Bobigny : les filles veulent vaincre Toulouse

Publié le , mis à jour

Les joueuses de Bobigny, coéquipières de Marion Lièvre, affronteront Toulouse, ce dimanche, pour un match déterminant en vue de la qualification pour le Top 8. Tour d’horizon des enjeux

Les joueuses de Bobigny partiront, ce week-end, disputer une rencontre à Toulouse dans l’optique d’une qualification en demi-finales du Top 8. Classées actuellement à la cinquième place du championnat, à deux points des Toulousaines, elles doivent l’emporter, sinon les Franciliennes seront vraiment trop décrochées. C’est leur match manqué contre Rennes à la maison, à la fin du mois de janvier avant la trêve - défaite à domicile 10-15 - qui les a placées dans cette situation d’un succès aléatoire en terre toulousaine. Depuis cette défaite, depuis deux mois, elles se préparent donc à affronter cette échéance. Mais elles n’ont pas été en mesure de la penser collectivement. L’équipe de Bobigny est la seule du Top 8 qui n’a pas disputé de rencontre amicale durant ce laps de temps. « C’est un choix, dicté par les aléas qui ont réduit notre effectif », explique son entraîneur Fabien Antonelli.

Le retour des internationales

Entre les blessures, les sélectionnées du Tournoi en équipe de France, les vacances scolaires, les matchs de l’équipe réserve en championnat fédéral, et les matchs universitaires, les Balbyniennes ainsi diminuées ont préféré rester entre elles plutôt que de réserver une ou deux dates pour affronter un adversaire dans une sortie à blanc. Les seules oppositions auxquelles elles se sont soumises, ont été celles organisées à l’entraînement. Si bien qu’elles partiront à Toulouse disputer ce « quart de finale » comme elles seraient parties jouer une rencontre de début de saison, avec des repères flous. « Elles sont prêtes individuellement. Toutes ont beaucoup travaillé, dit Antonelli. Nous comptons sur notre expérience pour passer ce handicap, et sur notre détermination à ne pas finir à la 5e place, comme la saison dernière. Les filles ne veulent pas vivre une deuxième frustration. » Le point très positif avant ce match : elles récupéreront leur ouvreuse et capitaine Marion Lièvre et leur arrière Sandra Métier, les deux internationales blessées contre Lille à la fin du mois de décembre. La troisième ligne de l’équipe de France Coumba Diallo, blessée à une cheville lors du premier match du tournoi, devrait pouvoir aussi postuler. De bonne augure pour régler cette mécanique collective qui n’a plus fonctionné depuis deux mois. G. C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?