Le bulldozer des Hauts de Seine

  • Le bulldozer des Hauts de Seine
    Le bulldozer des Hauts de Seine
Publié le , mis à jour

Malgré ses douze internationaux, les derniers vainqueurs de la Ligue Celte n’ont pas existé dans les Hauts de Seine. Et si cette saison était celle des Racingmen ?

Racing 92 – Glasgow : 27-10

Le résumé du match

Plus forts au niveau des impacts, meilleurs dans l’organisation générale du jeu et toujours solides en défense, les Racingmen n’ont pas laissé Glasgow y croire plus de vingt minutes. Dans le sillage de Wenceslas Lauret, Dimitri Szarzewski et Chris Masoe, les avants du Racing 92 ont peu à peu craquelé la muraille écossaise avant de la fendre de manière définitive par la rapidité de la cavalerie, incarnée samedi par Henry Chavancy, Johan Goosen ou Juan Imhoff. Un Racing d’un tel millésime, on en redemande !

Le fait du match

On a beau louer les progrès affichés par le Racing 92 dans le jeu courant, cette saison, on ne saurait passer sous silence la maîtrise des Ciel et Blanc au niveau des mauls pénétrants. Robustes, denses, déterminés et, surtout, très bien organisés, les avants du Racing ont ainsi marqué trois essais aux Warriors grâce à leur expertise du combat collectif. Le premier par Dimitri Szarzewski (44e), le second par Eddy Ben Arous sept minutes plus tard.

Le plus bel essai

29e minute de jeu. Johan Goosen, numéro 1 au poste d’arrière depuis le début de saison, amorce une relance et perce sur quarante mètres. Chris Masoe, Wenceslas Lauret, Maxime Machenaud sont au relais. Au terme de cette série de points de fixation, le colossal pilier droit Ben Tameifuna (1,84m et 130 kg) s’arrache de la mêlée spontanée et marque en force ! Du travail bien fait.

L’homme du match

Doit-on vraiment croire l’état civil néo-zélandais, lorsque celui-ci annonce que Chris Masoe a 36 ans ? Le numéro 8 du Racing 92 nous le confiait encore en début de semaine : « 36 ans ? Pour moi, ce ne sont que des chiffres ! » Percutant balle en mains, le « vieux » Masoe fut aussi omniprésent face aux Warriors, assurant le soutien à ses trois-quarts sur les extérieurs comme dans l’axe du terrain. Se passer de Chris ? Faudrait être maso...

Les meilleurs

Carter, Goosen, Chavancy, Tameifuna, Masoe, Lauret, Machenaud pour le Racing 92 ; Naiyaravoro, Nakarawa, Gray pour Glasgow

La fiche technique

A Colombes

Samedi 14 heures

8133 spectateurs

Arbitre : M. Lacey (IRL)

Evolution du score : 0-3, 3-3, 10-3, 13-3 (mi-temps) ; 20-3, 27-3, 27-10, 34-10 (score final)

Racing 92 > 15. Goosen ; 14. Imhoff, 13. Chavancy, 12. Dumoulin (22. Laulala, 65e), 11. Andreu ; 10. Carter (23. Dulin, 57e), 9. Machenaud (21. Phillips, 75e) ; 7. Nyanga, 8. Masoe (20. Claassen, 73e), 6. Lauret (19. Le Roux, 55e) ; 5. Charteris, 4. Carizza ; 3. Tameifuna (18. Ducalcon, 54e), 2. Szarzewski (cap.) (16. Chat, 54e), 1. Ben Arous (17. Brugnaut, 57e)

Glasgow > 15. Hogg ; 14. Naiyaravoro (21. L. Jones, 53e), 13. Bennett, 12. Russell, 11. S. Lamont ; 10. Weir (22. Johnson, 74e), 9. Price ; 7. Fusaro (20. Blake, 63e), 8. Ashe, 6. Wilson (19. Peterson, 52e) ; 5. J. Gray (cap.), 4. Nakarawa ; 3. Fagerson (18. Puafisi, 66e), 2. MacArthur (16. Brown, 53e), 1. Reid (17. Allan, 66e)

Racing 92 > Points : 4 E Tameifuna (29e), Szarzewski (44e), Ben Arous (51e) ; 3T/3, 2P/2 (26e, 38e) Carter

Glasgow > Points : 1 E Nakarawa (60e) ; 1T/1, 1P/2 (15e) Russell ; 0P/1 Hogg

Non-entré en jeu : 23. Bryce

Les meilleurs : Carter, Goosen, Chavancy, Tameifuna, Lauret, Masoe, Machenaud pour le Racing 92 ; Naiyaravoro, Nakarawa, Gray pour Glasgow

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?