La surprise paloise

  • La surprise paloise
    La surprise paloise
Publié le

A la surprise générale, les Palois s'imposent à Montpellier (19-16) et se donnent un peu d'air au classement.

Par Emilie Dudon et Julien Louis

Montpellier - Pau 19-16

 

Résumé du match

Des promesses nées de la victoire à Clermont lors de la dernière journée, on attendait une confirmation du MHR. Le moins qu'on puisse dire, c'est que les Héraultais ont déçu. Par le score tout d'abord, puisqu'ils ont concédé leur deuxième défaite à domicile de la saison (après Toulouse), face à un candidat au maintien. Ça fait désordre, quand on ambitionne des phases finales... Par le contenu ensuite. Alors qu'ils avaient, pour la première fois, décidé de baser leur stratégie sur le jeu de mouvement – même depuis leurs 22 mètres !! – lors de la prometteuse victoire à Clermont il y a trois semaines, les Montpelliérains ont été incapables de rééditer cette performance contre des Palois bien organisés en défense, qui ont su les priver de ballons durant le premier acte et conserver la possession même à 14 contre 15 après le carton jaune reçu par Jacquot à la 21e. Et ce n'est qu'à la faveur d'une nouvelle faute et d'un deuxième carton (Bernad, 39e), que les Cistes ont viré en tête à la pause après un essai d'O'Connor en bout de ligne (40e, 13-6). Pas de confirmation dans les intentions donc, et encore moins dans la concrétisation. S'ils ont parfois su construire de longues séquences (65e), ils n'ont jamais été capables de repasser la ligne. Laissant ainsi des Palois dominateurs en mêlée et sans complexe aller chercher une première victoire à l'extérieur de prestige grâce à un essai plein d'opportunisme de Slade (lire ci-dessous) à la 70e et une dernière pénalité de l'ouvreur néo-zélandais (78e).

 

Le fait du match

Montpellier et Pau ne sont pas les équipes les plus sanctionnées du championnat pour rien... Samedi encore, les deux formations ont multiplié les fautes (treize côté montpelliérain, douze côté palois). Résultat : un match hâché et sans envergure, sans cesse perturbé par les approximations et les mauvais gestes. Avec, au total, trois cartons distribués : deux côtés béarnais pour Jacquot (21e) et Bernard (39e) et un côté héraultais pour B. Du Plessis (45e). Incapables de mettre en place leur jeu, le MHR et la Section paloise se sont surtout appuyés sur la botte de leurs buteurs pour prendre des points.

 

L'essai - Colin Slade (70e)

70e minute de la rencontre : M. Rosich, qui a remplacé M. Charabas, blessé à la pause, ordonne une pénalité après une faute en mêlée des Montpelliérains dans leurs 22 mètres. Tout le monde s'attend à ce que les Palois, alors menés 16-9, choisissent de prendre les trois points mais ces derniers décident d'aller chercher la pénaltouche. Et leur audace a payé : après un lancer premier sauteur, une remise intérieur sur le talonneur et trois rucks consécutif, le génial Colin Slade prenait le trou pour plonger dans l'en-but et permettre aux siens de recoller au score (16-16) à dix minutes de la fin. Avant qu'une dernière pénalité n'offre la victoire aux siens.

 

L’homme du match

Colin Slade, évidemment ! Le monsieur plus de la Section a encore éclaboussé la rencontre de son talent. Auteur de la pénalité de la gagne et de tous les points (19) de son équipe à Montpellier, le champion du monde néozélandais a en effet livré une prestation trois étoiles. Et fut donc le grand artisan du premier succès de sa formation à l’extérieur cette saison. Inspiré et sobre dans sa gestion jeu, impériale au pied, face aux perches (cinq sur six) comme dans le jeu courant,  l’ouvreur a parfaitement su mener son équipe vers les succès. Quelle classe ! Colin Slade transfigure à lui seul le visage offensif de son équipe. En sept rencontres disputées sous les couleurs paloises, le demi d’ouverture a déjà inscrit quarante-six points. 

 

Fiche technique

MONTPELLIER-PAU: 16-19 (MT : 13-6)

À Montpellier – Samedi 18h30 – 10525 spectateurs

Arbitre: M. Charabas (Basques Landes). Note: *

Évolution du score : 3-0, 3-3, 3-6, 6-6, 13-6 (M.T); 13-9, 16-9, 16-16, 16-19

 

MONTPELLIER 15. Mogg; 14. Malzieu, 13. Ebersohn, 12. Lucas, 11. O’Connor (22. Reilhac, 71e); 10. Trinh-Duc (21. Catrakilis, 57e), 9. Paillaugue (cap.) (20. White, 64e); 7. Jacques Du Plessis (18. Tchale-Watchou, 64e), 8. Qera, 6. Liebenberg (16. Ivaldi, 50e, Liebenberg, 55e); 5. Willemse, 4. Donnelly (19. Mowen, 55e); 3. Kubriashvili (23. Jannie Du Plessis, 71e), 2. B. Du Plessis, 1. Nariashvili (17. Watremez, 71e)

PAU 15. Traille; 14. Fumat (cap.), 13. Smith, 12. Vatubua (21. Fernandez, 64e), 11. Votu; 10. Slade, 9. Daubagna (20. Marques, 49e); 7. Butler (19. Bouilhou, 49e), 8. Coughlan, 6. Bernad (17. Jacquot, 23 Bernad, 31e); 5. Ramsay (18. Domolailai, 71e), 4. Pierre; 3. Orlandi (23. Murray, 55e), 2. Boundjema (16. Bianchin, 64e), 1. King (17. Jacquot, 64e)

 

Pau: 1E Slade (70e), 1T Slade (70e); 4P Slade (11e, 15e, 55e, 78e)

Carton jaune: King (21e), Bernad (39e)

 

Montpellier: 1E O’Connor (40e); 1T Paillaugue (40e); 3P Paillaugue (6e, 21e), Catrakilis (67e)

Carton jaune: B. Du Plessis (45e)

Non entré en jeu : 22. Malié

 

LES BUTEURS : Paillaugue : 2P/4, 1T/1, Catrakilis : 1P/1; Slade : 4P/5, 1T/1

 

LES MEILLEURS : A Montpellier Lucas, Ebersohn, Willemse ; à Pau Slade, Smith, Boundjema, Vatubua.

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?