Angleterre : Hartley, un capitaine "dynamite"

  • Angleterre : Hartley, un capitaine "dynamite"
    Angleterre : Hartley, un capitaine "dynamite"
Publié le

Eddie Jones a choisi de faire table rase du passé et d'agir en totale opposition avec les choix de Stuart Lancaster. Premier symbole : Dylan Hartley sera son premier capitaine. Le bouillant talonneur est un choix osé. Il a été suspendu à de nombreuses reprises durant sa carrière. 

Eddie Jones a enfin levé le secret, c’est Dylan Hartley, 29 ans et 66 caps, qui sera le capitaine de l’équipe d’Angleterre. La talonneur de Northampton n’est pas un joueur ordinaire, personne ne conteste ses qualités sportives. Mais il s’est aussi fait remarquer par son tempérament de feu puisqu’il a écopé de 54 semaines de suspension dans sa carrière. Ce n’est donc pas un agneau qui commandera le XV de la Rose, mais un combattant turbulent, déjà épinglé pour des coups de pied, des morsures, des coups de tête et des fourchettes. Il n’était d’ailleurs pas de la dernière Coupe du Monde à cause d’une énième suspension après un coup de tête sur son vis à vis des Saracens, Jamie George. Il a avoué qu’il a pensé à ce moment-là que sa carrière internationale était terminée. En 2013, il avait aussi manqué la tournée des Lions pour avoir insulté l’arbitre de la finale du championnat, Wayne Barnes.

A peine rendue publique, cette décision a été critiquée. L’ex-talonneur Brian Moore a parlé d’un « gros risque » (il sait de quoi il parle, lui même fut dans les années 80-90 un talonneur très rude). « Je suis persuadé qu’il a le charisme et l’énergie pour guider notre équipe. Le rugby anglais doit beaucoup à Northampton pour avoir formé un joueur aussi doué. » a expliqué Eddie Jones. Dylan Hartley pourra toujours dire qu’il a une vraie expérience du capitanat car en 2009, il est devenu le plus jeune capitaine de l’Histoire du championnat anglais. Il avait alors 23 ans. « C’est un grand honneur pour moi. Mais la fonction ne m’incombera pas à moi seul. Il y aura d’autres joueurs dans l’équipe capable de jouer un rôle important et nous prendrons des décisions ensemble. »

Des claques et des frasques

Hartley a la particularité d’être né en Nouvelle-Zélande, à Rotorua. Mais il est arrivé en Angleterre à l’âge de seize ans, en 2002 à travers les aléas de la vie de sa famille. Il a ensuite intégré le centre de formation de Worcester avec qui il n’a joué qu’un seul match en équipe première. Il a été recruté par Northampton à l’âge de 19 ans en 2005 et sa carrière a rapidement décollé. Il a débuté en équipe nationale dès 2008 contre les Pacific Islanders et n’a plus jamais quitté le giron du XV de la Rose malgré ses quelques frasques. Il donne l’image d’un homme assez souriant et même franchement rigolard, capable de se laisser aller à quelques frasques comme en 2011 durant les célèbres épisodes de la Coupe du Monde en Nouvelle-Zélande. Bref, c’est une sorte de bâton de dynamite que Eddie Jones a choisi.

 

 

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?