• TARBES A TENU LE CHOC
    TARBES A TENU LE CHOC
Publié le / Modifié le
Pro D2

TARBES A TENU LE CHOC

Après quatre victoires de rang, les Biarrots ont stoppé leur série à Tarbes. Un succès bigourdan qui fait du bien au TPR avant la trêve.

Tarbes — Biarritz 22-13

Par Georges Duthu

Résumé du match

Dans une première mi-temps très enlevée, les Tarbais ont multiplié les initiatives pour mettre à mal des Biarrots costauds à l’impact, mais dominés en mêlée ordonnée (un ballon perdu, trois sanctions). Empêcher Si le B.O. Saiuta sur l’occasion d’un ballon bien porté après une penaltouche, il ne put le TPR de reprendre la tête à la marque, d’une réplique cinglante menée par ses avants, le talonneur Costa-Repetto en tête. Restait à savoir si les Tarbais, généreux en diable, tiendraient la distance. On peut en douter quand, à la reprise, la mêlée biarrotte retrouva des assises, mais en jouant bien avec ses propres conquêtes Tarbes repoussa à tout coup la menace. Le bon jeu au pied de son ouvreur Sebastian Poet n’est pas étranger à cette tenue. La victoire allait alors à l’équipe qui la voulait le plus.

Le tournant du match

La domination de la mêlée tarbaise à la poussée pendant toute la première période est à la base de la victoire. Tout le monde y puisa de la confiance et le TPR put avancer avec un avantage de deux coups (16-10 à la pause, puis 19-3 et enfin 22-13) qui lui assura de la sérénité dans ses entreprises, et il en fallait pour se mettre à l’abri d’un retour de Basques insistant beaucoup sur les ballons portés par leur pack.

Le plus bel essai

Celui pointé par le talonneur tarbais pour redonner l’avantage aux siens alors menés 10-6, cet essai-là illustre parfaitement la générosité mise dans l’engagement par les Bigourdans. Cet essai-là a été signé d’un relais tranchant d’Agustin Costa-Repetto, bien dans l’axe du jeu, au relais de son deuxième ligne Sione Timani. Il a porté un coup au moral des Biarrots.

L’homme du match

Dans les louanges, il est difficile de séparer les Tarbais. Cependant Costa-Repetto pour les avants et Agustin Poet pour les arrières sont ressortis du lot. Le premier, tranchant à souhait, fut omniprésent dans la continuité comme dans le lancement du mouvement ; le second, outre sa réussite dans les tirs, a efficacement distribué le jeu, à la main comme au pied.

La fiche technique

À Tarbes — vendredi 19h30 — 3 900 spectateurs

Arbitre : M. Delpy (Île-de-France)

Évolution du score : 3-0, 3-3, 6-3, 6-10, 13-10, 16-10 (MT) ; 19-10, 19-13, 22-13

Tarbes : 1E Costa-Repetto (32e) ; 1T Poet, 4P Smit (6e), Poet (40e, 47e, 62e)

Carton jaune : Giudicelli (67e)

Biarritz : 1E Fono (27e), 1T, 2P (17e, 54e) Le Bourhis

Carton jaune : Fono (39e), Usarraga (67e) :

Non entré en jeu : 22. Giresse, 23. Dallery

Tarbes : 15. Smit (22. Laharrague 53e) ; 14. Cocagi, 13. Tranier, 12. Veau (21. Lastisnères 78e), 11. Vunisa ; 10 Poet, 9. Roussarie (20. Vergallo 43e) ; 7. Garrault, 8. Manu, 6. Collet (cap. 19. Nemsadze 57e) ; 5. Timani (18. Veyret 73e), 4. Lockley ; 3. Negrotto (23. Giudicelli 57e), 2. Costa-Repetto (17. Grobler 63e), 1. Schuster (16. Stroe 63e).

Biarritz : 15. Hamdaoui ; 14. Ngwenya, 13. De Luca, 12. Burotu (21. Arrate 41e), 11. Davies ; 10. Le Bourhis, 9. Magnaval (20. Lucu 51e) ; 7. Sousa, 8. Guiry, 6. Placines (19. Usarraga 52e) ; 5. Hewitt (18. Soqeta 66e) 4. U. Fono ; 3. Clément, 2. Ruffenach (16. Levi 51e), 1. Lourdelet (17. Cabarry 51e).

LES MEILLEURS

A Tarbes, Poet, Veau, Costa-Repetto, Lockley, Garrault ; à Biarritz, Le Bourhis, Guiry, Placines, Hewitt.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir