La relève des All Blacks se dessine

  • La relève des All Blacks se dessine
    La relève des All Blacks se dessine
Publié le , mis à jour

Un mois après le début du Super Rugby, des joueurs néo-zélandais ont émergé et déjà tapé dans l’œil du sélectionneur Steve Hansen, en vue du mois de juin et la triple confrontation face aux Pays de Galles.

Dan Carter, Richie McCaw, Ma’a Nonu, Conrad Smith et Kévin Mealamu… Six légendes des All Blacks ont pris leurs retraites internationales le soir du 31 octobre 2015 et de la victoire de la Nouvelle-Zélande en finale de la Coupe du Monde (34-17 face à l’Australie).

Un vide immense… Qui doit rapidement se combler. Un mois de compétition et le Super Rugby nous donne déjà des indications sur les nouvelles figures qui seront présentes au mois de juin. Steve Hansen, le sélectionneur des Blacks, en a déjà repéré trois : « Il y a des joueurs que nous regardons depuis pas mal de temps et qui nous ont tapés dans l’œil. Charlie Ngatai, Elliot Dixon et Damian McKenzie jouent très bien en ce moment. Mais il y en a aussi d’autres » a déclaré le sélectionneur des Blacks dans les colonnes du Stuff.

Charlie Ngatai, le successeur de Nonu

Malakai Fekitoa ayant pris le poste de Conrad Smith, il reste le numéro 12 à prendre. Le centre des Chiefs, Charlie Ngatai (1 sélection face aux Samoans) semble parfait pour ce rôle. Le joueur 25 ans impressionne en ce début de Super Rugby. Lors du dernier match face à la Western Force il a même inscrit un quadruplé. Il possède des qualités différentes de Ma’a Nonu (moins robuste et véloce) mais qui se complètent avec celle de Malakai Fekitoa. Très vif, il perce facilement les lignes, et surtout c’est un excellent passeur et finisseur.

Damian McKenzie, le futur crack ?

Meilleur marqueur d’essais du Super Rugby (6 essais) et meilleur réalisateur (85 points) après 5 matchs, Damian McKenzie, 20 ans, est en train d’exploser. Sa progression est fulgurante, l’année dernière en 15 matchs (8 titularisations) il n’avait marqué 41 points et marqué 0 essai.

Finisseur, buteur, accélérateur et passeur, c’est un arrière complet. Le joueur des Chiefs s’est révélé avec le numéro 15, lui, le demi d’ouverture de formation. Pour Hansen, sa polyvalence peut être un atout « Il doit continuer à bien jouer et ensuite ce sera à nous de prendre une décision quant au poste qu’il peut occuper (s’il est séléctionné). Je ne pense juste pas qu’il ne jouera à l’aile ».

Elliot Dixon, le roc

L’homme du match de la dernière finale du Super Rugby gagné par sa franchise, les Highlanders. Elliot Dixon, malgré une fin de saison canon, a dû regarder la Coupe du Monde à la télévision. Il a commencé le nouvel exercice sur un rythme intense, titulaire lors de toutes les rencontres, il dynamise son paquet d’avant par sa force de percussion. Son coach, Scott McLeod dit de lui qu’il progresse d’année en année. Il compte déjà 9 sélections avec les Maoris All Blacks, mais aucune avec les A.

 

Philippe Peronne

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?