Lyon a pris son temps

  • Lyon a pris son temps
    Lyon a pris son temps
Publié le , mis à jour

Face à des Dacquois sans complexes et longtemps plus fringants dans l'engagement, Lyon a mis une heure avant de creuser définitivement l'écart pour décrocher une nouvelle victoire bonifiée à domicile.

Résumé

Lyon pensait assommer le match d'entrée grâce à une pénalité de Potgieter et un essai de Paea (10-0. 8e). Mais Dax n'avait rien à perdre et jouait crânement sa chance, en tentant d'emballer le match à chaque occasion. Surtout, il parvenait à conserver le ballon, privant le Lou de munitions. Leur témérité était recompensée par un essai du deuxième ligne, Mickaël Bert (28e), suite à une belle percée de Apisai Naqalevu, puis à une pénalité vite jouée à la main. Juste avant la pause, les Dacquois étaient tout près de marquer un essai de quatre-vingt mètres ! A la pause, l'avant-dernier était à portée du leader (7-13), qui rejoignaient les vestiaires sous les sifflets.

Après la pause, Lyon recentrait les débats devant et envoyait Julien Bonnaire à l'essai sur un ballon porté. Mais Dax ne lâchait toujours pas, sans toutefois se montrer dangereux. De son côté, le Lou se montrait maladroit quand il ne se signalait pas par des choix discutables à l'image de coup de pied de Lorée qui oubliait de jouer un surnombre dans le petit côté.

 

Le fait du match

"On voulait le ballon, on l'a gardé soixante minutes" confiait le technicien dacquois, Raphaël Saint-André. C'est le principal fait du match. Les Dacquois ont rarement su trouver les failles dans la défense lyonnaise mais en arrivant à conserver, ils ont réussi à donner peu de munitions au leader. La stratégie a réussi pendant une heure. Ensuite, les Dacquois sont tombés en panne d'essence. En déficit de puissance, ils ont encaissé trois essais en sept minutes (63e-70e)

 

L'action

Les Dacquois ne sont pas passés loin de marquer l'un des plus beaux essais de l'année en Pro D2. Juste avant la pause, Lyon, sûrement vexé, sonnait la charge. Paul Bonnefond trouvait Thibault Regard, stoppé tout près de la ligne. Il perdait le ballon et le demi de mêlée, Arnaud Pic, lançait le contre. Les Dacquois affolaient une défense mal replacée, à coups de courses franches et de passes au contacts. Sur un renversement, Romain Lacoste perçait dans les vingt-deux lyonnais. Il temporisait, trouvait un relais. Las, la dernière passe était mal assurée, et le centre, Apisai Naqalevu, ne parvenait pas à s'en saisir. Le coup était passé près pour les Lyonnais.

 

Le joueur

Pour sa première titularisation, le jeune pilier gauche, Sami Mavinga, s'est montré à la hauteur. Solide dans en mêlée et dans les phases de conquête, il a quasiment joué tout le match, Du Preez étant sorti juste après son entrée, sur saignement. S'il a commis quelques maladresses balle en main (mais pas plus que la plupart de ses coéquipiers), sa puissance a été précieuse.

Les meilleurs

Paea, Bonnaire, Puricelli, Arnold, Mavinga ; Pic, Naqalevu, Bert.

 

LYON 42

DAX 7

 

À VENISSIEUX (Matmut Stadium) - vendredi 19h30 - 6466 spectateurs.

Arbitre : M. Blondel (Midi-Pyrénées)

Evolution du score : 3-0, 10-0, 10-7, 13-7 (mt), 18-7, 25-7, 30-7, 37-7, 42-7

 

LYON. 6 E de Paea (8e), Bonnaire (45e, 70e), Kouider (63e), Arnold (66e), Singer (78e) 3 T de Potgieter (8e, 63e, 70e), 2 P de Potgieter (2e, 34e)

 

DAX. 1 E de Bert (28e). 1 T de Lacoste (28e)

carton jaune : Bureitakiyaca (7e)

 

LES BUTEURS : Potgieter 3T/6, 2P/2 ; Lacoste 1T/1

 

Lyon. 15. Arnold ; 14. Regard, 13. Paea, 12. Bonnefond, 11. Romanet (22. Brett 54e); 10. Potgieter, 9. Lorée (20. Durand 76e); 7. Bonnaire (19. Cerqueira 72e), 8. Fearns (21. Tison 71e), 6. Puricelli (cap) ; 5. Njewel (18. Singer 65e), 4. Basson ; 3. Tui (23. Kouider 59e), 2. Paulo (16. Mapusua 68e), 1. Mavinga (17. Du Preez 54e-59e)

 

Non entré en jeu :

Dax. 15. Lacoste ; 14. Bureitakiyaca, 13. Naqalevu, 12. Klemenczak, 11. Alcalde (22. Devade 74e) ; 10. Peyrelongue (21. Bau 65e), 9. Pic ( 20. Lesparre 58e) ; 7. Taofifenua, 8. Ternisien (cap), 6. Coletta ; 5. Bert (18. Albertarrio 59e), 4. Ceyte (19. Tu'ineau 54e), 3. Kuparadze (23. Drean 30e, 3. Kuparadze 52e), 2. Bethery (16. Delonca 46e, 2. Bethery 71e), 1. Choinard (17. David 46e).

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?