George Smith, l’éternel

  • George Smith, l’éternel
    George Smith, l’éternel
Publié le , mis à jour

Samedi après-midi, les Wasps reçoivent Exeter pour le premier quart de finale de la Champions Cup. L’équipe londonienne revient au plus haut niveau après une traversée du désert. Un peu à l’image de son troisième ligne australien George Smith.

Quand il est arrivé, Dai Young, le coach des Wasps ne pensait pas à un tel retour sur investissement. À la base, c’est un pari de prendre George Smith, 35 ans, qui sort d’une saison moyenne au LOU. Mais 16 matchs et 15 titularisations plus tard, la légende des Brumbies a mis tout le monde d’accord. Il est même parmi les meilleurs joueurs des Wasps cette saison. Avec Nathan Hughes et James Haskell, il forme une troisième les plus efficace d’Europe. « Il a fait progresser notre équipe indéniablement, mais il a aussi fait du bien à la Premiership » déclare le manager des Wasps. Indiscutable sur le terrain, il l’est mais il se distingue aussi en dehors « C’est la rigueur incarnée quand il prépare ses matchs. Il essaie d’aider tout le monde, il a un rôle de modèle. » continur Young.

Joueur de l’année en Premiership ?

Dai Young a même parlé de George Smith pour le trophée de meilleur joueur de l’année, rien que ça. La concurrence sera rude, quand on voit le niveau d’un Billy Vunipola (Saracens), d’un Henry Slade (Exeter) ou d’un George North (Northampton). Mais vu le rendement affiché par le troisième ligne aux 111 sélections avec les Wallabies, ça ne surprendrait personne.

L’ancien joueur de Toulon et du Stade Français se distingue aussi sur le scène européenne Le meilleur plaqueur de la Champions Cup pour le moment, c’est lui. George Smith a réussi 81 plaquages. Juste derrière lui se trouve le deuxième ligne du Racing, Luke Charteris, avec 78 plaquages. Pendant le tournoi des VI Nations, il a aidé Eddie Jones et le staff anglais pour le jeu des avants du XV de la Rose.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?