L’orgueil biterrois

  • L’orgueil biterrois L’orgueil biterrois
    L’orgueil biterrois
Publié le

Malmené pendant la première mi-temps, Béziers a réalisé un second acte de feu pour triompher de Colomiers après trois défaites consécutives. L’ASBH consolide ainsi sa troisième place au classement et garde son destin en mains dans la course aux demi-finales. Une quête dans laquelle les visiteurs ont pris du retard malgré une belle prestation. Ils repartent bredouilles de la Méditerranée.

Par Julien Louis

BEZIERS – COLOMIERS : 26-17

 

RESUME 

Les visiteurs en démonstration. Colomiers a totalement dominé le premier acte face à des Biterrois méconnaissables. Les coéquipiers du capitaine Beco monopolisent le ballon et développent un jeu de mouvement plaisant pour profiter de l’apathie défensive adverse. Amenés par Memain et Voretamaya omniprésents, ils prennent l’avantage au score grâce à un maul parfaitement organisé. Béziers réagit par Marais mais ne parvient pas à installé son jeu, malgré sa supériorité en mêlée. Lafage profite de l’indiscipline héraultaise pour ajouter une pénalité et Colomiers mène de cinq points à la pause.

 

Le scénario de la rencontre s’inverse en deuxième période. Enfin agressifs et appliqués, les Biterrois inscrivent deux essais en vingt minute et prennent pour la première fois les commandes de la rencontre. Colomiers n’abdique pas mais souffre face à la puissance et la vitesse héraultaises. Les Blancs sont à nouveau maîtres de la possession mais ne réussissent plus à scorer à cause de plusieurs erreurs techniques. Jusqu’à ce que Puech ramène sa formation à deux longueurs de Béziers en inscrivant un doublé. Mais Puletua redonne neuf longueurs d’avance à l’ASBH à sept minutes de la fin. Le score ne bougera plus. Succès précieux pour les Rouge et Bleu. Colomiers peut nourrir des regrets.

LE TOURNANT 

L’entrée de Joe Vakacegu au retour des vestiaires (à la place de Peyras-Loustalet touché au coude) change la physionomie du match. Pour son retour à la compétition après dix semaines d’absence, le Fidjien a brillé. En l’espace de cinq minutes, Vakacegu franchit à trois reprises le rideau défensif adverse et réveille son équipe. C’est d’ailleurs lui qui amène l’essai de Bakary Meité en s’échappant derrière une mêlée pour servir le numéro huit avant contact. Impact player référence biterrois, Joe Vakacegu a été l’auteur d’une prestation trois étoiles sur le deuxième acte. Il a changé le visage de l’ASBH à l’image d’un autre entrant, Jean-Baptiste Barrère, qui a marqué le troisième essai de Béziers sur maul. Sa septième réalisation personnelle de la saison derrière groupé-pénétrant.

 

LE PLUS BEL ESSAI 

Conrad Marais bonifie un superbe geste technique de Jordan Puletua. L’action démarre d’une mêlée biterroise qui avance aux dix mètres adverses. Le ballon sort côté gauche et Valentine trouve Puletua qui attaque la ligne. Avant de réaliser une passe dans le dos main opposée exceptionnelle, digne des meilleurs basketteurs ! Pour mettre Marais sur orbite. L’ailier namibien n’a alors plus qu’à accélérer le long de la ligne de touche pour marquer en coin sans opposition. Un essai classique inscrit après un lancement de jeu derrière mêlée, magnifié par l’inspiration de Puletua. Le facteur X biterrois auteur de l’essai de la gagne pour Béziers. Un joueur imprévisible, capable du meilleur comme ce soir. Et du pire, à l’image de son match à Perpignan.  

 

LES HOMMES DU MATCH 

Bakary Meité et Martin Puech se distinguent. Les deux hommes ont porté leurs équipes respectives à bout de bras. Le numéro sept columérin fut l’auteur d’un doublé et le numéro huit biterrois a lui inscrit un essai. Présents dans le combat et en attaque, les deux joueurs ont été omniprésents aux quatre coins du terrain. Précieux par leur capacité de déplacement, ils ont également eu un impact positif dans le jeu courant de leurs formations.  Côté biterrois, l’excellent match de Puletua est à souligner comme celui de Saout dans les rangs des visiteurs. 

 

FICHE TECHNIQUE

À Béziers – Vendredi 19h –  4828 spectateurs

Arbitre: M. Gasnier (Pays catalan)

Évolution du score : 0-7, 5-7, 5-10 (M.T); 12-10, 19-10, 19-17​, 26-17

 

Béziers: 4E Marais (22e), Meité (45e), Barrère (51e), Puletua (73e) ; 3T Suchier (45e, 51e), Munro (73e)

Carton jaune: Brison (32e)

Non entré en jeu: 20. Bisman

Colomiers: 2E Puech (13e, 63e); 2T Lafage (13e, 63e) ; 1P Lafage (25e)

Carton jaune: Weber (32e)

 

BEZIERS> 15. Peyras-Loustalet (22. Vakacegu, MT); 14. Marais, 13. Max, 12. Puletua, 11. Gmir; 10. Suchier (21. Munro, 53e), 9. Valentine; 7. Ramoneda (18. Massot, 65e), 8. Meité (23. Tokotu’u, 32e, Meité, 42e), 6. Lambey; 5. Battye (cap.), 4.Lokotui (19. Barrère, 46e; Ramoneda, 77e); 3. Brison (Tokotu’u, 65e), 2. Pinto-Ferrer (16. Fualau, 53e), 1. Manukula (17. Lafon, 53e)

COLOMIERS> 15. Saout; 14. Plazy, 13. Catala (20. Magnaval, 73e), 12. Nicot, 11. Voretamaya; 10. Lafage, 9. Cazenave (22. Dupas, 73e); 7. Puech, 8. Macovei (17. Dubois, 32; Macovei, 42e, 19. Faamatuainu, 73e) , 6. Beco (cap.) (21. Mbarga, 73e); 5. Memain (18. Panizzo, 53e), 4. Bezian; 3. Roux (23. Castellina, 73e), 2. Rioux (16. Saaidia, 73e), 1. Weber (Dubois, 50e)

 

LES BUTEURS 

Suchier : 2T/3, Munro: 1T/1 ; Lafage : 1P/2, 2T/2

 

 

LES MEILLEURS 

A Béziers Meité, Vakacegu, Marais, Barrère, Gmir, Lambey ; à Colomiers Puech, Saout, Beco, Voretamaya, Macovei, Cazenave.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?