Franck Azéma : « la décision de la commission est lamentable »

  • Franck Azéma : «  la décision de la commission est lamentable »
    Franck Azéma : « la décision de la commission est lamentable »
Publié le , mis à jour

La décision prise par la commission de discipline concernant le Castrais Alexandre Bias, a un goût amer pour Franck Azéma et Éric de Cromières, entraîneur et président de l’ASM, privés de leur talonneur pour plusieurs semaines.

Lors du point presse de jeudi matin, l’entraîneur clermontois a fait part de son incompréhension concernant la décision rendue hier par la commission de discipline pour le joueur Alexandre Bias. Le troisième ligne castrais, avait, lors de la défaite de Castres contre Clermont (17 – 28), donné ce qu’il semble être un coup de point à Benjamin Kayser, talonneur de l’ASM. Ce mauvais geste avait obligé le talonneur à sortir du terrain à la 62e minute, à cause d’une fracture du plancher orbital. Alexandre Bias a donc été convoqué le 9 mars par la commission pour répondre de son geste, et ne sera finalement pas sanctionné. « Je ne comprends pas et j’aimerais bien que l’on m’explique sur quoi ils ont basé leur décision. Nous voyons clairement le joueur castrais armer le poing et rentrer dans le regroupement. Dans la même seconde, notre talonneur est expulsé du ruck en se tenant la pommette, les examens révéleront une fracture et une indisponibilité de 6 semaines pour Benjamin » s’énerve Franck Améza, avant d’ajouter « Que faut-il ? Une GO-Pro sous les rucks ! Ce n’est pas correct. Le geste de Bias n’est pas correct, la décision de la commission est lamentable. En laissant passer des gestes comme celui-là, on risque de passer l’éponge sur pas mal de choses dans l’avenir… ».

L’incompréhension résonne aussi du côté du président clermontois, Eric Cromières « Tout le monde a vu, en boucle, les images qui ont été largement commentées en direct. Sur cette rencontre, la commission de discipline a d’abord laissé passer une agression physique, que tout le monde a vu, qui va pénaliser notre talonneur et notre club pendant 6 semaines, puis elle a déjugé son arbitre central qui a disposé des mêmes images que la commission pour réévaluer la sanction qu’il avait prise. Je parle d’irrespect par rapport au Rugby sur le premier geste et vis-à-vis de l’arbitrage sur le second ». Pour lui, la commission de discipline s’est « ridiculisée » en prenant cette décision.

L’ASM est donc privé de Benjamin Kayser pour la réception de Brive, mais aussi de Fritz Lee, qui lui, a été sanctionné par la commission de discipline pour avoir chargé dangereusement un adversaire sans ballon, y compris avec l’épaule. Par S.T.-N.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?