Béziers est Irrésistible

  • Béziers est Irrésistible
    Béziers est Irrésistible
Publié le , mis à jour

Accrochés en première période, les Héraultais ont fait exploser les Montalbanais après la pause. Auteurs de six essais, ils décrochent leur troisième bonus offensif de la saison et s’emparent provisoirement de la deuxième place du ProD2. Béziers s’impose de plus en plus comme un candidat de poids aux demi-finales. Les Noir et Vert pourront eux regretter leur incroyable indiscipline en seconde période, qui leur a été fatale.  

RESUME

Rugby spectacle. En l’espace de 26 minutes, les deux formations avaient déjà marqué… Cinq essais ! Trois pour Béziers et deux pour Montauban. Des lancements léchés, des passes après contact sur chaque action et surtout, une envie farouche de produire un gros volume de jeu des deux côtés. Quel plaisir ! Un match enthousiasmant sur le plan offensif et inquiétant d’un point de vu défensif. L’intensité des débats retombait avant la pause et les visiteurs, impériaux dans les rucks, refaisaient leur retard. Et pointaient à deux longueurs des Biterrois à la mi-temps (19-17). Six minutes après le retour des vestiaires, l'ASBH reprenait sept points d’avance grâce à son deuxième essai inscrit derrière maul. Moins envolée, cette deuxième période était placée sous le signe du combat. Même si aucune des deux équipes n’acceptaient de fermer le jeu, refusant de tenter les nombreuses pénalités récoltées. Et à treize contre quinze, les visiteurs très indisciplinés (voir tournant), vont finir par craquer. Pinto Ferrer aplatit en force la réalisation du bonus offensif pour Béziers. Un bonus confirmé par le sixième essai de Barrère. L’ASBH s’impose au final sur le score fleuve de 38 à 17. Une victoire méritée.

LE DOUBLE TOURNANT

Montauban contrôle les rucks, avant de perdre ses nerfs. A 19-7 (22e), les Noir et Vert semblaient déjà proches de la rupture. Mais au lieu “d’exploser”, ils inversaient le scénario de la rencontre en prenant le contrôle d’un secteur clé. Les rucks. En retardant les sorties de balle adverses, les Montalbanais parvenaient à enrayer la machine héraultaise. Mieux encore ils récoltaient quatre pénalités et regagnaient la possession du ballon. 

Dommage que leur défense, notamment sur mauls, n’ait pas suivie le rythme… Et surtout, que leur indiscipline ait atteint son paroxysme dans le second acte (douze pénalités et trois cartons jaunes reçus). Un manque de lucidité, qui fut fatal aux coéquipiers de Mickaël Ladhuie. Le deuxième tournant de cette rencontre. Fatidique aux visiteurs. 

LE PLUS BEL ESSAI

Gallay/Lilo, le duo gagnant montalbanais, auteur d’un double une-deux sur le premier essai. L’action démarre d’une touche sur les quarante mètres montalbanais. Le ballon est dévié et le jeu rebondit immédiatement au large. Pris de vitesse, les Biterrois sont en retard dans leur redistribution offensive et Lilo en profite pour s’échapper. L’arrière trouve Gallay le long de la ligne de touche gauche, qui accélère et lui redonne le ballon après contact. Le Tongien rentre sa course pour filer à l’essai, avant d’être repris in extremis par un retour de Touizni. Mais avant d’aller au sol, Vungakoto Lilo retrouve Yan Ruel-Gallay d’une superbe passe “offload” et le numéro 11 n’a plus qu’à aplatir sans opposition (septième réalisation personnelle de la saison). Un essai magnifique marqué en première main. 

L’HOMME DU MATCH   

Jean-Baptiste Barrère. Auteur d’un doublé derrière maul, l’arme fatale de l’ASBH, l’ancien palois a réalisé une prestation trois étoiles. Sur-actif dans le jeu courant et impérial en défense, il s’est démultiplié aux quatre coins du terrain. Combattant dans l’âme, il posait souvent un genou à terre sous l’avalanche de coups reçus, mais se relevait toujours. Meilleur marqueur d’essais du pack biterrois, à égalité avec Ramoneda (six réalisations chacun), Barrère s’impose comme la recrue biterroise la plus performante avec Lambey. A noter également, la belle prestation de Bakary Meité auteur d’un essai en solitaire après une échappée de plus de cinquante mètres. Et l’excellente entrée de Lasha Lomidze, qui a apporté un supplément d’âme à Béziers. Julien LOUIS

 

BÉZIERS – MONTAUBAN: 38-17 (MT: 19-17)

À Béziers – Jeudi 20h45 –  4840 spectateurs

Arbitre: M. Datas (Armagnac-Bigorre) 

Évolution du score : 7-0, 7-7, 14-7, 19-7, 19-14, 19-17 (M.T); 24-17, 31-17, 38-17

Béziers: 6E Munro (2e), Barrère (12e, 73e), Meité (22e), Valentine (46e), Pinto Ferrer (66e); 4T Munro (2e, 12e, 66e, 74e)

Montauban: 2E Gallay (9e), Mathy (26e); 2T Lescalmel (9e, 26e); 1P Lescalmel (38e)

Cartons jaunes: Chellat (56e), Lilo (64e), Tafernaberry (72e)

BEZIERS> 15. Peyras-Loustalet; 14. Touizni, 13. Max, 12. Chevtchenko, 11. Vakacegu (21. Suchier, 56e); 10. Munro, 9. Valentine (20. Bisman, 71e); 7. Bourdeau (19. Massot, 75e), 8. Meité (22. Lomidze, 56e), 6. Barrère; 5. Battye (cap.), 4. Lambey (18. Ceyte, 75e); 3. Tokotu’u (23. Brison, 53e), 2. Fualau (16. Pinto Ferrer, 53e), 1. Lafon (17. Fernandes, 53e)

MONTAUBAN> 15. Lilo; 14. Ascarat, 13. Mathy (21. Tafernaberry, 71e), 12. Mangione (22. Urruty, 53e), 11. Gallay; 10. Lescalmel, 9. Chaput; 7. Quercy (20. Barthere, 53e), 8. A. Domenech (Arias, 58e ; Domenech, 67e), 6. Munoz (19. Gibouin, 29e, Munoz, 38e ; Gibouin, 48e); 5. Caisso, 4. Esclauze (18. Pinet, 58e); 3. Arias (23. Chellat, 51e), 2. Ladhuie (cap.) (16. Bourgeois, 56e), 1. Tekassala (17. Agnesi, 56e)

LES BUTEURS : Munro : 4T/6; Lescalmel : 2T/2, 0P/2

 

LES MEILLEURS A Béziers Meité, Lambey, Touizni, Munro, Barrère, Lomidze, Valentine; à Montauban Gallay, Lilo, Mathy

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?