Valence d'Agen : Un outsider en embuscade

  • Valence d'Agen : Un outsider en embuscade
    Valence d'Agen : Un outsider en embuscade
Publié le

Assurés avant même le derby midi-pyrénéen face à Lavaur de ce dimanche de clôture, de terminer  en quatrième ou cinquième position d'une poule 1 à deux têtes de série , les Tarn-et-Garonnais aborderont la suite de la compétition avec le sentiment du devoir accompli.  Tour d'horizon... 

" Heureux, et même fiers". Le timbre de voix d'Olivier Laurent ne laisse pas planer le moindre doute quant au parcours accompli par les Valenciens d'ores et déjà qualifiés pour la phase honorifique du Trophée Jean-Prat, le 1er mai prochain. Et pour cause. Aux confins aquitains du Tarn-et-Garonne, on a aussi réduit la voilure et l'équipe fanion du  club copiloté par David Lagrange et Bernard Le Corre n'a plus grand chose à voir avec celle qui bouscula sans ménagement les plus grands de l'hexagone fédéral comme au printemps 2012, demi-finale promotionnelle à la clé perdue de peu à Colomiers. Encore que ... " A Tyrosse et face à Massy, nous avons largement rivalisé dans le contenu" poursuit celui qui fait équipe avec un autre ancien sociétaire de Périgueux, Nicolas Vial Pailler. Un staff qui se réjouit de voir à quel point l'adhésion au projet de jeu fait l'unanimité.Entre l'ossature en place -dont Laurent Thuéry, le capitaine, est la figure de proue- et la nouvelle vague issue de la formation autochtone, l'amalgame automnal  s'est opéré sans encombre. Ce qui ne coulait pas de source tant les départs conjoints des Nyatto, Lebréquier et  autres Deltour étaient susceptibles de laisser un grand vide.  "L'objectif fixé à l'intersaison était le maintien" poursuit celui qui est aussi le coentraîneur de l'équipe de France fédérale. Et qui, de ce fait, sait à quoi s'attendre si d'aventure les grosses pointures de Romans, de Chambéry ou d'Aubenas se dressent sur la première marche: " Le huitième de finale sera l'équivalent d'un bonus à savourer tel quel, nous n'aurons aucune pression . "  Si ce n'est peut-être, de soigner une finition qui a légèrement laissé à désirer lors du déplacement à Tyrosse. De même, le retour au score miraculeux des Massicois menés 24 à 10 à l'heure de jeu montre que le rajeunissement de l'effectif a pour corollaire  la taxe d'apprentissage dont les plus jeunes  doivent nécessairement s'acquitter. Et à l'image de l'appétit qui vient en mangeant, nul ne sait si la belle aventure  initiée lors de la phase régulière ne va pas trouver un nouveau prolongement: " Comme tant d'autres, nous ne sommes certainement plus invités à l'échelon supérieur mais une confrontation  face à l'une des grosses cylindrées de la poule 4 nous permettra de nous en faire une idée précise".

Et tous de formuler le vœu placé sous le signe de la continuité...

 

 

Philippe Alary

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?