ProD2 : Lyon sera champion si...

  • ProD2 : Lyon sera champion si...
    ProD2 : Lyon sera champion si...
Publié le , mis à jour

En cas de succès contre Perpignan jeudi, Lyon aura le titre au bout des doigts. Une défaite de Bayonne vendredi à Montauban, ou le jeudi suivant, à Perpignan, lui offrirait le bouclier.

Le compte est presque bon pour Lyon, tout près de remporter l’épreuve des chiffres et de boucler celle des lettres en épelant le mot rêvé : champion. «Ca sent bon, convient le manager, Pierre Mignoni, d’habitude si réservé. Les joueurs se sont mis en position d’être champions de France. Maintenant, il faut finir le boulot, remporter le titre et bien terminer la saison.»

La venue de Perpignan a en effet toutes les allures d’une petite finale. Une victoire lui donnerait au minimum trente points d’avance sur Bayonne. A six matchs journées il faudrait alors que le Lou perde tous ses matchs, sans bonus, et que dans le même Bayonne enchaîne les succès bonifiés pour l’empêcher de soulever le bouclier... Autant dire que la question est plutôt de savoir quand le Lou sera champion. Il pourrait l’être devant la télévision ce vendredi si Bayonne perd à Montauban...

D’abord, il s’agit de faire le job contre une des deux équipes, avec Aurillac, à avoir réussi à ralentir sa marche en avant cette saison. Auteur d’une solide prestation chez leur dauphin lors de la dernière journée, on imagine mal les coéquipiers de Julien Puricelli, se déconcentrer dans le sprint final. «Perpignan nous a posé beaucoup de problèmes au match aller, prévient l’ancien Toulonnais. Cette équipe se qualifiera certainement pour les demi-finales et est un prétendant à la montée en Top 14. A nous de faire ce qu’il faut. Mais j’ai confiance en mes joueurs. Ils seront certainement aussi motivés qu’à Bayonne. Je veux qu’on soit un beau champion !»

Pour se retrouver devant la télévision vendredi soir et espérer lever les bras, il s’agit de ne pas négliger le match à venir. Il y a peu de risques de le voir relâcher son effort si près de la ligne. «Pierre est attentif à tout, rappelle le deuxième ligne, Karim Ghezal. Il manage de la même manière quelque soit l’adversaire en face. Il ne prend personne de haut et respecte toutes les équipes.» Par Sébastien Fiatte

 

Lyon sera champion vendredi, si...

- Il bat Perpignan avec le bonus offensif et Bayonne s’incline à Montauban

- Il bat Perpignan sans le bonus offensif et Bayonne s’incline sans le bonus défensif à Montauban

...Lyon sera champion le jeudi 7 avril si :

- Il bat Perpignan, Bayonne s’impose à Montauban vendredi et s’incline le jeudi suivant à Perpignan.

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?