Quelles sont les clés de la performance ?

  • Quelles sont les clés de la performance ?
    Quelles sont les clés de la performance ?
  • Quelles sont les clés de la performance ?
    Quelles sont les clés de la performance ?
Publié le , mis à jour

La deuxième édition du festival Rugb'images a débuté lundi par une journée de colloque autour du thème «Analyse et recherche de la performance en rugby». L'occasion d'un vaste débat autour de Claude Puel, entraîneur de l'OGC Nice (football). Pour l'occasion, Paul Lepert, analyste vidéo d'Albi, avait réuni une foule de techniciens du rugby et les débats furent passionnants.

Dans le cadre de l'ouverture du festival Rugb'images, Paul Lepert (analyste vidéo du SCA) a organisé une journée de débats appuyée par de nombreux intervenants, professionnels du rugby ou du football. Divisé en cinq sujets distincts, ce symposium a permis un échange poussé prouvant que le rugby a définitivement basculé dans une ère nouvelle, à la fois scientifique et managériale. Du coup, le festival peut se targuer d'avoir réuni une trentaine de membres de staffs pros (représentant 1/3 des clubs professionnels), en pleine saison. Une belle réussite qui vient nous éclairer sur le poids des nouvelles technologies et de la recherche de performance dans le sport et plus encore le rugby. Voilà ce qu'il faut en retenir.

La place de l'analyste vidéo au sein du staff

Nicolas Buffa (analyste vidéo de l'Aviron bayonnais et de l'équipe de France), Philippe Guicherd (ex entraîneur des avants de Carcassonne) et Ugo Mola (entraîneur du Stade toulousain) ont exposé les différentes façons de concevoir le rôle d'analyste vidéo au sein d'un club de rugby. De l'adjoint-terrain au simple fournisseur de statistiques, il fut démontré que tous les clubs n'utilisent pas les compétences de l'analyste-vidéo de la même façon.

La qualité de l'entraînement garantit-elle la victoire ?

Philippe Guicherd, Christophe Urios (manager du Castres olympique), Pierre Chadebech (ex entraîneur des trois-quarts de Biarritz) et Nicolas Hallinger (entraîneur de Mazamet) se sont accordés pour dire qu'une semaine d'entraînement peut-être très bonne, seule compte la vérité du terrain le jour du match. Pour Christophe Urios, la difficulté principale pour un manager étant « d'amener les joueurs tous ensemble vers le moment du match » pour en tirer la quintessence à l'instant donné. Le manager expliquant alors qu'au début de sa carrière, il donnait une énorme importance à l'expertise technique et stratégique. Aujourd'hui, il accorde beaucoup plus de place à l'humain.

Le suivi de performance individuelle

Mauricio Reggiardo 'Albi) a montré, à travers l'exemple de la Fédération argentine, l'importance d'un suivi longitudinal des joueurs, et pas seulement sur le médical. Avec l'appui d'une puissante base de données, les Argentins ont mis en place un système leur permettant de suivre les joueurs potentiellement internationaux de la catégorie U18 au plus haut niveau que ce soit en club ou en sélection. Poids, taille, masse grasse, données de vitesse, de force à l'impact et efficacité sur chaque geste technique, une foule de critères de sélection s'offrent alors aux dirigeants, avec des spécificités à chaque poste. Au vu de la progression des Argentins sur l'échiquier rugbystique mondial ces dernières années, force est de constater que cette méthode semble fonctionner...

La gestion des ego dans un groupe professionnels

Claude Puel, ancien footballeur professionnel et actuel entraîneur de l'OGC Nice est venu expliquer au monde du rugby sa méthode de gestion des personnalités fortes qu'il est susceptible de rencontrer dans le milieu du football. Le footballeur n'a pas hésité à dresser le parallèle entre ballon rond et rugby. Un rugby qui, selon lui, marche sur le même chemin que le foot depuis quelques années, en termes de médiatisation et de revenus.

L'intérêt des systèmes de tracking

Laurent Arbo (préparateur physique de Castres) a exposé les dernières avancées en termes de suivi GPS, appelé désormais « tracking ». Dans son club, tous les joueurs en sont équipé afin d'avoir une « photographie » de leur forme à l'instant "T". Le staff a ainsi accès à des données diverses et variées, qui vont de la vitesse de course, à l'accélération des joueurs, à la force des impacts qu'ils distillent … Le tout permettant un suivi dans le temps et donc de voir une évolution, positive ou négative de la performance. Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?