Les fous de la neige

  • Les fous de la neige
    Les fous de la neige
Publié le , mis à jour

Tignes le traditionnel match de rugby sur neige entre français et anglais, organisé à Tignes, a fêté son 20eme anniversaire.

A Tignes, au cœur des Alpes, on cultive le rugby sur toutes les surfaces, à l’exception de l’herbe verte. L’été, un tournoi de beach rugby est organisé sur du sable. Le staff de l’équipe de France, alors en stage, y avait participé l’été dernier. Et au début du printemps, c’est sur la neige, qu’un match est organisé, depuis maintenant vingt ans.

« On joue sur herbe de temps en temps, mais la plupart du temps, on la cherche, rigole Jean Fantinato, le président des « 100 fous du score », l’association organisatrice. »

Ce match de gala a pris la suite d’un crunch devenu au fil du temps un peu trop croustillant. Jusqu’à la fin du siècle dernier, le match opposait Français et Anglais travaillant en station, mais entre « Froggies » et « Rosbif », foin de joutes amicales, même entre joueurs amateurs passionnés plantés au sommet des cimes… Les débordements étaient courants, et le recrutement de joueurs extérieurs pour décrocher un titre honorifique avait fait perdre un peu de son âme à une rencontre volontairement festive.

Depuis deux décennies, ce sont des joueurs et des clubs amis, qui viennent plaquer, cadrer et déborder sur le tapis blanc. Cette année, des joueurs de six équipes ont répondu à l’invitation : les « Corsaires » du Cap d’Agde, les « Ex Et Lents » (les anciens d’Ugine-Albertville), le RCHT (Bourg-Saint-Maurice), les Ovalins (Val d’Isère), le Rugby Club Plan Lorpette (Montagny) et les « Gros Moignons » (Aiguebelle) pour constituer deux équipes pour le match à Tignes Val Claret, devant le télésiège de Tichot. Deux équipes seront constituées sur place, avec d’autres volontaires bienvenus. Proche du dirigeant, Lionel Mallier, passé par Grenoble, Brive, Pau, Perpignan, Lyon puis Annonay, à la fin de sa carrière, est la tête d’affiche. Il est prévu qu’il participe à la fête et porte le maillot des deux équipes. Fabrice Landreau n’étant pas disponible pour tenir le sifflet comme il l’a déjà fait, la rencontre sera arbitrée par un arbitre du comité des Alpes, Christophe Godefroy.

Cette fois, les deux équipes essaieront de compter les points, ce qu’ils oublient souvent de faire. Il le faudra pourtant. Pour le vingtième anniversaire de la rencontre, Jean Fantinato, a dérogé à la règle et fait réaliser trois trophées pour marquer l’événement : deux seront décernés aux équipes et un trônera dans la station. Et quel que soit le vainqueur, la traditionnelle troisième mi-temps sera bien évidemment respecté comme il se doit.

Par Sébastien FIATTE

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?