Dernier combat pour la victoire

  • Dernier combat pour la victoire
    Dernier combat pour la victoire
Publié le , mis à jour

Dernière ligne droite dans ce tournoi des 6 Nations pour les joueuses de Jean-Michel Gonzalez et Philippe Laurent. La rencontre tant attendue contre l’Angleterre est enfin arrivée et promet un beau spectacle. Le match aura une allure de finale, c’est certain.

Les Françaises se battent en tête du classement avec les Anglaises. Deux petits points les séparent au classement, mais surtout une défaite des Bleues vient entacher leur tournoi. Le dernier match sera pour les deux équipes, une véritable finale. Petit rappel du règlement en cas d’égalité : « si deux ou plusieurs Fédérations finissent le Tournoi avec le même nombre de points de match, elles seront placées suivant la différence entre la totalité de points marqués et la totalité de points concédés sur le terrain de jeu lors de tous les matches du Tournoi féminin. » Soulagement pour les Françaises, au classement elles sont à +73 points alors que les Anglaises sont à +52. L’Angleterre, invaincu du tournoi doit remporter le match pour faire un grand chelem. Les Françaises, elles, joueront la victoire du tournoi sans grand chelem puisqu’elles se sont inclinées contre le pays de Galles. La victoire finale se jouera donc à Vannes, vendredi 18 mars au soir.

Depuis le début du tournoi, l’équipe menée par Gaëlle Mignot est entre transmission et apprentissage. Jean-Michel Gonzalez avait expliqué lui même que c’était une équipe en transition mais avec tout de même un très bon niveau. « Il y a des anciennes comme Gaëlle (Mignot), comme Safi (N’Diaye) qui sont là et après il faut que l’on pense à les remplacer à un moment. Donc il y a la jeunesse avec Agathe Sochat, Laure Sansus qui arrive. C’est la nouvelle génération qui est en train de s’habituer aussi à ces joutes de haut niveau. » C’est un bilan positif que l’on peut tirer de cette équipe féminine, et l’évolution du jeu continu d’année en année « On fait des choses intéressantes, chose qui n’était pas forcément possible avant » explique l’entraîneur Gonzalez. Ne serait-ce qu’au niveau médiatique, les féminines commencent réellement prendre de l’importance. En effet, lors du déplacement au pays de Galles, il avait fallu se contenter d’un lien streaming sur la FFR pour visionner le match. Pour l’Écosse, la chaîne publique avait, cette fois, décidé d’emmener ses équipes jusqu’en Écosse. Daniel Bilalien, directeur des sports de France Télévisions avait d’ailleurs expliqué : « Étant donné la qualité de cette équipe de France, j’ai décidé qu’on irait en Écosse. On fait en sorte que les sports en devenir aient accès à une antenne télé, avec prudence. » La médiatisation est donc en très bonne route pour ces jeunes joueuses.

La France se battra pour la victoire vendredi soir, et sera donc diffusée sur France 4 pour le plus grand bonheur des fans.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?