XV ans de capitanat

  • XV ans de capitanat
    XV ans de capitanat
Publié le , mis à jour

L’équipe de France, une identité forte de la nation qui passe par ses capitaines emblématiques. Retour sur quinze ans de capitanat qui ont marqué le rugby français à jamais. De 2000 à 2015, le Coq de France a accueilli sept joueurs qui ont porté les valeurs des Bleus dans toutes les compétitions internationales. L’équipe de France découvre son premier capitaine en 1906 et c’est Henri Amand qui a eu l’honneur d’être le premier capé.

Philippe Saint-André

Le capitaine du XV tricolore, Philippe Saint-André obtient sa première sélection en 1990 contre la Roumanie et devient capitaine jusqu’en 1997, avec 69 sélections. Il conduit l’équipe de France quarante et une fois et remporte le tournoi des cinq nations en 1993. Mais le point culminant de son mandat et de sa carrière internationale reste l’accession à la troisième place lors de la Coupe du monde de 1995 en Afrique du Sud. L’équipe menée par Saint-André se classe devant l’Angleterre, finaliste de la précédente Coupe du monde. Il mettra un terme à sa carrière avec les bleus en 1997 tout en continuant à jouer pour son club de Gloucester jusqu’en 2000 où il arrêtera sa carrière de joueur. Des années 2000 à 2011, il sera entraîneur et passera dans plusieurs clubs tels que Bourgoin, Sale Sharks et Toulon. On retiendra son nom pour ses années de capitanat mais surtout pour son implication au sein du XV de France en tant que sélectionneur, à la suite de Marc Lièvremont (2011-2015).

Abdelatif Benazzi

Deuxième capitaine de notre liste, Benazzi est nommé en novembre 1996 et succède donc à Saint André. Lors de son mandat (11 fois capitaine), l’équipe de France gagnera l’Angleterre chez elle, à Twickenham lors du Tournoi des 5 Nations de 1997. Sélectionné pour la première fois en 1990 contre l’Australie, il comptabilise 78 sélections en bleu. Particularité du joueur, avant ses sélections en France, il avait déjà connu une équipe nationale celle du Maroc. Étant d’origine marocaine, Benazzi a été sélectionné en 1990, ce qui avait failli l’empêcher de jouer en équipe de France. Après la fin de sa carrière en bleu, il raccroche définitivement les crampons en 2003, après trois ans au Saracens. L’après rugby est pour lui très important, il devient président de l’association Noor. L’association à pour but de mener une action au Maroc visant à l’insertion des enfants par la pratique du sport et plus particulièrement par le ballon ovale.

Raphaël Ibanez

Bien connu du grand public, Ibanez intègre la grande famille du XV de France en 1996 contre le Pays de Galles. Il sera désigné capitaine à quarante et une reprise entre 1998 et 2007 que ce soit en capitaine titulaire ou remplaçant. Il disputera 98 matchs avec les bleus dont neuf tournois des six nations et trois Coupe du monde. Durant ses sélections, il a remporté deux grands chelems (1998 et 2002) et une place de vice-champion du monde en 1999. En 2008, il annonce sa retraite internationale et devient le troisième joueur le plus capé de l’histoire après Philippe Sella et Fabien Pelous, il est aussi le talonneur le plus capé du monde. L’après rugby se passe pour lui en tant que consultant pour France 2 puis manager de Bordeaux-Bègles.

Fabien Galthié

La Roumanie sera pour lui sa première sélection en 1991 à l’âge de 22 ans. En douze ans avec le Coq collé au cœur, Fabien Galthié disputera 64 matchs dont 58 en tant que titulaire. Puis entre 1999 et 2003, il sera gratifié du brassard de capitaine à vingt-cinq reprises. Il termine sa carrière en tant que joueur lors de la Coupe du monde 2003, sur une défaite en demi-finale contre l’Angleterre. Après ça, il rejoint le cercle restreint des joueurs qui ont disputé quarte Coupe du monde.

Une carrière d’entraîneur viendra par la suite s’ajouter à celle de joueur. Il dirigera plusieurs équipes dont le Stade Français, l’équipe national d’Argentine et Montpellier. Pour finaliser son CV, il deviendra en même temps consultant pour TF1.

Fabien Pelous

Quel parcours pour ce grand du XV de France ! Sélectionné en 1995 contre la Roumanie, il compte 118 capes et 42 brassards de capitaine. Il détient d’ailleurs le record de sélection en équipe de France jusqu’en 2014, rapidement rattrapé par Thierry Dusautoir. En 2003, il succède à Fabien Galthié et devient le capitaine des bleus. Il honore ce capitanat en remportant le grand chelems lors du tournoi des six nations en 2004. En 2007, souvent blessé ; il partagera son brassard avec le talonneur Ibanez. La Coupe du monde 2007 fut sa dernière grande compétition avec le XV de France. Il prendra sa retraite auprès des bleus en 2007 puis quittera les terrains définitivement en 2009, du moins en tant que joueur. Après sa carrière incroyable, il deviendra tour à tour consultant pour Canal +, puis manager des moins de 20 ans pour ensuite devenir directeur sportif à Toulouse après le départ de Guy Novès.

Lionel Nallet

Avec sa première sélection en 2000, il disputera 74 matchs avec l’équipe de France. Il a notamment participé à huit tournois des six nations et à deux Coupe du monde (2007 et 2011). De 2008 à 2009, il comptabilise 74 capes et 16 capitanats. Nallet évolue au poste de deuxième ligne et est reconnu pour son engagement physique, ses qualités en défense mais surtout pour son statut de leader sur le terrain comme dans les vestiaires. Une forte personnalité au sein des bleus qui a su mener ses coéquipiers tout au long de son mandat. Il termine sa carrière de joueur sur le terrain avec son équipe de Lyon en mai 2015.

Thierry Dusautoir

Un joueur exceptionnel de l’équipe de France, il détient le record du nombre de capitanats (56). Il participe au grand chelem obtenu en 2010 et dispute la finale perdue de la coupe du monde 2011. Thierry Dusautoir compte 80 sélections, dont 79 titularisations, avec les bleus. Parmi ces rencontres, il occupera le poste de capitaine à 56 reprises, occupant pour la première fois cette fonction le 13 juin 2009 à Dunedin face aux All Blacks. Avant ses sélections avec l’équipe de France, il a aussi porté le maillot bleu avec d’autres sélections. Il a ainsi joué avec l’équipe de France des moins de 19, 20 et 21 ans. Ses qualités lui valent de recevoir quelques distinctions personnelles. Sur le plan sportif, il est désigné comme meilleur joueur du monde IRB 2011, ce sera sa meilleure reconnaissance. Pour le moment. Toujours joueur emblématique au Stade toulousain, Thierry Dusautoir a stoppé sa carrière internationale en 2015.

Guilhem Guirado est le successeur de Thierry Dusautoir à la tête des bleus pour la compétition à venir, appelé il y a quelques jours par le nouveau sélectionneur Guy Novès. Guilhem Guirado a disputé son premier match en équipe de France en 2008 contre l’équipe d’Italie.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?