La Rochelle place l'UBB au pied du mur

  • La Rochelle place l'UBB au pied du mur
    La Rochelle place l'UBB au pied du mur
Publié le , mis à jour

Le Stade Rochelais a infligé à l'Union Bordeaux-Bègles sa troisième de rang (15-22). Les Bordelais réalisent une très mauvaise opération dans la course aux playoffs. 

Résumé du match 

 

Un derby reste un derby. Et la tension y est souvent inhérente. Entre les voisins de l'Atlantique, chacun a tenté de mettre un peu plus de pression sur son adversaire. La partie serrée dans son intégralité l'a encouragé, à l'image de cette échauffourée miniature après une touche dans le camp bordelais à la 50e (19-15). Revenus non pas mieux intentionnés mais surtout plus précis et efficaces après la pause, les Girondins ont longtemps fait trembler Jason Eaton et les siens. Dès l'entame, les hommes de Raphaël Ibanez ont disposé de bons ballons. Venus dans l'idée de répondre avec un gros engagement physique, ils ont d'abord tenté d'imposer leur jeu aux Maritimes. Mais la première période a connu un mélange d'imprécision et de mauvais choix, empêchent les deux formations – à la bonne volonté affichée pourtant - de construire plus proprement et surtout plus sérieusement. Disputées dans le combat, l'occupation et la conquête (partagée entre la touche aux Bordelo-Béglais et la mêlée aux Rochelais), les 40 premières minutes (19-9) ont ainsi vu les Charentais prendre le large grâce au pied de Holmes (cinq pénalités concédées par les Bordelais contre trois aux Maritimes) et sur un essai inscrit en force sur un groupé pénétrant consécutif à une touche. Mais, largement dominés après la mi-temps, à l'image d'un plus grand nombre de pénalités concédées (huit à conq), ils durent s'en remettre à une solide défense, les nombreuses erreurs girondines et de nouveau la botte de Zack Holmes (5/5 ce soir encore) pour valider leur victoire (22-15).

 

Le seul essai du match 

 

Sur une pelouse trempée pour un match des plus tendus, les deux équipes n'ont pas limité leur jeu, même si elles ont un temps misé sur le jeu au pied d'occupation. Finalement, c'est en jouant au large que les Maritimes ont su créer le danger, même si ce fut bien rare pendant ce derby. Après une bonne récupération au sol à la 25e minute, les hommes de Patrice Collazo jouaient vite et, après une percussion suivie d'une passe après-contact de Uini Atonio, le ballon filait jusqu'à l'aile d'Alofa Alofa, de retour après des mois de galère. Efficace sur ce petit surnombre, l'ailier droit permettait aux siens, en se débarrassant in extremis du ballon, de récupérer une bonne, après le dégagement direct des Bordelais. Dans la foulée, le grand Eaton assurait la conservation de son alignement, et un maul se formait. Organisé tranquillement, il avançait jusqu'à l'en but, et le talonneur remplaçant Hikairo Forbes se retrouvait à aplatir. L'avance rochelaise ne sera finalement jamais rattrapée.

 

Le tournant du match 

 

Au cours de la seconde période, les Bordelais sont préalablement revenus à quatre points de leurs adversaires charentais à l'aide de la botte de Pierre Bernard, toujours. Dominés en première période, ils ont bien su retourner la pression en seconde. Mais, sur une nouvelle entrée dans les 22m rochelais à la 65e minute, ils ont préféré choisir la pénaltouche, malgré une infériorité numérique près un carton jaune logique adressé à Botha. Pour mieux valider une nouvelle bonne séquence, et mettre les Charentais la tête sous l'eau. Amorçant un maul pénétrant après une touche bien conservée à 5m, ils réalisaient pourtant une erreur au sol, laissant les Maritimes récupérer et se dégager. L'occasion était passée... Et dans la foulée, les Charentais, eux, assuraient trois points face aux perches. Le score était scellé, malgré de nouvelles tentatives bordelaises, toujours dangereux, mais de nouveau imprécis à l'approche de l'en but.

 

Match dans le match 

 

Ce déplacement de l'Union Bordeaux-Bègles chez son voisin rochelais voyait aussi le retour de Loann Goujon devant son ancien public, dans son ancien club, celui qui l'a propulsé jusqu'à l'équipe de France. Face à lui, le troisième ligne centre girondins a par ailleurs retrouvé Kévin Gourdon. Un ami dans la vie, connu chez les Espoirs de l'ASM, et débarqué en même temps que lui en Charente-Maritime. Mais samedi, lorsque l'Ardéchois a dû rattraper in extremis l'Auvergnat Gourdon, il n'y a pas eu de cadeau. Ce fut d'ailleurs le cas tout au long de cette confrontation, où les deux ont multiplié, dans leurs styles différents, les démarrages et courses pour mettre leurs formations dans l'avancée. Ils furent d'ailleurs les premiers sollicités de leurs équipes respectives dès l'entame. Mais, scrutés, aucun d'eux n'a néanmoins réussi à inscrire le moindre essai dans cette rencontre tendue. Même si Gourdon, lui, a participé au maul pénétrant à l'origine de la seule réalisation du match. Avant de dégager, même, le ballon en touche juste après la sirène finale.

 

Fiche technique :

 

La Rochelle – Bordeaux-Bègles : 22-15

 

Samedi 16 avril, 20h45, stade Marcel-Deflandre.

Spectateurs : 15 000.

Arbitre : M. Gauzère (comité Côte Basque Landes).

 

LA ROCHELLE > 15. Murimurivalu ; 14. Alofa, 13. Aguillon, 12. Botia, 11. Hingano (20. Fuertes, 66e) ; 10. Holmes, 9. Januarie (21. Audy, 50e) ; 8. Amosa (18. Cedaro, 52e), 7. Gourdon, 6. Sazy (19. Kieft , 62e) ; 5. Qovu, 4. Eaton (cap.) ;3. Atonio, 2. Gau (16. Forbes, 7e), 1. Corbel (17. Synaeghel, 48e).

 

BORDEAUX-BÈGLES > 15. Domvo (22. Dubié, 44e) ; 14. Talebula, 13. Ashley-Cooper, 12. Rey (22. Lonca, 68e), 11. Connor ; 10. Bernard (20. Lesgourgues, 67e), 9. Serin (10. Bernard , 78e) ; 8. Goujon, 7. Saili, 6. Madaule ; 5. Botha, 4. Ledevedec ; 3. Kepu (23. Gomez Kodela, 56e), 2. Avei (16. Auzqui, 63e), 1. Taofifenua (17. Kitshoff, 50e).

 

Evolution du score : 3-0, 3-3, 6-3, 6-6, 9-6, 16-6, 16-9, 19-9 (MT) ; 19-12, 19-15,

 

La Rochelle : 1E Forbes (28e), 1T Holmes (29e), 5P Holmes (4e, 14e, 25e, 38e, 71e)
Carton jaune : 10. Holmes (46e)

Non entrés en jeu : 22. Bérard, 23. Bazadze
Blessé : Gau

 

Bordeaux-Bègles :5P Bernard (6e, 17e, 35e, 43e, 46e)
Cartons jaunes : 7. Saili (13e), 5. Botha (59e)

Non entrés en jeu : 18. Cazeaux, 19. Braid

Blessé : Domvo

 

 

Les buteurs : Holmes : 1T/1, 5P/5 ; Bernard : 5P/6.

 

Bruno Poussard

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?