Doussain, la surprise du chef ?

  • Doussain, la surprise du chef ?
    Doussain, la surprise du chef ?
Publié le , mis à jour

Avec la blessure de François Trinh-Duc qui se prolonge, l’encadrement de l’équipe de France pourrait faire appel au Toulousain Jean-Marc Doussain pour préparer la première rencontre du Tournoi des VI nations, face à l’Italie.

Dès la semaine dernière dans les colonnes de Midi Olympique, Guy Novès l’assurait : « La liste n’est pas fermée, même si j’espère qu’elle sera composée à 95 % de joueurs que nous avons pu rencontrer sur les deux lundis. Mais nous étions bien conscients, dès le départ, que certains étaient en voie de reprise. Nous voulions tout de même leur montrer, avec le staff, que nous comptions sur eux pour les quatre prochaines années ».

Une porte entre-ouverte, donc, à la venue d’un élément extérieur aux deux premières listes de trente joueurs dévoilées par le sélectionneur, à l’occasion des deux premières journées de stage au CNR Marcoussis.

Lopez observé, Doussain retenu ?

Deux postes étaient désignés comme susceptibles d’accueillir un invité-surprise : la deuxième ligne, avec Alexandre Flanquart toujours absent des terrains en raison d’une cheville douloureuse et celui de demi d’ouverture, où François Trinh-Duc (fissure d’un tibia) n’a plus rejoué depuis trois mois. Selon nos informations, c’est sur ce deuxième poste que l’encadrement du XV de France devrait fait venir un élément extérieur, en la personne de Jean-Marc Doussain. Guy Novès et son staff avait également surveillé de près les dernières performances du Clermontois Camille Lopez, dont le profil offensif colle également aux objectifs, mais lui aurait préféré le Toulousain (24 ans, 10 sélections) qui ferait son retour en bleu après 2 années d’absence. Surtout, il serait pour la première fois convoquée au poste d’ouvreur, qu’il occupe ces derniers temps avec succès sous le maillot du Stade toulousain.

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?