Nantes chute, Gennevilliers et Meyzieu cartonnent

  • Nantes chute, Gennevilliers et Meyzieu cartonnent
    Nantes chute, Gennevilliers et Meyzieu cartonnent
Publié le , mis à jour

Retrouvez nos comptes-rendus de cette quinzième journée de Fédérale 2, poule par poule.

Poule 1

Il fallait bien que cela arrive un jour. Pour la première fois de la saison, le leader nantais a baissé la garde. Outre la défaite, les Nantais reviennent bredouilles d’Orsay. Pour ce dernier, c’est une excellente performance. Ce succès les propulse de la quatrième à la troisième place. Une troisième place qui échappe à Tours vaincu sur ses terres par Suresnes le premier dauphin. Dans le bas du tableau, Clamart à la faveur de sa victoire sur Rennes a fait un grand pas vers le maintien d’autant que Compiègne, son poursuivant direct s’est largement incliné à domicile face à Chartres. Ce dernier accuse un retard de six unités sur Tours, le dernier qualifiable. Mathématiquement, la qualification est encore possible.

Poule 2

Après le revers à domicile face à Gennevilliers, Montluçon a bien rebondi en s’imposant sur la pelouse arrageoise. Une victoire qui leur permet de partager la première place avec Gennevilliers vraiment pas tendre envers Tavaux -Damparis (82-21). Après Montluçon, une autre équipe a fait un voyage fructueux c’est Dijon à Paris UC. Une défaite qui conforte les Parisiens à l’avant-dernière place. L’espoir du maintien commence à fondre comme neige au soleil pour les universitaires parisiens. Saint-Denis s’est incliné à Beaune. Ce revers fait passer les Dyonisiens de la troisième à la quatrième place. Ces derniers restent tout de même maîtres de leur destin pour valider leur billet pour la phase éliminatoire.

Poule 3

À moins d’un étonnant concours de circonstances, Villeurbanne et Annecy sont assurés de disputer la phase éliminatoire. Hier après-midi, tous deux se sont illustrés et plus particulièrement Villeurbanne auteur d’un cuisant (53-10) à Villefranche-sur-Saône. Pour Seyssins, le calvaire continue. À Meyzieu, les Isérois ont bu une grosse tasse (81-12). Plus que trois matchs à tenir pour Seyssins afin de tirer un trait sur une saison très compliqué. Saint-Jean-en-Royans a fait un pas supplémentaire vers la qualification à la faveur de son succès sur Rumilly. Ce dernier a tout de même pris le point du bonus défensif qui aura certainement son importance lorsque les comptes seront soldés. Saint-Savin a été inspiré de prendre le bonus offensif.

Poule 4

À moins d’un étonnant concours de circonstances, Villeurbanne et Annecy sont assurés de disputer la phase éliminatoire. Hier après-midi, tous deux se sont illustrés et plus particulièrement Villeurbanne auteur d’un cuisant (53-10) à Villefranche -sur-Saône. Pour Seyssins, le calvaire continue. À Meyzieu, les Isérois ont bu une grosse tasse (81-12). Plus que trois matchs à tenir pour Seyssins afin de tirer un trait sur une saison très compliqué. Saint-Jean-en-Royans a fait un pas supplémentaire vers la qualification à la faveur de son succès sur Rumilly. Ce dernier a tout de même pris le point du bonus défensif qui aura certainement son importance lorsque les comptes seront soldés. Saint-Savin a été inspiré de prendre le bonus offensif.

Poule 5

Après Miélan-Mirande, Mazamet peut se flatter d’avoir fait chuter le leader saint-sulpicien. Ce succès permet aux Tarnais de faire un grand pas vers la qualification. Une qualification que souhaite obtenir plus que jamais Céret. Lors de la réception de Fleurance, les Catalans n’ont pas vraiment été tendres à l’encontre de leurs hôtes gersois (60-19). Cette journée a peut-être scellé le destin de Miélan-Mirande à ce niveau de l’épreuve. Les Gersois se sont inclinés à domicile face à la Côte radieuse (Torreilles-Canet-Sainte-Marie). La Fédérale 3 se précise un peu plus. En revanche, les Salanquais ont relancé leur saison. À Balma et Saverdun, les matchs ont été reportés. Ils pourraient se disputer le 10 avril. À confirmer !

Poule 6

Non, non et non, le Boucau-Tarnos n’est pas encore en Fédérale 3. Dans le match de la dernière chance, les Basco-Landais sont allés s’imposer à Casteljaloux (22-21). En revanche, ce revers ne fait pas le bonheur des Lot-et-Garonnais qui, désormais, ferment la marche. À ce jour, ils ont mis un pied dans l’échelon inférieur. Pour le maintien, Lannemezan semble avoir fait un grand pas. À la faveur de leur victoire sur Marmande, les Bigourdans peuvent voir la suite de l’épreuve avec un peu plus de sérénité. Orthez a manqué le coche pour la qualification. Les Béarnais se sont pris les pieds dans le tapis lors de la réception de Castelsarrasin. Ce dernier ne s’est pas privé d’enregistrer sa douzième victoire officielle.

Poule 7

À la faveur de sa victoire au Lévezou-Ségala, Trélissac a conforté un peu plus sa place de leader de la poule. En ce qui concerne la qualification, Gaillac a fait un grand grâce à son succès bonifié sur Saint-Junien. En déplacement à Malemort, Millau a baissé la garde et doit se contenter du bonus défensif. Ceci dit, les Aveyronnais ont un capital point non négligeable pour accéder à la phase éliminatoire. La qualification s’annonce plus compliquée pour Cahors et Decazeville. Tous deux vont se livrer un duel à distance pour accéder au top 4. Dans le bas du tableau, au fil des dimanches, la situation devient compliquée pour Issoire et Figeac. Tous se sont inclinés, mais ont tout de même obtenu l’unité défensive.

Poule 8

On n’a pas joué du côté de Saint-Paul-lès-Dax et Nafarroa. Ces deux rencontres seront reprogrammées par la commission des épreuves. Il n’est pas exclu qu’elles se jouent le 10 avril. Dans le haut du tableau, Niort a profité que Saint-Jean-d’Angely soit au repos pour lui reprendre la première place. À l’occasion de la réception d’Aire-sur-l’Adour, les Niortais ont copieusement dominé les Aturins (57-13). Ces derniers se dirigent à vitesse grand V vers la Fédérale 3. Sur le Bassin, les Arcachonais n’ont pas été tendres envers Morlaàs. Ce dernier a subi la foudre girondine (40-10). Ce revers les prive de tout espoir de qualification puisque Hagetmau, son principal concurrent, s’est largement imposé face à Lormont (40-10). Didier Navarre

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?