Albi aux forceps

  • Albi aux forceps
    Albi aux forceps
Publié le , mis à jour

C’est après une rencontre hachée que les Albigeois ont fini par l’emporter au bout du suspens. Les Columérins regagnent la Haute-Garonne avec un précieux point de bonus défensif.

Quentin Berthomé, envoyé spécial.

RESUME

Si l’entame de match est contrariée par de nombreuses pertes de balles, c’est Colomiers qui domine tant sur le plan de la possession que de l’occupation. Après un échec, Skrela règle la mire et permet aux visiteurs de revenir à trois partout. La domination columérine se poursuit mais demeure stérile. Skrela récompense toutefois les siens avec deux nouvelles pénalités. La défense et le pragmatisme des hommes de Reggiardo permettent aux Jaune et Noir de rester dans le match. Albi sera venu dans le camp adverse à trois reprises et aura scoré à chaque fois. Les deux équipes regagnent les vestiaires dos à dos, 9-9. On ne peut pas dire que le spectacle soit au rendez-vous. Le SCA commence cette deuxième mi-temps avec de bien meilleures intentions. Albi reproduit la même entame que Colomiers dans le premier acte. Lagarde poursuit son sans faute dans l’exercice de précision et permet aux Albigeois de prendre six points d’avance. Malgré un essai justement refusé aux Columérins, c’est Albi qui a la main sur le ballon. La tendance s’inverse considérablement dans le dernier quart d’heure. Les hommes de Bernard Goutta finissent par marquer après une belle action en première main. Cet essai aurait pu faire couler beaucoup d’encre en raison d’un en-avant de passe flagrant. Si les 3900 spectateurs se sont levés comme un seul homme pour crier à l’injustice, l’arbitre de touche pourtant idéalement situé n’a pas relevé cet en-avant entre Coll et Voretamaya. Les visiteurs passent devant à sept minutes du terme, 15-17. C’était sans compter sur la hargne et la botte de l’homme du match Raphaël Lagarde. Après un plaquage dangereux, l’ancien agenais a hérité d’une pénalité à 40 mètres des perches. C’est sans trembler que l’ouvreur passe cette sixième pénalité et offre la victoire aux Albigeois.

TOURNANT DU MATCH

Le plaquage dangereux de Puech sur Farré qui permet à Lagarde de sceller le sort de ce match à deux minutes du terme.

HOMME DU MATCH

Une fois n’est pas coutume, c’est Raphaël Lagarde qui a été désigné homme du match. En plus de son 100% au tir, c’est lui qui a dicté le tempo de son équipe. 

LES MEILLEURS

A Albi : Lagarde, Raynaud.

A Colomiers : Skrela, Voretamaya.

FICHE TECHNIQUE

A Albi, Stadium Municipal, vendredi 19 février, 19 heures, 3900 spectateurs

Albi bat Colomiers 18-17

Evolution du score : 3/0 ; 3/3 ; 6/3 ; 6/6 ; 9/9 ; MT ; 12/9 ; 15/9 ; 15/17 ; 18/17

Albi :

6 P Lagarde (8e, 25e, 37e, 47e, 53e, 76e)

Carton jaune : Le Bourhis (18e)

Colomiers :

4 P Skrela (19e, 34e, 40e, 57e)

1 E Voretamaya (73e)

Les buteurs :

Lagarde : P 5/5 ; D 0/1

Skrela : P 4/5

Coll : T 0/1

Albi : 15. Le Bourhis ; 14. Naquiri (Niko 58e); 13. Taumoepeau ; 12. Barthelemy ; 11. Rokoduru ; 10. Lagarde ; 9. Chateauraynaud (Marchini 76e); 8. Tavalea (Faleafa 62e) ; 7. Farré ; 6. Raynaud (cap) ; 5. Damiani (Tonga 64e) ; 4. Andre ; 3. Hamadache (Sheklashvili 47e) ; 2. Ponnau ; 1. Dedieu (Lafoy  55e)

16. Fray ; 17. Lafoy ; 18. Tonga ; 19. Faleafa ; 20. Niko ; 21. Hough ; 22. Marchini ; 23. Sheklashvili

Colomiers : 15. Saout ; 14. Lagain ; 13. Maurino ; 12. Nicot ; 11. Voretamaya ; 10. Skrela (Coll 62e) ; 9. Inigo (Neveu 72e) ; 8. Macovei ; 7. Puech ; 6. Beco (cap) ; 5. Panizzo (Memain 47e) ; 4. Bezian (Faamatuainu 69e); 3. Roux (Falatea 69e) ; 2. Rioux (Turashvili  47e) ; 1. Weber (Dubois 54e)

16. Turashvili ; 17. Falatea ; 18. Memain ; 19. Mbarga ; 20. Faamatuainu ; 21. Coll ; 22. Neveu ; 23. Dubois

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?