Poulain a valeur d'exemple

  • Poulain a valeur d'exemple
    Poulain a valeur d'exemple
Publié le , mis à jour

« Dans la vie, rien n’est jamais acquis » ! Voici un adage qui résume le parcours de Raphaël Poulain, ailier prometteur du Stade français au parcours finalement chaotique. Il témoigne pour prévenir des dangers du professionnalisme.

Grand espoir du rugby français (professionnel à 18 ans), joueur puissant et rapide, le natif d’Amiens s’impose rapidement au sein du Stade-Français. À tout juste 18 ans Raphaël Poulain se retrouve projeté sur le devant de la scène et les observateurs font de lui la nouvelle coqueluche du rugby français. Mais, malgré ses trois titres de Champions de France (2000, 2003 et 2004), le prometteur ailier ne se hissera jamais au niveau attendu. Victime de multiples blessures, le joueur quitte le Stade Français et rejoint, pour une saison, le Racing-Métro en 2007, avant de définitivement mettre un terme à sa carrière à 27 ans. Alors qu’il n’avait aucunement préparé sa reconversion, Raphaël Poulain sombre dans une profonde dépression qu’il racontera par la suite dans Quand j’étais Superman, un récit à travers lequel, l’ancien joueurs professionnel aura « eu l’impression de crever puis de renaître » après une descente en enfers qu’il n’avait évidemment, comme son après-carrière, jamais envisagée.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?