l’an passé et confirme ainsi sa troisième place au classement. Invaincus à domicile depuis le 11 septembre, les Biterrois enchaînent un cinquième succès dans leur antre et terminent donc 2015 sur le podium. Leur jeu de mouvement tourné vers la vitesse d’exécution et le déplacement a encore fait la différence face à l’Usap. Les Catalans, très accrocheurs dans le combat, confirment eux leur regain de confiance après leur victoire bonifiée contre Aurillac. Grâce à une dernière demi-heure totalement dominée, ils arrachent le bonus défensif sur la sirène.

Béziers – Perpignan 27-22

Par Julien Louis

LE RESUME DU MATCH

Un derby, un vrai ! Le premier acte fut  à sans unique en terme de possession de balle. Béziers, très joueur comme à l’accoutumer, s’appuyait sur son jeu de mouvement et de vitesse pour déplacer constamment les Catalans. Mais la défense de l’Usap prenait souvent l’avantage et les visiteurs marquaient même derrière maul sur leur seule occasion. Avant de craquer suite au carton jaune de Genevois (voir le tournant). Irrésistibles, les Héraultais inscrivaient deux essais pour se détacher au score, 27 à 10. Et on pensait alors qu’ils avaient “tué” le match. Mais la physionomie du match s’inversait dans la dernière demi heure. La furie catalane emportait tout sur son passage, malgré une belle résistance défensive  adverse. Château franchissait la ligne le premier et était imité à la dernière seconde par Strokosch, qui offrait le point du bonus défensif à son équipe. Un résultat logique dans un derby qui a tenu toutes ses promesses.

LE TOURNANT DU MATCH

Jean-Philippe Genevois coûte onze points à l’Usap. Alors qu’André (pour un geste similaire) et Mafi (plongeon dans un ruck), méritaient d’être sanctionnés avant lui, c’est le talonneur qui fut exclu pour un plaquage haut sur Chevtchenko. Munro passait dans la foulée la pénalité, avant d’en ajouter une supplémentaire pour permettre à Béziers de se détacher au score. Et deux minutes avant la pause, Ramoneda s’échappait derrière un maul pour inscrire le premier essai biterrois (voir ci-dessous). En dix minutes, l’ASBH venait d’inscrire onze points et convertissait enfin sa domination au tableau d’affichage. La sortie de Genevois fut donc très préjudiciable aux Catalans, qui, avant cette faute bête,  avaient fait preuve d’un froid réalisme et d’une belle solidité défensive. 

LE PLUS BEL ESSAI

La combinaison en touche sur l’essai de François Ramoneda. Une minute avant cette action, les Biterrois avaient avancé de vingt mètres derrière un maul rageur. En supériorité numérique, ils choisissaient logiquement la pénaltouche. Lokotui, qui venait de remplacer Battye sur saignement, se saisissait du ballon dans les airs. Et alors que tout le monde s’attendait à un nouveau groupé pénétrant, Usapistes compris, le Tongien déviait astucieusement pour Ramoneda qui s’échappait côté fermé. Et résistait au retour de trois défenseurs pour aplatir. Une superbe inspiration, simple dans sa conception mais terriblement efficace.

L’HOMME DU MATCH

Jean-Baptiste Barrère, au four et au moulin ! Auteur de son troisième essai de la saison derrière un groupé pénétrant, l’ancien palois fut débordant d’activité. Incontournable dans le combat, agressif dans les rucks, le numéro six était aussi constamment présent au soutien offensif dans le jeu courant. Où il pu démontrer son aisance technique ballon en mains. A l’image d’une troisième ligne de feu héraultaise. Ses compères, Ramoneda et Bourdeau, se sont en effet eux-aussi distingués. A noter également l’excellent match du jeune Lambey en deuxième ligne, qui ne cesse d’étonner !

LA FICHE TECHNIQUE

À Béziers – Jeudi 20h45 – 8036 spectateurs

Arbitre : M. Blasco-Baque (Midi-Pyrénées)

Évolution du score : 3-0, 3-7, 6-7, 9-7, 9-10, 12-10, 15-10, 20-10 (MT); 27-10, 27-17, 27-22

Béziers : 2E Ramoneda (38e), Barrère (47e); 1T Munro (47e); 5P Munro (3e, 20e, 23e, 28e, 34e)

Carton jaune : Manukula (68e)

Non entré en jeu : 20. Bisman

Perpignan : 3E Genevois (8e), Château (65e), Strokosch (80e); 2T Bousquet (8e, 65e), 1P Bousquet (25e)

Cartons jaunes : Genevois (28e), Selponi (52e)

Béziers : 15. Peyras-Loustalet; 14. Gmir, 13. Puletua, 12. Chevtchenko (21. Gerber, 52e), 11. Touizni; 10. Munro, 9. Valentine; 7. Ramoneda (19. Meité, 73e), 8. Bourdeau (22. Lomidze, 60e), 6. Barrère (Fernandes, 70e, Barrère, 78e); 5. Battye (cap.) (18. Lokotui, 33e), 4. Lambey (Lokotui, 60e); 3. Tokotu’u (23. Brison, 60e), 2. Fualau (16. Pinto Ferrer, 60e), 1. Fernandes (17. Manukula, 33e: Fernandes, 39e, Manukula, 61e)

Perpignan : 15. Bousquet; 14. Artru (22. Farnoux, 56e), 13. Mafi (21. Nawaqatabu, 60e), 12. Torfs, 11. Pujol; 10. Selponi, 9. Ecochard (20. Descons, 62e); 7. André, 8. Chateau (cap.), 6. Brazo (16. Carbou, 31e, Brazo, 39e ; 19. Strokosch, 56e); 5. Kulemin (18. Chalureau, 52e), 4. Charlon; 3. Ion (23. David, 74e), 2. Genevois (Carbou, 69e), 1. Mailau (17. Forletta, 58e)

LES BUTEURS

Munro : 5P/5, 1T/2; Bousquet : 2T/3 ; 1P/1 

LES MEILLEURS

A Béziers : Lambey, Ramoneda, Barrère, Bourdeau, Munro, Battye, Fualau ; à Perpignan : Genevois, Château, André, Strokosch, Charlon, Bousquet

mo admin
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?