L’Usap enflamme le derby

  • L’Usap enflamme le derby
    L’Usap enflamme le derby
Publié le , mis à jour

Coup parfait de Perpignan qui remporte le derby face à Béziers grâce à un second acte de feu et s’empare provisoirement de la quatrième place du classement. Grâce au bonus offensif décroché, l’Usap revient même à deux longueurs de son adversaire du soir. Le match référence des Catalans cette saison. Humiliée, l’ASBH enchaîne un troisième revers consécutif et se retrouve en danger dans la course à la qualification. 

PERPIGNAN vs BEZIERS : 47-13

LE RESUME :

Un premier acte 100% catalan. Dominateur dans la majorité des secteurs, notamment en mêlée et dans le défi physique, Perpignan a marqué son territoire durant la première mi-temps. Agressifs et bien organisés, les Sang et Or ont multiplié les temps de jeu et développé de belles séquences collectives. Obligeant les Biterrois à défendre constamment. Dommage qu’ils aient manqué de justesse technique pour convertir en essai leur main mise sur le jeu. Mais l’Usap a profité de l’indiscipline adverse (neuf fautes et un carton jaune concédés) pour scorer par la botte d’Allan (15 points, 100% au pied). Imité par le buteur héraultais, Munro, auteur de six unités. En difficultés, les Rouge et Bleu ont été privés de munitions et sont menés de neuf points à la pause.

Le scénario devient fou au retour des vestiaires. Béziers revient au score grâce à un essai de Marais et on pense alors que la rencontre vient de tourner. Mais l’Usap a de la ressource et va marquer dix-huit points en dix-sept minutes, sans en encaisser un ! En pleine confiance, les Catalans dominent à nouveau les Biterrois, qui sombrent progressivement en défense, et ne baisseront plus leur vigilance jusqu’à la fin. Inscrivant même deux essais supplémentaires par Farnoux et  Pujol. Pour décrocher le bonus offensif et remporter un deuxième succès d’affilée à Aimé Giral (après Carcassonne), largement mérité !

 

LE TOURNANT :

Béziers ne parvient pas à se défaire de son indiscipline chronique et perd le fil de son rugby. Alors qu’ils étaient revenus à deux points de l’Usap sur une accélération au retour des vestiaires, les Biterrois vont retomber dans leurs travers. En concédant seize pénalités fatidiques à ce niveau. Comme les deux cartons jaunes reçus par Pinto Ferrer et Fualau. A cause de ces nombreuses fautes concédées, l’ASBH n’est jamais parvenue à tenir le ballon et s’est épuisée à défendre. Avant de sombrer. Elle ne marquera plus aucun point après la 45e minutes de jeu et en encaissera trente-deux !

 

LE PLUS BEL ESSAI :

Conrad marais conclut en coin un magnifique mouvement collectif. Tout part d’une remise intérieur de Munro qui crée le décalage et permet à Barrère de s’échapper sur les trente mètres adverses. Le numéro six retrouve son ouvreur qui décale Touizni sur l’aile. Après un point de fixation, le jeu rebondit côté ouvert. Valentine sert Munro qui navigue avant d’adresser une superbe passe sautée pour Lomidze. Le Géorgien attaque la ligne et alerte Peyras-Loustalet après contact. L’arrière biterrois passe sur un pas à Marais qui n’a plus qu’à aplatir en coin. Un très bel essai révélateur de l’ADN biterrois. Dès que l’ASBH est parvenue à mettre de la vitesse dans son jeu, elle a réussi à déstabiliser l’Usap. Dommage qu’elle n’y soit parvenue que cette fois-ci.   

 

LES HOMMES DU MATCH :

La mêlée catalane et Jean-Bernard Pujol. L’édifice de l’Usap a récolté sept pénalités en mêlée face à Béziers. Ultra-dominatrice la mêlée fut aussi la meilleure base de lancement de jeu des locaux. C’est d’ailleurs derrière une mêlée conquérante que Torfs a marqué un essai sur le premier temps de jeu consécutif à la poussée. Derrière ce point fort affirmé, deux hommes ont brillé. Le numéro dix Allan, auteur de 23 points au pied et Jean-Bernard Pujol, qui a marqué l’essai du bonus offensif pour Perpignan à trois minutes de la fin ! Intenable, l’ailier a franchi à quatre reprises le rideau défensif adverse et aurait même pu inscrire un doublé, si sa première réalisation n’avait pas été refusée.

 

 

 

 

À Perpignan – Jeudi 20h45 – 7824 spectateurs

Arbitre: M. Praderie (Côte Basque-Landes)

Évolution du score : 0-3, 3-3, 3-6, 6-6, 9-6, 12-6, 15-6 (M.T); 15-13, 18-13, 21-13, 26-13, 33-13, 40-13, 47-13

​ ​ 

Perpignan: 4E Chateau (56e), Torfs (62e), Farnoux (75e), Pujol (78e); 3T Allan (62e), Ecochard (75e, 78e); 7P Allan (7e, 13e, 19e, 31e, 40e, 50e, 54e)

 

Béziers: 1E Marais (45e); 1T Munro (45e); 2P Munro (3e, 10e)

Cartons jaunes: Pinto Ferrer (31e), Fualau (74e)

 

PERPIGNAN> 15. Farnoux; 14. Pujol, 13. Mafi, 12. Torfs (22. Nawaqatabu, 72e), 11. Artru; 10. Allan(21. Selponi, 67e), 9. Duvenage (20. Ecochard, 67e); 7. Pérez, 8. Chateau (cap.), 6. Beaux (19. Brazo, 57e); 5. Kulemin, 4. Vivalda (18. Charlon, 50e); 3. Chéron (23. Ion, 54e), 2. Genevois (16. Terrain, 54e), 1. Mailau (17. Forletta, 57e)

 

BEZIERS> 15. Peyras-Loustalet (Pinto-Ferrer, 74e); 14. Marais, 13. Max, 12. Puletua, 11. Touizni (21. Suchier, 57e); 10. Munro, 9. Valentine (20. Bisman, 72e); 7. Lambey (18. Meité, 57e), 8. Bourdeau (22. Lomidze, 32e), 6. Barrère (16. Fualau, 33e; Barrère, MT; 19. Ramoneda, 57e); 5. Battye (cap.), 4. Lokotui; 3. Brison (23. Stragiotti, 59e), 2. Pinto-Ferrer (Fualau, 59e), 1. Fernandes (17. Manukula, 59e)

 

LES BUTEURS : Allan : 1T/2, 7P/7, Ecochard : 2T/2; Munro : 1T/1, 2P/2

 

LES MEILLEURS : A Perpignan Pujol, Allan, Torfs, Mafi, Duvenage, Château, Perez, Kuleminà Béziers Marais, Lokotui, Lomidze

 

Par Julien LOUIS

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?